2076. Côte est des Etats-Unis. Megalopolis est le centre névralgique d'une guerre géo-politique mondiale depuis qu'un attentat biologique en 2026 a divisé l'humanité en deux populations bien distinctes : ceux qui se battent pour le futur, et ceux qui font avec le présent.
NAVIGATION

Partagez | 
 

 [CLOS] [Sky/Angela] Marc 14, 10

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
Garin DeLyons
avatar
Je me fichais pas mal de ce que Angela avait à dire. J'ai serré les dents quand Sky l'a aidée à se relever et je lui ai tendu une bouteille. Je lui aurais bien dit d'aller voir ailleurs, que je m'en occupais, mais il était hors de question que je la perde de vue une seule seconde.

"Il ne s'agit pas de ce que je peux pas comprendre, 'Angie'. Il est question de ce que je ne veux plus comprendre. De toute façon, il ne s'est jamais agi que de toi. Tu n'as pensé qu'à toi en allant chercher Sky pour la traîner jusqu'au grand loup. Tu as raison, tu ne vas pas mourir en allant risquer ta vie. Je... Tu sais quoi ?"

J'allais encore m'énerver, je le sentais qui remontait dans ma poitrine. Je me suis retenu de lui cracher à la tronche. Elle était blessée, je m'en foutais, elle l'avait cherché ! Je suis CERTAIN qu'elle l'avait cherché, c'est ce que Angela fait, c'est comme ça qu'elle fonctionne. J'ai levé une main pour la dissuader de me répondre encore une fois. J'avais encore un sac plein de monstruosités à lui sortir, mais j'ai respiré et j'ai réussi à ne rien dire.

"Je veux plus t'entendre, je veux plus te voir. J'en ai fini avec toi. Bon courage, Angela, je te souhaite de réussir dans peu importe ce que tu essayes de prouver à l'homme invisible. Allez, viens."

J'ai détourné mon visage d'Angela pour poser ma main libre sur l'épaule de Sky pour l'entraîner avec moi vers le premier bâtiment.


Revenir en haut Aller en bas
Angela Foster
avatar
Ok, là, pour le coup, Sky ne m'aidait pas, même si elle avait raison. Sauf qu'il y avait un détail qui semblait ne pas lui être parvenu au cerveau. Je ne pouvais pas appeler n'importe qui ! Je lui avais dit, je ne sais combien de fois, que si Itembe avait vu quelqu'un d'autre que Sky ou moi s'approcher de l'immeuble, Tom était mort. Ouais, vous allez dire que j'aurais pu demander à quelqu'un d'autre pour les conseils, mais attendez, vous croyez sérieusement que si j'avais appelé Alex ou David, ils se seraient contentés de me dire quoi faire et seraient restés chez eux ? Que dalle oui ! Et en venant, ils auraient condamnés Tom. Je n'aimais déjà pas beaucoup la présence de Garin et j'espérais sincèrement qu'Itembe ou un de ses hommes ne le verrait pas. Mais en ce qui le concernait, Sky ne m'avait même pas demandé mon avis.

Je ne dis rien, cependant, me contentant de remercier Sky lorsqu'elle m'aida à me relever. Les paroles de Garin, elles, touchèrent droit au but. Et je n'arrivais pas à croire ce que je venais d'entendre. Bordel, c'était pas possible. Encore cette histoire ? Qu'est-ce qu'il fallait que je fasse pour qu'ils comprennent que je ne pensais pas qu'à moi. Merde, c'était la vie de Tom que j'essayais de sauver là ! En dépit de la mienne peut-être, et on me traitait d'égoïste ? Je n'avais pas l'intention de mettre Sky en danger. Je faisais tout, au contraire, pour qu'elle s'en sorte quoiqu'il arrive ! Non et puis, sérieux, elle n'avait pas eu besoin de moi pour rencontrer Itembe et se le mettre à dos.

