2076. Côte est des Etats-Unis. Megalopolis est le centre névralgique d'une guerre géo-politique mondiale depuis qu'un attentat biologique en 2026 a divisé l'humanité en deux populations bien distinctes : ceux qui se battent pour le futur, et ceux qui font avec le présent.
NAVIGATION

Partagez | 
 

 [CLOS] [Alex/Angie] A new beginning

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
Angela Foster
avatar
Je crois qu'aucun d'entre vous n'est dupe. En fait, j'en suis même certaine. Ce changement d'humeur était peut-être un peut trop brutal pour être réel. Même pour moi, même si j'étais connue pour passer du rire aux larmes en un claquement de doigts. Mais pas cette fois. Alors j'affichai mon sourire de pacotille avant de répondre.

- Oui, je sais, je suis passée au bar avant de monter, j'ai vu les plannings. C'est pas grave, je lui montrerai la semaine prochaine. Je haussai les épaules d'un air indifférent. J'aurai plein d'occasion de lui montrer, c'est pas comme si on travaillait jamais en même temps !

Je fronçai les sourcils et l'interrogeai du regard. C'était bizarre qu'il me parle à nouveau de Matt, comme ça, tout à coup. Je ne comprenais même pas comment il était revenu dans la conversation, ni pourquoi. Bah, tant pis, je renonçai à saisir les méandres de l'esprit d'Alex et baissai les yeux sur mon uniforme.

- C'est étrange, c'est comme s'il était fait pour moi. Je sais pas si ma place est là, j'indiquai mon uniforme d'un geste vague, mais je m'y sens bien. C'est... J'eus un petit rire en secouant la tête. Quand j'étais ado y'a eu une période ou quand j'imaginais mon avenir, je me voyais dans un uniforme. Pas celui-ci, je rêvais plutôt à celui de l'armée, je voulais suivre les traces de David, me battre pour mon pays, pour les gens, pour la liberté, l'égalité, la justice, ce genre d'idées préconçues et idéalistes qu'on sort quand on veut s'engager, tu vois ? Finalement, c'est pas le même uniforme, pas le même combat mais je suis pas si loin, sur le principe. Faut croire que c'était la voie à suivre.


Revenir en haut Aller en bas
http://thesliders.forumactif.ws/t596-angela-angie-foster-healer http://thesliders.forumactif.ws/t602-angie-foster
Alex Peterson
avatar
Angela avait cette manie de croire que je lisais dans ses pensées ou qu'on avait pas besoin de parler pour se comprendre, sauf... Que c'était pas le cas. Comment je pouvais savoir qu'elle parlait de quelqu'un d'autre ? Alors, j'ai froncé les sourcils dans un léger sourire.

"Si c'est pas Matt, alors, à qui tu veux montrer ton uniforme ?"

En revanche, je me suis dit qu'il ne s'agissait pas de son groupe. Ou alors elle aurait dit 'Je dois montrer mon uniforme au groupe'. Je ne lis pas dans ses pensées, mais je sais encore réfléchir par moi-même.

"Pourquoi tu n'as pas suivi l'armée, alors ? Si c'était la voie à suivre."

La différence avec ce qu'elle me disait sur ses études était flagrante. Je me demandais pourquoi elle n'avait pas suivi ce parcours-là. A croire que pendant quelques années, Angela s'était perdue, mais c'est compréhensible quand on se sait malade et promis à un avenir inexistant et très sinistre. Alors, j'ai haussé les épaules en ouvrant les mains.

"Qu'est-ce qui t'en empêche, aujourd'hui ?"



"The secret to happiness with men ?
Lower your expectations.
Because deep down, in my heart... I know Big Foot is real."
Revenir en haut Aller en bas
Angela Foster
avatar
- A....

Je bloquai sur la suite de la réponse. Mince, comment définir ce qu'était Nick pour moi ? A mon sens, il était déjà plus qu'une connaissance, dans la mesure où nous passions un peu de temps ensemble, nous discutions beaucoup, nous découvrions l'autre. On ne va pas à l'Opéra avec une simple connaissance. Une connaissance, c'est celui que vous croisez dans la rue, à qui vous dites bonjour et qui vous demande de vos nouvelles vite fait avant de passer son chemin. Ce n'était pas non plus un ami. Je veux dire, on n'était pas assez proche, on ne se connaissait pas assez bien pour ça. Alors finalement, il était "quoi" ?

