2076. Côte est des Etats-Unis. Megalopolis est le centre névralgique d'une guerre géo-politique mondiale depuis qu'un attentat biologique en 2026 a divisé l'humanité en deux populations bien distinctes : ceux qui se battent pour le futur, et ceux qui font avec le présent.
NAVIGATION

Partagez | 
 

 [CLOS] [Nick/Angie] If I talk real slowly, if I try real hard...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Angela Foster
avatar
Février 2076

Comme tous les soirs, la première chose que j'avais faite, en rentrant du boulot, avait été de prendre une bonne douche et d'enfiler un short et un débardeur qui faisaient office de pyjama. Et comme il ne faisait pas particulièrement chaud à cette saison et que j'étais relativement frileuse du dos (me regardez pas comme ça, chacun son truc), j'avais rajouté mon vieux sweat à capuche aux couleurs de mon lycée par-dessus mon débardeur.

Confortablement installée sur le canapé, mes lunettes sur le nez, j'étais penchée au-dessus des liasses de feuilles couvertes de notes manuscrites qui jonchaient la table basse. J'essayais d'étudier. Oui, j'essayais. Parce que mon esprit était continuellement détourné de mes notes par les pensées diverses qui l'envahissaient. Pensées tournées principalement autour de la journée que je venais de passer.

Dire que ça avait été une journée comme les autres aurait été un peu trop réducteur. Parce qu'à la base, les journées se suivaient mais ne se ressemblaient pas. C'était en partie pour ça que j'aimais ce boulot. Pour ça et le fait que pour la première fois de ma vie, je me sentais vraiment à ma place. Et chaque jour me confirmait que j'étais faite pour ça. Et puis, ce n'était pas non plus une journée comme les autres parce que j'étais allée à l'hôpital, entre deux interventions. Le temps de voir les enfants, juste une petite heure. Je ne pouvais pas m'absenter plus longtemps et de toute façon, ils se fatiguaient vite alors je n'aurais pas dépassé ce délai. J'avais été contente de les voir. Mais déçue aussi, parce que j'espérais y voir Nick en même temps. Mais il était occupé, et il fallait que je reparte de toute façon. Tant pis, je me rattraperai une prochaine fois.

Je soupirai et posai mon crayon. Inutile de me forcer à me concentrer. Tant que j'aurai Nick dans la tête, je n'y arriverai pas. Je me levai et allai chercher ma guitare avant de revenir m'installer sur le canapé. Peut-être que j'avais besoin de me détendre un peu avant de me mettre vraiment à bosser ?


Pendant ce temps-là, dans l'aile pédiatrique de l'hôpital :

Meili rassembla ses affaires et ferma son interface. La journée était terminée pour elle. Elle se pressait, elle avait une soirée et le temps de rentrer chez elle se changer, elle serait déjà bien en retard. Elle attrapa l'HP qui gisait sur un coin de son bureau et s'avança vers le bureau de Nick pour lui dire au-revoir.

Elle entra après avoir frappé à la porte de son bureau et lui adressa un sourire.

- Dr Doroty ? Je m'en vais. Bonne soirée. Et ne traînez pas trop tard !

Elle se détourna et s'apprêtait à sortir lorsqu'elle fit volte face.

- Oh j'oubliais ! Angela a oublié son HP dans la salle d'animation cet après-midi. Je suis sûre qu'elle serait contente de le récupérer rapidement. Vous voulez bien vous en occuper ?

Et elle déposa le HP sur le bureau de Nick. Il était accompagné d'un post-it sur lequel elle avait soigneusement noté l'adresse.

- Merci, vous êtes un ange. Bon, cette fois, j'y vais. A demain !


Revenir en haut Aller en bas
http://thesliders.forumactif.ws/t596-angela-angie-foster-healer http://thesliders.forumactif.ws/t602-angie-foster
Nick Doroty
avatar
Que Meili le prenne pour un coursier l’exaspéra au plus haut point. Ce n’est pas comme si Angela ne passait jamais à l’hôpital ! de ce qu’il en savait, elle venait toujours régulièrement et si elle s’apercevait qu’elle avait oublié son HP elle reviendrait probablement le récupérer à la première heure.
Il supposait une manipulation de la part de sa secrétaire qui se faisait un malin plaisir à le coller dans des situations ubuesques. Un jour, juste pour voir sa tête, il ferait son coming out.
Heureusement, il ne s’agissait que d’Angie et fondamentalement, Nick n’avait rien contre lui rendre visite. Comme elle l’avait justement fait remarquer lors de leur dernière rencontre, c’est elle qui avait été à l’initiative de chacune de leurs promenades.
Pour la peine, il pouvait bien faire un petit détour. Qui plus, lui aussi habitait en médiane dans ces maisonnettes, mi-appartement mi-loft. Largement confortable pour un célibataire malgré les propos de sa mère qui n’avait visiblement ni les mêmes gouts ni les mêmes sens des proportions.
Il soupira mais n’eut pas même le temps de protester tandis que Meili s’enfuyait déjà.
Nick observa le post-it, éteignit son holo-écran et rangea ses dossiers avant d’enfiler sa veste.
Juste quelques minutes. Ca ne devrait pas prendre plus de quelques minutes.