Je crois que c'est là, précisément, que j'ai compris que les choses n'étaient plus réparables, définitivement plus. Garin me haïssait et ne changerait jamais d'avis sur moi parce qu'il était l'être le plus borné que j'avais jamais vu. On aurait pu lui prouver par A + b qu'il se plantait sur toute la ligne, non, il persisterait. Et vous savez quoi, j'en avais marre, sérieux. Ca servait à quoi que je m'échine à essayer de sauver ce qui ne pouvait pas l'être ? Il ne voulait plus m'entendre, plus me voir. Très bien, j'en avais la même à son égard désormais.

Je m'emparai d'un cocktail, le planquai sous mon blouson et m'avançai vers l'immeuble d'Itembe. Je sais, c'était pas très discret, mais il était plusieurs étages plus haut. Il y avait peu de risques qu'il se rende compte que je cachai quelque chose. Mais une fois rentrée, je n'appliquai pas le plan. J'avais une autre idée en tête. Plus risquée, mais peut-être plus décisive.

Je montai les escaliers sans faire de bruits et m'arrêtai à quelques pas de la porte de l'appartement. A ce moment là me vint une troisième idée, horrible, qui ne me ressemblait pas. Lui livrer Sky, et Garin. Purement et simplement. Lui raconter la vérité, lui dire qu'ils étaient en bas, dans l'immeuble d'à côté. Et le laisser se charger d'eux. Ca serait triste pour Sky, mais pour Garin, j'aurais ma vengeance. Sauf que j'étais assez intelligente pour savoir que, vengeance méritée ou pas, ça me resterait sur la conscience et ça me torturait jusqu'à la fin de mes jours. Je n'étais pas ce genre de monstre.

Alors doucement, sans faire de bruit, je pénétrai dans l'appartement voisin. L'immeuble était vide, les portes ne fermaient plus, je n'eus aucun mal à l'ouvrir. J'étudiai rapidement les lieux. Il donnait sur la même façade que celui d'Itembe. Au pied de la fenêtre se trouvait une rampe qui permettait de rejoindre l'escalier de secours et qui passait sous la fenêtre d'Itembe également. Et les deux appartements avaient une paroi commune et de mon côté, il y avait une grande armoire contre ce mur. Est-ce que la paroi pouvait flamber ? Pas sûr, elle semblait faite en béton. Il fallait que je trouve autre chose. La porte de l'appartement d'Itembe, en revanche, était en bois, comme toutes les autres portes que j'avais pu voir de l'immeuble.

Je fermai les yeux deux secondes, pris une profonde inspiration et sans quitter le seuil de l'appartement voisin, je lançai mon cocktail contre la porte d'Itembe, où la bouteille explosa instantanément. Le feu pris très vite, mais je ne m'attardai pas pour le regarder s'attaquer à la porte. Je refermai la mienne et allai me planquer dans l'armoire. Avec un peu de chance, Itembe viderait les lieux aussi sec sans prendre le temps de fouiller les autres apparts. D'autant que le palier était recouvert d'une vieille moquette qui ne tarderait pas à s'enflammer, elle aussi, si ce n'était déjà fait. Ils allaient devoir passer devant ma fenêtre pour prendre l'escalier de secours, la rampe étant en métal, je les entendrai courir. Je n'aurais qu'à attendre un peu avant de sortir de ma cachette et d'aller vérifier que Tom n'était pas resté dans l'appart. Et le temps que tout ce beau monde arrive en bas, les secours seraient déjà là. A condition que Sky les ait bien prévenus, comme prévu.