- Nick. Je lui avais promis de lui dire quand j'aurais la réponse de la base.

Je haussai les épaules. Les meilleures réponses étaient peut-être encore les plus simples.

- C'est... euh, je sais pas en fait. Pas vraiment un ami, mais pas une simple connaissance non plus.

Je balayai le sujet d'un geste de la main. Pourquoi ressentais-je le besoin de lui donner quelques explications ?

- Tu sais, le coup de "la voie à suivre", je disais ça en plaisantant. J'ai pas intégré l'armée parce que mes parents ont fait tout leur possible pour m'en dissuader. David était déjà dans les Rangers, il se battait en Turquie et mes parents étaient morts d'inquiétude pour lui.

J'ouvris les mains pour lui expliquer un peu mieux.

- Tu sais, j'étais ado, un peu naïve et plutôt stupide. Tu me diras, ça n'a pas tellement changé. Tout ce que je savais de l'armée, c'était ce que j'en voyais dans les films, ou dans les journaux. Les soldats étaient des héros qui se battaient pour leur pays. C'était chouette, je voulais en faire partie. Mais la réalité est différente. David ne parle pas de son expérience dans l'armée, jamais. Je l'ai toujours vu comme quelqu'un de très solide, mais je ne compte plus les fois où je l'entends se lever dans la nuit parce qu'il a encore fait un cauchemar et qu'il n'arrive pas à se rendormir. Et c'est sans compter également le nombre de fois où je l'ai cru mort, et l'état indescriptible dans lequel il est revenu.

Je soupirai et haussai les épaules.

- L'armée, c'est pas pour moi. Je veux pas partir dans un autre pays, risquer ma vie pour je ne sais quelle cause que des politiques auront choisie à ma place et avoir à tuer des gens parce que ça serait eux ou moi. Je préfère rester ici et sauver des vies. C'est plus gratifiant, et ça pèsera moins lourd sur ma conscience.

J'arborai à nouveau mon sourire de pacotille avant de reprendre, sur un ton plus enjoué.

- Et puis, sérieusement. Tu me vois à l'armée ? Je serais même pas capable de soulever mon paquetage ! Déjà qu'à l'unité de sauvetage, ils me trouvent un peu trop "faible"...


Revenir en haut Aller en bas
http://thesliders.forumactif.ws/t596-angela-angie-foster-healer http://thesliders.forumactif.ws/t602-angie-foster
Alex Peterson
avatar
J'ai haussé les sourcils. Elle semblait hésiter et moi pas comprendre. Encore une fois. Elle avait raison, finalement, quand elle disait qu'on la comprenait pas. Je me suis toujours avancé en disant que je savais qui elle était, ce dont elle était capable, mais en réalité, elle était pire qu'insaisissable. Imprévisible et insaisissable. Dans un sens, ça me rendait dingue. Nick n'était ni un ami ni une simple connaissance. Donc, par définition, quand ça m'arrive, ça ne veut dire qu'une seule chose :

"Un gars que t'as dans le pif, quoi."

J'ai haussé les épaules. Quand j'y repense, ça me fait encore marrer parce que Angela et moi ne partagions absolument pas les mêmes secrets. Je protégeais autant ma famille que mon intimité, et elle masquait ses émotions. Des deux, je ne sais pas lequel était le plus chiant, finalement. J'ai fait danser mes sourcils en souriant, lubrique.

"Il est mignon ?"

Qu'est-ce qu'il y avait de si gênant à me parler de ce mec, franchement ? Dire qu'il m'intéressait plus que son job, c'était pas peur dire. Allez savoir pourquoi. Je suis peut-être plus branché ragots que je ne le pense. Je me suis levé en fourrant mes mains dans mes poches.

"Non, en effet, je ne t'y vois pas, mais je suis pas instructeur. Après, travaille bien, peut-être que tu auras des opportunités d'évolution intéressante qui te ramèneront sur le chemin de ton frère."

Je me demande si ma soeur a déjà souhaité suivre mes traces. Pour sa propre santé mentale... J'espère pas.



"The secret to happiness with men ?
Lower your expectations.
Because deep down, in my heart... I know Big Foot is real."
Revenir en haut Aller en bas
Angela Foster
avatar
- Euh...