Revenir en haut Aller en bas
http://thesliders.forumactif.ws/t596-angela-angie-foster-healer http://thesliders.forumactif.ws/t602-angie-foster
Sky Cervantes
avatar
Sky reniflait encore quand Garin la pilota jusqu’à l’immeuble adjacent. Sa crise d’hystérie était passée mais elle était encore sous le contrecoup de toute son émotion. L’avantage de l’habitude, c’est qu’elle commençait à comprendre comment elle pouvait contrer son angoisse. L’avantage de l’alcool c’est qu’elle commençait à être assez pompette pour y arriver beaucoup plus facilement.
Elle s’accrocha à la bouteille improvisée cocktail molotov pour pénétrer dans l’immeuble vide. Quelques fantômes pouvaient bien y errer mais elle n’entendit aucun bruit.
En faisant partir le feu du rez-de-chaussée ca présentait deux avantages : Non seulement ca laissait le temps aux personnes présentes de fuir mais en plus, le feu pourrait se propager assez pour qu’il soit impossible de l’éteindre sans un équipement adéquat.
Sky compta jusqu’à dix et lança sa bouteille. Elle s’écarta et prit le temps de s’assurer que le feu grossissait. Cela ne prit que cinq minutes avant qu’il ne commence à tout dévorer.
Accolée à Garin, elle regarda danser les flammes puis lui dit :

- Faut vite faire le second !

Elle n’avait amené avec elle que le burner mais elle savait comment perdre le message pour qu’il parvienne quand même au 911. Ca lui demandait un peu de concentration et peut-être bien qu’elle mangerait un retour de manivelle mais ce serait le moindre mal. Elle n’avait pas besoin de s’éterniser de toutes manières. Une fois fait, ils allèrent en courant au second bâtiment.
En passant a proximité de l’immeuble d’Itembe, Sky ne vit aucune lueur familière.
Elle eut une pensée pour Angela et avant que Garin ne jeta la seconde bouteille elle lui fit part de son inquiétude.

- Le feu aurait du prendre là. Angie a du avoir un problème !






She's from a different world
Revenir en haut Aller en bas
http://forum.childrenofluxaeterna.com/t908-sky-cervantes-cyberpathe http://forum.childrenofluxaeterna.com/t909-sky-cervantes
Itembe
avatar
Itembe avait bien reçu le message d’Angela mais il n’en avait pas fait cas. Non, ce qui l’emmerdait profondément, c’était que les deux autres pingouins aient choisi ce coin pour venir faire leurs mariolles. Y’avait rien ici pour patienter. Pas de télé, pas de gonzesses et pas d’alcool.
Il avait toujours un peu de coco sur lui et il avait fait quelques lignes sur le cul d’un carton improvisé en table basse.

- Putain Toubib’ ! Y’a des mecs qui vivent encore là t’y crois toi ? Regarde moi ca ! dit-il en montrant les deux chaises, le sofa fait avec un vieux matelas moisi et une couverture qui ne l’était pas moins.

L’interpellé se contenta de hausser les épaules. Le minet devait avoir un trauma cranien pour n’être pas encore revenu à lui. Ou alors le stress ou allez savoir quoi… il n’avait pas envie de revenir parmi les vivants. Bah au moins, pendant qu’il pionçait, il faisait pas de bruit.
De son côté le blanc bec positif observait par la fenêtre les fantômes qui traversaient les ruines et qui devenaient des ombres fugaces dans la nuit. Certains criaient ou parlaient assez fort, il crut même les entendre s’engueuler indistinctement quelques minutes plus tôt et ca l’avait fait sourire. Les escaliers de secours brillaient comme de l’argent sous la clarté de la lune.

- J’vais pas attendre ici toute ma putain de vie. Ca pue et ca caille ! Tu veux une ligne Rud’ ?
- Non merci, répondit blanc-bec.

Pas qu’il était du genre à refuser la générosité d’Itembe mais il avait plus hâte encore de passer à l’action dès que la blonde reviendrait.
Bruyamment, le Grand Tout Noir s’enfila sa première dose et eut un soupir de satisfaction.
C’est pile à cet instant qu’ils entendirent une bouteille se briser sur leur porte.
Tout le monde fut surpris et fronça les sourcils. Pas que le bruit soit incongru – les soulards devaient pas manquer dans le coin – mais contre leur porte à eux ? Et… cette fumée ?

- Oh fils de pute ! dit un Toubib habituellement taciturne en se précipitant vers l’entrée en enlevant son sweet miteux.

Dès qu’il ouvrit la porte, les flammes semblèrent s’engouffrer dans l’appartement. Itembe réagit aussitôt à son tour et ôta ce qu’il avait sur le paletot pour aider Toubib à étouffer le feu.