La réponse d'Alex était assez déroutante. Le moins qu'on puisse dire, c'est qu'il n'y allait pas par quatre chemins. Et en même temps, il prenait des raccourcis qui n'avaient pas vraiment lieu d'être. Enfin, je crois. Je sais pas, peut-être qu'il n'avait pas totalement tort ? Quoiqu'il en soit, je n'eus pas le temps de formuler une réponse compréhensible que déjà, il me posait une autre question. Le visage de Nick s'imposa à mon esprit et j'esquissai un sourire.

- Oh que oui ! Et il a un sourire irrésistible et tu verrais ses yeux...

Oui, c'est vrai, Nick était carrément craquant. Dire le contraire aurait été difficile. Mais il n'y avait pas que son physique. Il était adorable. Et c'était ça, surtout, qui le rendait exceptionnel à mes yeux. Je reportai mon regard sur Alex et secouai la tête.


- Mais c'est pas comme ça que je le voyais. C'est juste quelqu'un que j'apprends à connaitre, ok ? Bon, je vais pas te mentir, je l'apprécie beaucoup et c'est vrai qu'il pourrait me plaire. Mais j'ai...
je secouai la tête et me repris rapidement, j'avais quelqu'un d'autre en tête.

Que j'avais toujours d'ailleurs. C'est vrai, désormais, les choses étaient claires et je pouvais l'oublier. Mais ça se ferait pas en un claquement de doigts. Et ce, même si Nick en venait à prendre une place importante dans ma vie. Après tout, je n'avais toujours pas oublié Peter. Et au fond de moi, il m'arrivait encore de me sentir coupable d'avoir envie de passer à autre chose.

- Et de toute façon, je doute qu'il s'intéresse à moi. Enfin, pas comme ça.

Je me contentai d'acquiescer alors qu'il mentionnait mes possibilités d'évolution. Il n'avait pas totalement tort. Mais je n'en étais pas encore là pour l'instant. Chaque chose en son temps. Je n'arrivais pas encore à me projeter trop loin dans l'avenir. Je n'en avais pas envie non plus. Je n'avais pas envie de faire des rêves, avoir des projets, parce que qui sait ce qui pouvait se passer, encore ?


Revenir en haut Aller en bas
http://thesliders.forumactif.ws/t596-angela-angie-foster-healer http://thesliders.forumactif.ws/t602-angie-foster
Alex Peterson
avatar
C'est seulement là que j'ai compris, en fait. Ce qu'elle m'avait dit plus tôt, je l'avais compris, mais je n'avais pas parfaitement saisi le sens réel de ses sentiments. Quand elle parlait de m'aimer, ce n'était pas... Comme quand moi je disais aimer Lexy ou Matt ou les autres.

"Oh, Angie..."

J'ai porté ma main à mon visage et je me suis pincé l'arrête du nez en secouant la tête. C'est le genre de situation qui m'arrive suffisamment jamais pour ne pas savoir comment la gérer. J'ai passé ma main sur mes lèvres avant de relever les yeux sur elle.

"Angie, je suis désolé."

... Mais j'ai sérieusement jamais pensé à elle dans ce sens. C'est même en étant avec elle que j'ai compris ce dont j'avais réellement besoin. Ca, par contre, je ne pouvais pas le lui dire à voix haute. J'étais dur et difficile à vivre, mais j'étais pas non plus dénudé de tact. Du coup, j'ai rebondi sur la suite en la désignant d'un index impérial.

"TU RECOMMENCES !" Je me suis levé en ouvrant les mains pour la désigner. "C'est dingue cette dévalorisation constante de toi-même, c'est fatiguant. Arrête de douter, bordel et j'en sais rien, mais fais quelque chose !"

J'ai pris une voix haut perché en agitant les doigts et je l'ai imitée.

"'Il pourrait me plaire.' Il te plaît, oui ou non. Si oui, alors fonce. A t'entendre il a l'air, et je sais encore reconnaître une fille qui rougit. Si non, alors tu doutes juste pour le sport et ça fait de toi une faible petite personne pleine de fausse modestie. Alors si tu veux qu'on commence à te prendre au sérieux, et bien commence déjà à travailler là-dessus ! Sinon, tout ce que tu vas gagner, c'est l'indifférence."



"The secret to happiness with men ?
Lower your expectations.
Because deep down, in my heart... I know Big Foot is real."
Revenir en haut Aller en bas
Angela Foster
avatar
Je glissai les mains dans mes poches et baissai la tête.

- Pas la peine de t'excuser. Mon ton était peut-être plus froid que je ne l'aurais voulu. Je tentai de l'adoucir en continuant. C'est pas faute. C'est comme ça, t'y pouvais rien.

Et moi j'avais été stupide, vraiment. J'avais des principes, pour éviter ce genre de situation, j'aurais pu les suivre à la lettre, mais non ! Je les avais envoyés bouler en me disant que c'était juste pour une fois, que ça n'engagerait à rien. Sauf qu'il y avait eu une deuxième fois et que les sentiments avaient pointé le bout de leur nez. Quand on y réfléchit, c'est toujours comme ça que ça se passe, non ? J'aurais pu me méfier quand même. Mais je ne l'avais pas fait. Et j'avais beau me promettre de ne plus jamais refaire cette erreur, je savais que je la referai, parce que j'étais comme ça, je n'apprenais pas de mes erreurs, Alex était bien placé pour le savoir.

Je relevai vivement la tête vers lui en l'entendant tout à coup.

- Je parle pas comme ça ! m'offusquai-je en entendant son imitation grotesque.

Et plus il parlait, plus je fronçai les sourcils. Je n'aimais pas la direction que prenait la conversation. Alex touchait du doigt un sujet que je n'aimais pas beaucoup aborder. Un truc dont David aurait certainement dit que j'avais besoin de travailler là-dessus avec l'aide de quelqu'un comme Sunny s'il avait seulement osé formuler cette idée devant moi. Je sais, j'étais bizarre. Je lui parlais bien plus facilement des conneries que je faisais que de ce que je ressentais vraiment, là, tout au fond.

Quand il eut terminé, je me passai une main sur la nuque et m'approchai de la fenêtre avant de m'y appuyer.

- C'est...

Ouais, non, j'étais définitivement pas à l'aise sur ce sujet là. Je ne savais même pas par où commencer ? Alors autant reprendre par le début, peut-être ?

- Je sais pas s'il me plait. Je sais qu'il est gentil, que j'aime bien passer du temps avec lui et qu'il a des qualités qui me plaisent beaucoup, oui. Mais je te répète que je l'envisageais pas sous cet angle. Peut-être que ça m'a traversé l'esprit une seconde ou deux, mais c'est tout. Je sais ce que tu penses de moi, mais je suis pas le genre de fille qui, quand quelqu'un lui plait, drague quand même dans le jardin d'à côté au cas où le voisin serait plus intéressant.

Je haussai les épaules et me tournai vers Alex, m'adossant complètement à la fenêtre.

- Alors même si Nick me plait, je vais pas prendre les devants à moins d'être vraiment sûre de ses intentions. Parce qu'on peut pas dire qu'aimer quelqu'un ça me réussisse vraiment. Le premier m'a fait plonger dans la drogue, le deuxième est mort... Ma voix flancha légèrement trahissant une douleur que je n'arrivais toujours pas à laisser sortir même après plusieurs années. Le troisième, bon ok, techniquement j'étais pas amoureuse mais il avait un petit quelque chose qui me plaisait beaucoup, mais quoiqu'il en soit, il me hait au point qu'il serait prêt à me tuer si je lui en donnais l'occasion. Et toi...

Je sortis les mains de mes poches pour le montrer d'un air impuissant. Inutile d'épiloguer, il était bien placé pour savoir que là non plus, c'était pas une réussite, même si techniquement, c'était encore lui qui m'avait fait le moins de mal.

- T'étais pas sensé l'apprendre un jour, en fait.

Je m'étais bien gardée de lui dire quoique ce soit qui eut pu le mettre sur la piste précisément parce que je savais que ça n'amènerait rien de bon. Ca avait failli m'échapper une fois, mais je m'étais retenue. Je préférais garder le silence, espérer que ça passerait, plutôt que de prendre le risque d'une situation comme celle-ci. Et c'était précisément pour cette raison que je me refuserais à faire le premier pas face à Nick. Pas tant que je n'aurais pas la certitude que ce que je pourrais ressentir serait réciproque.

- Ecoute, j'ai entendu ce que tu disais et je comprends ton point de vue. Mais le fait est que finalement, l'indifférence, c'est encore ce qui fait le moins de mal.