Jet de dés #1 :

2 Succès : Le feu s’éteint doucement mais la moquette est foutue
1 succès : Ils arrivent à repousser les flammes suffisamment pour se barrer
0 succès : Ils vont devoir prendre l’escalier de secours.

Itembe est complètement fou et souvent défoncé, mais c’est pas la moitié d’un con. Il comprend vite que c’est un attentat délibéré, pas un accident. Avant que la came lui explose le cerveau, il s’approche de blanc-bec et de Tom encore sur sa chaise. Il n’a pas besoin de parler, il sait se faire obéir sans les mots.

- On va choper ce fils de pute, dit-il à Toubib.

Mais déjà, les sirènes des pompiers transpercent la nuit. Ils seront bientôt là, accompagnés des secours.

- Merde ! Eructe-t-il dans un cri aigu. Merdemerdemerde !

Il semble n’hésiter qu’une fraction de secondes.

- On y va ! ordonne-t-il.

Et Angela pu entendre des pas du côté du couloir et non pas de la sortie de secours.
Revenir en haut Aller en bas
Butterfly Effect
avatar
Le membre 'Itembe' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'Quitte ou double' :
Revenir en haut Aller en bas
Garin DeLyons
avatar
Je n'ai pas voulu laisser Sky s'occuper d'un bâtiment et moi d'un autre. Il était hors de question que je la quitte des yeux une seconde, je n'avais pas eu le temps de fouiller les immeubles, je n'avais aucune idée de ce qui y traînait. Alors j'ai fait mon pot de colle, quitte à être chiant. J'allais balancer ma propre bouteille quand elle m'a interrompu. J'ai regardé Sky, puis l'autre bâtiment invisible derrière le mur, puis Sky. J'ai expiré par le nez, parce que... Et bien parce que je l'ai pris pour une requête à aller sauver le cul d'Angela, bien sûr. Parce que c'est tous ce qu'on fait. Jour après jour : on lui sauve les miches. En fait, quand j'ai à Sky d'arrêter de se coller dans des plans foireux, j'ai jamais pensé à ceux d'Angela. J'aurais dû, bon sang...

J'ai crispé les yeux en plissant le nez et j'ai grogné, j'allais devoir y aller. Bien sûr. Evidemment. Je veux dire, c'était l'échantillon miracle du MSS. Honnêtement, c'est pour ça que j'ai fait demi-tour. Du moins, c'est ce que je vous dis à voix haute. Ce que je pense, tout le monde s'en fout. Pas vrai ?

J'ai pas lancé la bouteille. J'ai pensé que peut-être, j'en aurais besoin pour quelque chose d'autre. Après tout, un immeuble suffirait, non ? Le temps que je me décide, Sky avait déjà appelé les secours et même dans le Queens, ils arrivaient vite. J'ai jeté un oeil dehors, plaqué contre un mur et j'ai vu Itembe sortir en trombe. Quelque chose le faisait fuir mais avec le bruit des flammes qui grandissaient dans l'autre immeuble, je n'entendait pas grand chose. J'ai posé la bouteille et j'ai pris le visage de Sky entre mes mains.

"Tu vas à mon appartement. Dis au gars là-bas que tu viens de ma part et tu m'attends là-bas. S'il te plaît, ne lutte pas contre moi, tu m'engueuleras plus tard, d'accord ? Et je me ferai pardonner avec des sucreries que tu sais même pas encore qu'elles existent. Je crains rien, t'en fais pas. L'eau, oui, mais pas le feu. S'il te plaît, Sky, je te rejoins très vite. Passe par là, ils ont pris de l'autre côté. J'habite pas loin, tu te souviens ?"