Revenir en haut Aller en bas
http://thesliders.forumactif.ws/t596-angela-angie-foster-healer http://thesliders.forumactif.ws/t602-angie-foster
Alex Peterson
avatar
J'ai serré les dents. Pas de contrariété, mais vraiment pour m'empêcher de dire quelque chose qu'elle pourrait mal prendre.

"Tu as raison, c'est très important de connaître les intentions."

De souvenir, elle n'avait jamais attendu de connaître les miennes ! La première fois, elle s'était présentée sur le pas de ma porte en petite tenue, et la seconde, visiblement, que je sois un homme marié l'avait excitée. Autant vous dire qu'en terme d'objectivité, j'étais, à cet instant, franchement déséquilibré. Qui plus est, je me souvenais absolument pas qu'elle m'ait dragué d'une quelconque façon que ce soit. En fait, j'ai même rien vu. Je n'avais rien compris du début à la fin. Pour moi, ça n'avait rien signifié, il s'était toujours agi de ma femme. J'ai surtout encore l'intelligence de ne pas le dire à voix haute.

Je me suis redressé en m'accoudant sur mes genoux, portant mes mains à ma bouche pour me frotter les lèvres. Si l'indifférence lui faisait moins mal, alors... En fait, je ne pouvais rien faire pour elle. Elle était comme ça et j'avais vraiment du mal à croire qu'elle puisse s'épanouir et changer.

"Être indifférent, ça veut dire que les gens se fichent de toi, ne t'écoutent pas, n'ont même pas conscience que tu existes, ne font pas attention à toi... C'est donc ça... Que tu attends des autres. Qu'ils te regardent comme... Si tu n'étais rien. Et ça... C'est ce qui te fait le moins mal, Angie ?"



"The secret to happiness with men ?
Lower your expectations.
Because deep down, in my heart... I know Big Foot is real."
Revenir en haut Aller en bas
Angela Foster
avatar
J'acquiesçai vivement en entendant sa remarque.

- On est d'accord. Et c'est un principe que je me suis toujours efforcée de suivre depuis... Je m'interrompis net. J'allais dire "depuis la mort de Peter" mais regardez, même si je lui avais déjà balancé que j'avais perdu quelqu'un, je n'arrivais toujours pas à en parler.... quelques années. La seule et unique fois où j'ai pris les devants c'était avec Garin et je sais même pas ce qui m'a pris parce que j'étais pas amoureuse de lui. Et regarde où ça m'a menée, hein ? Direct dans la merde, on pouvait le dire.

Je fronçai les sourcils et toujours appuyée contre le mur à côté de la fenêtre, j'indiquai Alex d'un signe du menton.

- Après, si tu faisais référence à la façon dont je me suis comportée avec moi, permets moi de te poser une question. Est-ce qu'à un moment donné, j'ai pu te laisser penser que je ressentais autre chose pour toi qu'une simple attirance physique ? Parce que, juste pour être claire, là, je mimai un espèce de grand espace autour de nous pour englober la totalité de la conversation, et les réticences dont je lui avais fait part et tout ça, c'est de sentiments que je te parle, pas de sexe. Alors dis-moi, est-ce qu'à un seul moment je t'ai amené à croire que j'avais des sentiments pour toi et que j'attendais de même pour toi ?

Quant à l'indifférence, je roulais des yeux et baissai la tête.

- Non, bien sûr que c'est pas ce que je veux. Je parlais pas d'une indifférence générale. Evidemment que j'ai envie qu'on me voit. C'est juste que...

Je levai la main pour retirer ma casquette et me laissai glisser sur le sol, gardant mon dos en contact avec le mur.

- J'arrive pas à croire que je suis en train de parler de ma vie sentimentale avec toi. Bon sang, c'est le dernier sujet dont j'ai envie de parler avec toi. C'est le dernier sujet dont j'ai envie de parler avec qui que soit même !

Je levai les mains, paumes vers le ciel avant de les laisser retomber sur mes cuisses.

- C'est ce que je viens de te dire. Je prendrai pas les devants, avec qui que ce soit. Je préfère me taire et attendre que ça passe plutôt que de prendre le risque d'avoir mal, encore. J'ai assez donné. Tu vois, là ? L'état général dans lequel je suis ? C'est déjà pas bien brillant, mais c'est rien en comparaison de ce que j'ai ressenti quand... Bref, comme on dit, "chat échaudé craint l'eau froide".


Revenir en haut Aller en bas
http://thesliders.forumactif.ws/t596-angela-angie-foster-healer http://thesliders.forumactif.ws/t602-angie-foster
Alex Peterson
avatar
"Je n'ai fait référence à rien."

J'ai plissé les yeux en l'observant. Depuis quand, elle lisait dans les pensées ? Quant à son pote Garin... Elle avait raison sur un point : son tableau était pas spécialement glorieux. Mais de là à tout faire pour péter le cadre... Quant à sa question, j'ignore pourquoi, mais je l'ai presque pris comme une attaque. Je crois que c'était parce que je n'aimais pas sa façon de me renvoyer dans les roses - orties comprises - alors que je n'avais strictement rien dit et que j'avais, justement, tout bien gardé pour moi. Pour l'épargner, elle.

"A aucun moment il n'a été question de moi, Angela."

Je ne lui avais jamais laissé entendre quoi que ce soit. Je ne lui avais fait aucune promesse. Raison pour laquelle elle n'avait jamais rien tenté. Mais j'avais du mal à comprendre son raisonnement. Mais quand on a des sentiments, logiquement, ce genre "d'attraction physique" devrait normalement gêner lorsque c'est la seule chose qui existe entre deux personnes, non ? Je veux dire que l'amour à sens unique, c'est quand même furieusement déprimant...

Je me suis levé en fronçant les sourcils.

"C'est quoi le problème de parler d'un gars qui te plaît avec moi ? C'est ta vie, non ? Tu me parles de ton taf, de tes projets, que t'es Candidate, de tes pouvoirs... Mais pas de mec ?"

J'ai levé les mains en faisant un pas en arrière.

"Moi, ça m'est complètement égal. Je vois pas le problème."



"The secret to happiness with men ?
Lower your expectations.
Because deep down, in my heart... I know Big Foot is real."
Revenir en haut Aller en bas
Angela Foster
avatar
Référence à rien. Ok, autant pour moi. J'avais mal interprété ses paroles et son ton. Et m***. Pourquoi est-ce que j'interprétais toujours tout mal comme ça ? Hey, c'était ce que j'avais dit à Nick, non ? Y'avait toujours un moment où je comprenais mal et je disais ce qu'il fallait pas. Sauf qu'en attendant, cette fois, c'était Alex que j'avais en face de moi. Et là, pour le coup, je me sentais mal et un peu honteuse.

- Désolée, j'avais cru que c'était une sorte de reproche ou un truc dans le genre.


Entre mes mains, ma casquette ne connaissait pas sa chance. La plupart du temps, je torturais tout ce qui me passait entre les mains quand j'étais dans cet état là, quelque part entre la gêne, la déprime. En bref, un état dans lequel je n'aimais pas être mais que, bizarrement, je tombais systématiquement quand je parlais avec Alex.

A sa question, je relevai les yeux sur lui et haussai les épaules.

- Ben... Je retrouvai ma moue gênée et me passai un main sur la nuque. C'est pas toi, c'est le sujet. Parler d'un mec qui me plait, ça veut dire parler de mes réticences aussi, parce que forcément, on me demandera pourquoi je fonce pas et, de fil en aiguille, en venir à exposer mes vraies raisons. Et je me retrouverai à devoir parler de lui, à m'en rappeler, à mettre des mots sur ce que je ressens et...Je relevai les genoux contre ma poitrine pour les serrer contre moi. Je peux pas, je veux pas.


Revenir en haut Aller en bas
http://thesliders.forumactif.ws/t596-angela-angie-foster-healer http://thesliders.forumactif.ws/t602-angie-foster
Alex Peterson
avatar
J'ai peut-être pas posé de questions, mais je suis pas assez con pour pas avoir compris. Angela se livrait sans égards et moi, derrière, je faisais le tri.

"Tu recommences. Encore."

J'étais conscient que ce serait un travail de longue haleine, mais j'en étais vraiment à me demander si, depuis près d'un an, je parlais dans le vent, ou si vraiment ce que je disais l'intéressait. J'en étais là. J'ai levé les mains pour serrer les poings en pinçant les lèvres. Il y a des fois, comme ça, ou tout ce qu'on désire, c'est... Être compris. Une bonne pour toutes, et qu'on ait pas besoin d'y revenir.