Je l'ai embrassée et récupéré ma bouteille. Qu'elle me suive ou non - j'espérais bien que non - moi j'y allais. J'aurais pas supporté de savoir Angela en danger et de n'avoir même pas essayé. Je veux dire que j'essayais d'être quelqu'un de meilleur, un type bien, je voulais travailler avec les gentils, je voulais être un gars sympa. Mais entre le moment où j'avais tourné les talons et le moment de prise de conscience de Sky, j'avais eu le temps de regretter très amèrement mes propos envers Angela... Itembe avait détalé, je n'aurais donc pas à l'affronter. Si ça se trouve, je ne trouverais même pas Angela qui était déjà loin ! J'en savais rien, mais autant m'en assurer. Je rentre, je check, je ressors, je rentre chez moi.


Revenir en haut Aller en bas
Angela Foster
avatar
Planquée dans mon armoire, le dos contre la paroi, le coeur battant la chamade, j'entendais tout ce qui se passait dans l'appart d'à côté. Ou presque. C'est que les parois étaient fines dans ce vieil immeuble. Ils avaient entendu la bouteille, c'était normal. Ils avaient vite compris aussi que c'était pas une coïncidence. Ca n'était pas étonnant. Entre nous, j'avoue, je crois que je me suis mise à trembler quand Itembe a crié qu'il allait "choper ce fils de pute". S'ils ne s'enfuyaient pas sur le champ, c'est qu'ils avaient dû éteindre le départ de feu. Merde, j'aurais pensé qu'un cocktail molotov aurait enflammé plus fort et plus vite que ça. Et moi, je restais tapie dans mon placard, à attendre, je ne sais pas quoi. Qu'ils quittent les lieux ? Mais s'ils avaient réussi à éteindre les flammes, alors ils n'allaient pas partir. C'est alors que je me suis rappelée la 4ème bouteille, celle que j'avais oubliée à côté de la voiture quand je m'étais relevée avec l'aide de Sky. Et merde ! Quelle conne !

Et puis je les entendis, les sirènes des secours. Et je retins un soupir de soulagement. Manquerait plus qu'ils m'entendent. Les jurons d'Itembe traversèrent la paroi et le bruit de pas dans le couloir suivit presque aussitôt. Etaient-ils tous sortis ? J'étais bien incapable de le dire. Mais certains étaient partis, oui. Avaient-ils emmené Tom ? Pas la moindre idée.

Je comptai jusqu'à 60 (s'ils étaient sortis par le couloir, c'est qu'ils avaient réussi à éteindre le feu, l'immeuble ne risquait donc sûrement plus de partir en fumée en quelques minutes) et me glissai en dehors du placard. Passer par la porte me semblait plutôt dangereux, dès fois qu'ils seraient encore loin ou qu'il resterait quelqu'un dans l'appart. Aussi ouvris-je la fenêtre et me glissai par là pour rejoindre celle de l'appartement d'Itembe. Je tentai de rester à couvert, et de jeter juste un oeil à l'intérieur sans qu'on me voit.

L'appartement semblait vide, il ne restait plus que... mon coeur loupa un battement... Tom ! J'ouvris la fenêtre et me glissai à l'intérieur pour le rejoindre. Il était encore en vie. J'étais tellement soulagée que je me suis mise à pleurer. En vie mais inconscient.

- Tom, je suis là, ils sont partis, il faut qu'on sorte d'ici avant qu'ils reviennent, je t'en prie, réveille-toi !

Les sirènes se faisaient de plus en plus fortes. Ils n'allaient peut-être pas revenir, après tout.

- Allez Tom ! Je t'en prie.

Mais il ne se réveillait pas. Je jetai un coup d'oeil à la fenêtre, puis à la porte. Je n'arriverai pas à le faire passer par la fenêtre, il fallait donc qu'on sorte par la porte, advienne que pourra. Je glissai son bras autour de mes épaules et tentai de le soulever. Tom n'était pas tellement lourd, j'arrivais à soutenir son poids. Mais j'allais avoir du mal à l'emmener jusqu'à l'extérieur de l'immeuble. Il le fallait, pourtant. Alors je rassemblai mes forces et ignorai la douleur qui me déchirait la cuisse à chaque fois que je m'appuyai dessus.

- Allez Tom, s'il te plait, réveille-toi, aide moi !