"Il faut que tu avances. Tu as besoin d'avancer." Je lui ai montré le siège duquel elle avait sursauté quelques minutes plus tôt. "Tu viens de me jurer que l'ancienne Angela était partie, que tu la jetais à la poubelle et que je devais jouer les éboueurs, que j'avais qu'à en faire ce que je veux une fois que tu aurais le dos tourné. J'adore le rôle que tu me donnes depuis le début, d'ailleurs. Mais tu. Dois. AVANCER ! C'est urgent, Angie !"

J'ai soupiré avant de reprendre.

"Tu sais pourquoi j'aime ma femme ? Je veux dire, depuis le début. Et pourquoi j'ai jamais cessé. Pourquoi je ferai tout, tout ce qui est mon pouvoir pour la récupérer et la protéger comme je l'ai juré un jour où... Crois-moi, tout le monde avait hâte que j'achève mes voeux parce qu'il nous tombait des sacs d'eau sur la tronche à en choper une pneumonie !"

J'ai fait un pas vers Angela et j'ai ouvert la bouche.

"Parce qu'elle a sauvé mon âme. Et tu veux que je te dise pourquoi tu crois être amoureuse de moi ? Parce que tu penses que je peux sauver la tienne. Sauf que voilà, Angie, si j'avais été si fort, ça se saurait, depuis le temps. Je ne peux pas te sauver. Parce que pour ça... Il faudrait que tu en aies envie."

Et puis, j'ai montré l'extérieur d'un bras.

"Tu veux pas t'aventurer avec un mec par hasard, très bien. Mais je pense qu'il est temps que tu prennes quelques risques et surtout que tu tiennes fermement tes résolutions. Parce que ça, personne le fera pour toi."



"The secret to happiness with men ?
Lower your expectations.
Because deep down, in my heart... I know Big Foot is real."
Revenir en haut Aller en bas
Angela Foster
avatar
J'ouvris la bouche, pour protester, pour dire que c'était faux, que ce n'était pas la même chose, que ça n'avait rien à voir. C'était pas de la dévalorisation là, c'était autre chose, de plus profond. Mais aucun son n'en est sorti.

- Alex...

Mais je ne continuai pas. a la place, j'écoutai ce qu'il avait à me dire avec la sensation grandissante qu'il se trompait. Et puis il parla de sa femme, et là, l'incompréhension passa dans mon regard. Pas parce que je ne comprenais pas ce qu'il me disait ou ce qu'il ressentait. Mais parce que manifestement, j'avais le même souci que lui et qu'il aurait été le mieux placé pour me comprendre, mais il ne semblait pas me comprendre, justement.

Je me relevai, pour lui faire face, m'appuyant au sol d'une main pour m'aider. Vous savez quoi, je commençais à sentir les courbatures de la journée dans mes cuisses, super nouvelle hein ? Ouais, je sais, ça vous fait une belle jambe. Mais c'est pour expliquer pourquoi je grimaçai en me remettant debout.

- Tu ne peux pas me demander ça Alex. Je vais avancer, je vais m'en tenir à mes résolutions, mais pas sur ce sujet là.

Je haussai les épaules et secouai la tête.

- Toi, même après toutes ces années, tu n'as jamais cessé de l'aimer, ta femme. A tel point qu'aujourd'hui, tu veux retourner vers elle. Tu n'as pas pu l'oublier. Alors comment tu peux me demander de le faire ?

Les situations n'étaient pas comparables, évidemment. Pour la simple et bonne raison que Peter était mort et pas sa femme. Lui, il avait une seconde chance, pas moi. Je l'aurais jamais. Pas avec Peter. A moins que je ne trouve un positif capable de ramener les morts mais... Ca faisait presque 4 ans qu'il était sous terre et il ne devait pas en rester grand chose... Non, les situations n'étaient pas comparables, mais autant dire que je faisais l'impasse sur ce détail.

- Je lui ai fait une promesse. Et...
Bon sang, j'en pleurerai presque pour le coup... Et je me sens tellement coupable à chaque fois que j'ai envie de passer à autre chose. Même si je sais qu'il ne m'en voudrait pas.


Revenir en haut Aller en bas
http://thesliders.forumactif.ws/t596-angela-angie-foster-healer http://thesliders.forumactif.ws/t602-angie-foster
Alex Peterson
avatar
A quoi bon, je ne comprenais rien et elle ne cherchait pas à comprendre. Alors... J'ai levé le ton. Parce que honnêtement, j'en ai eu marre.

"J'ai un enfant, Angela ! Ca n'a RIEN à voir avec toi. Ma femme... Est en vie ! Elle l'a toujours été ! J'ai une chance de rattraper MES conneries ! JE suis parti et JE les abandonnées ! Si je cherche à la récupérer, c'est parce qu'elle ne veut pas me voir ! Parce que tout ce à quoi j'ai droit sont des papiers de divorce auxquels je m'oppose ! Ma manière à moi d'avancer, c'est de changer qui j'étais et ce que j'ai fait. Réparer mes erreurs après les avoir comprises et avoir assumer le fait que j'ai merdé !"

J'ai serré les dents en inspirant profondément. Me heurter à un mur à chaque fois a eu raison de ma patience.

"Alors, maintenant, ça suffit. J'en ai marre. Moi j'essaye de t'aider. Depuis des mois. Sauf que ça ne t'intéresse pas. Mon dernier avis et conseil. Si tu veux changer qui tu es. Alors commence par vraiment le vouloir. Mais chez moi, c'est pas un dépotoir."

Et je lui ai montré la porte.

"Maintenant, tu m'excuseras. Mais j'ai du travail, moi, pour avancer dans ma vie. De préférence avec les vivants."

Je reconnais que j'ai été dur. Sûrement plus dur qu'avec n'importe qui. Mais même moi, j'ai mes limites.



"The secret to happiness with men ?
Lower your expectations.
Because deep down, in my heart... I know Big Foot is real."
Revenir en haut Aller en bas
Angela Foster
avatar
Le moins qu'on puisse dire, c'est qu'il était loin d'être tendre. Et que c'en était douloureux. Je ressentais chacune de ses remarques comme un coup de poing dans le bide. Je suppose que je le méritais un peu. Je n'étais pas totalement idiote, je comprenais bien que je pouvais être désespérante quand il s'agissait de moi. Mais est-ce que je le méritais tant que ça ? Je veux dire, j'étais déjà au beau du rouleau, il me poussait dans mes retranchements, est-ce que j'avais vraiment besoin qu'il en rajoute ? De son point de vue, probablement. Du mien, j'en étais à faire tout mon possible pour ne pas flancher.

Alors je l'écoutai, les sourcils froncés, le regard fixé sur lui. Peut-être qu'il était habité d'une lueur douloureuse, mais si c'était le cas, je ne pouvais pas l'empêcher, même si je l'aurais voulu. Vous savez, c'était contradictoire. Alex avait été le premier à me dire qu'il fallait que je laisse tomber mon masque, que je n'en avais pas besoin. Mais avec ses remarques, son comportement, il ne me laissait pas tellement le choix que de le remettre, n'est-ce pas ? Je ne pouvais pas m'effondrer devant lui. Parce qu'alors il s'acharnerait certainement encore plus. C'était ce que je me disais.

Alors je le remis, ce masque, cette armure qui n'était, de toute façon, jamais très loin. Je me forçai à durcir mon regard. Il voulait que je m'endurcisse après tout, non ? Je ne sais pas si ça a marché, si la douleur a disparu, probablement pas. Mais je me forçai à le regarder différemment.

- Je vois. Tu sais quoi ? Laisse tomber. J'ai pas besoin de ton aide.

C'était faux, bien évidemment. Et même si je m'efforçais d'avoir une voix ferme, ça ne prendrait sûrement pas. Mais c'était bien ce que j'avais dit.

- Oublie les promesses que je viens de te faire. C'est bon, j'ai compris.


Je fis un pas vers la porte et puis je me retournai vers lui alors que je venais de lui passer à côté.

- Et même, oublie-moi. Ca m'arrangerait.

Je remis ma casquette sur ma tête d'un geste rageur et ouvris la porte, avant que j'aie le temps de regretter ce que je venais de lui dire. D'abord Garin, maintenant Alex. Bravo Angie, on peut dire que tu sais garder tes amis...


Revenir en haut Aller en bas
http://thesliders.forumactif.ws/t596-angela-angie-foster-healer http://thesliders.forumactif.ws/t602-angie-foster
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
 
[CLOS] [Alex/Angie] A new beginning
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Children of Lux Aeterna :: MEGALOPOLIS :: Ville basse :: "MAGIC ALICE" Bar et Night Club-