Pas à pas, lentement mais sûrement, je parvins à faire bouger Tom, à le faire sortir de l'appartement. J'étais soulagée, mais pas tranquille pourtant. Et je regardais partout autour de moi, des fois qu'ils seraient encore là. Jusqu'à ce que mon regard se pose sur...

- Garin ?

Mais qu'est-ce qu'il faisait là ? Il était vraiment la dernière personne que je m'attendais à voir. J'étais persuadée qu'il était parti avec Sky. Mon dieu, Sky !

- Où est Sky ? Elle va bien ?

Vous le sentez le début de panique, là, dans ma voix ?


Revenir en haut Aller en bas
http://thesliders.forumactif.ws/t596-angela-angie-foster-healer http://thesliders.forumactif.ws/t602-angie-foster
Sky Cervantes
avatar
Elle écouta ce qu'il lui disait avec attention, son petit visage acquiesçant à chaque fin de phrase, les yeux et les joues noircis par le mascara.
Elle l'avait dit qu'elle ne voulait pas être là et qu'elle l'avait fait par amitié pour Angela. D'un certain côté, elle savait qu'elle aurait pu l'envoyer se faire foutre et ne pas rompre la promesse de se tenir loin des emmerdes mais la culpabilité, où ca va se nicher hein ?
Alors que Garin non seulement prenne les choses en main mais lui offre une porte de sortie pour qu'elle soit en sécurité, elle n'allait pas cracher dessus, bien au contraire.

- Oui je me souviens. J'lui dis que je t'attends d'accord, répéta-t-elle comme une bonne élève ayant bien appris sa leçon.

Sky goûta son baiser. Elle se garda bien de lui dire que ok, elle avait compris qu'il ne risquait rien avec le feu mais qu'il pouvait quand même tomber sur un os. Elle n'avait pas envie de se souvenir qu'il pouvait être blessé lui aussi. Pas ce soir.
Quand il la quitta, elle jeta un dernier regard à l'immeuble espérant sincèrement et du fond du coeur que Tom était en vie et que Angela allait bien.
Sky ne s'attarda pas pour autant. Elle longea les murs, une ombre parmi les ombres, et courra à travers les ruines aussi vite que le vent.
Courir, ca elle savait faire drôlement bien.







She's from a different world
Revenir en haut Aller en bas
http://forum.childrenofluxaeterna.com/t908-sky-cervantes-cyberpathe http://forum.childrenofluxaeterna.com/t909-sky-cervantes
Garin DeLyons
avatar
J'ai monté les escaliers avec ma bouteille, prudemment, des fois qu'il en reste un ou deux et je leur aurais bien éclaté la tête avec. J'ai tendu le cou, mais c'est la voix d'Angela qui m'a fait pivoter pour la voir. Rien que sa question m'a fait oublier mes regrets et j'ai replongé dans la rage. Je l'ai attrapée à la gorge, lui faisant lâcher son pote et je l'ai plaquée contre un mur.

Vous pensez réellement que j'étais remonté pour elle, hein ? Et bien oui, en un sens, c'était pour ça. C'est pas beau ce que j'ai fait, mais j'ai usé de mon pouvoir pour la maintenir, à un ou deux centimètres du sol. J'ai serré les dents, mon visage proche du sien.

"Non non, elle agonise en bas, mais j'ai pensé que t'aurais besoin d'un coup de poing. Je t'interdis de t'inquiéter pour elle quand tout ça, c'est de ta faute. Un conseil pour la fabuleuse héroïne sacrificielle et altruiste que tu es. La prochaine fois que tu veux sauver quelqu'un des griffes de quelqu'un d'autre, leçon numéro 1 : sépare les par le plus de distance possible. Pigé ?"

Je l'ai lâchée aussi rapidement que je l'avais attrapée et je me suis penché pour ramasser son gars et le soulever sur mes épaules. Elle me faisait rire à vouloir le sortir de là toute seule. Elle aurait fait quoi dans les escaliers, hein ? Elle l'aurait tué - s'il n'était pas déjà mort mais j'ai évité cette pensée, trop dégueulasse - à force de cogner sa tête sur les marches.

"Je le descends, je le porte où tu veux et ensuite, on aura plus jamais l'occasion d'en recauser."


Revenir en haut Aller en bas
Angela Foster
avatar
Ca non plus je ne m'y attendais pas. J'écarquillai les yeux en le voyant foncer sur moi. Non, pitié, ne me dites pas qu'il allait remettre ça. Il fallait qu'on sorte Tom de là, il pouvait pas m'oublier juste deux secondes, le temps qu'il soit en sécurité ?

- Tom...

C'est la seule chose qui est sortie, étouffée, tandis que Garin me prenait à la gorge pour me plaquer contre le mur et que Tom s'affalait sur le sol comme une poupée de chiffons.

- Garin, arrête ! S'il te plait !

Mon regard se chargea de terreur tandis qu'il continuait à serrer et que l'air avait de plus en plus de mal à passer. Mes mains se sont refermées autour de son poignet, pour essayer de lui faire lâcher prise. Je ressentais la nécessité de me justifier, même si je savais que ça ne servirait à rien.

- J'avais pas le choix. Je voulais pas impliquer Sky, je te le jure, ils auraient pu s'en prendre à moi, j'aurais pas cédé. Mais regarde ce qu'ils lui ont fait... Ils allaient le tuer !

Mon regard se reporta sur mon ami inconscient et c'est à ce moment là que Garin me lâcha. Je retombai lourdement sur le sol, portai les mains à ma gorge et me collai le dos contre le mur en essayant de reprendre une respiration normale et en toussotant. S'il avait serré un peu plus fort, un peu plus longtemps... mais je ne voulais pas y penser. Je comprenais qu'il m'en veuille, mais il aurait fait exactement la même chose à ma place. Non, correction, il n'aurait eu aucun scrupule à livrer son "paquet", lui. Mais ça, je me gardai bien de lui dire. Une nouvelle vague de colère, mêlée à de la haine m'envahit, mais je tentai de la refouler. Je voulais ma vengeance, mais ça ne me ressemblait tellement pas.

Je le vis, du coin de l'oeil, soulever Tom, et tentai de me relever. Il me fallut trois essais pour parvenir à me remettre sur mes pieds et le suivre dans les escaliers. En silence, évidemment. De toute façon, je pouvais même plus parler sans ressentir une douleur dans la gorge maintenant. Comme si ça suffisait pas.

A la sortie de l'immeuble, les secours étaient déjà là. Quand ils virent Garin sortir avec Tom, ils se précipitèrent. Et voilà, monsieur allait passer pour le héros de service qui sauvait la pauvre fille et son petit copain qui l'était même pas. Mais je m'en moquais royalement. Je m'avançai vers eux, et j'ai pris la main de Tom dans la mienne tandis qu'ils l'emmenaient vers une ambulance. Et je ne la lâchai pas jusqu'à ce qu'on arrive à l'hôpital. Je ne remerciai même pas Garin, c'était inutile. Pour me prendre encore une tarte dans la tronche ? Non merci. Après ce qu'il venait de se passer ce soir, tout ce qu'il m'avait envoyé dans la figure, je ne voulais plus entendre parler de lui, moi non plus. Je voulais juste qu'il disparaisse de ma vie. Je voulais qu'il n'y soit jamais entré d'ailleurs. On pouvait dire qu'il y avait foutu un sacré souk, et j'avais toujours pas réussi à faire le ménage. Mais quelque chose me disait que maintenant qu'il n'en faisait plus partie, j'allais pouvoir y arriver.

Je remercierai Sky cependant, d'un texto, au cas où que ce serait Garin qui décrocherait, une fois que je serais rassurée sur le sort de Tom.


Revenir en haut Aller en bas
http://thesliders.forumactif.ws/t596-angela-angie-foster-healer http://thesliders.forumactif.ws/t602-angie-foster
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
 
[CLOS] [Sky/Angela] Marc 14, 10
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Children of Lux Aeterna :: MEGALOPOLIS :: Ville médiane-