Il n’eut pas de mal à trouver et une fois qu’il eut garé sa petite ford au pied de l’immeuble où Angela partageait un appartement avec son frère, il sonna directement à l’interphone. Non seulement on n’entrait plus comme ca dans ces building mais en plus votre face était filmé pour être sur que vous étiez bien celui que vous annonciez. Nick détestait cette technologie intrusive, qui l’était pourtant bien moins que la puce qu’il portait dans le poignet.
Patiemment, il annonça son nom et son prénom en attendant qu’Angela ou son frère veuille bien répondre et lui ouvrir la porte. Il faisait un froid de canard à cette heure, le vent de l’Océan apportant son lot d’humidité.
Revenir en haut Aller en bas
Angela Foster
avatar
[J'imaginais plus Angie vivre dans une maison plutôt qu'un appart en fait. Le même style de maison que Hyun et Garin partageaient, tu vois ? Mais c'est pas grave, je vais faire comme si ^^]


La sonnerie m'interrompit en plein milieu d'un morceau et me fit relever la tête. On ne recevait pas beaucoup de visite avec David. Alors je pensais déjà savoir d'avance de qui il s'agissait. Je posai ma guitare en travers du canapé et me dirigeai vers la porte.

- David, me dit pas que t'as encore... commençai-je avant de voir que ce n'était pas mon frère qui se tenait sur le seuil. Nick ? La surprise fit place à un sourire chaleureux et plutôt réjoui, d'ailleurs. Ca alors ! Je pensais à vous justement ! Me rendant compte de ce que je venais de laisser échapper, je tentai de me reprendre. Euh, enfin, j'étais un peu déçue de ne pas avoir pu vous voir après l'animation...

Le fait d'être en pyjama sur le pas de la porte me rappela très vite qu'il faisait un froid de tous les diables au dehors. J'ouvris la porte plus grand et m'effaçai pour l'inviter à entrer.

- Mais ne restez pas dehors dans ce froid.

La porte d'entrée ouvrait directement sur le salon. Si Nick était observateur, il ne manquerait pas de remarquer les feuilles éparpillées sur la table basse et la guitare abandonnée sur le canapé. Au dessus de la cheminée, David avait accroché une photo de famille à laquelle nous tenions particulièrement lui et moi. C'était la dernière photo que nous avions prise avec nos parents avant que David ne parte pour l'armée. Autant vous dire que nous avions tous changés depuis.

Sur le meuble, derrière le canapé se trouvaient d'autres photos encore. L'une d'elles nous montraient, David et moi, en train de jouer de la musique. David était installé à un piano et j'étais assise dessus, violon en main. Cette photo aurait pu être vraiment belle, si je n'avais pas été un peu amaigrie et totalement chauve. Personnellement, je la détestais, mais David l'aimait beaucoup parce qu'elle montrait notre complicité à tous les deux.

A ses côtés, ma photo préférée de David et moi. Elle avait été prise à la Saint Patrick, il y avait deux ans ans déjà. J'avais les cheveux à la garçonne et je riais face à un David déguisé en Leprechaun (oui, vous avez bien lu, mais autant que je vous le dise tout de suite, je suis l'une des seules personnes à avoir pu le voir comme ça). Cette photo, en soi, n'était pas aussi jolie que les autres, mais elle me rappelait cette soirée où l'espace de quelques heures, mon frère s'était lâché et était redevenu le David d'avant. C'était tellement rare...

- J'allais me faire du thé, vous en voulez ?

Techniquement, non, j'allais jouer de la guitare encore un peu. Ensuite j'essaierai à nouveau de me mettre à bosser et pour m'y aider, c'est à ce moment-là que je serais allée me préparer une tasse thé.

Je lui adressai un sourire en refermant la porte derrière lui. Je ne pensais pas rattraper ma petite "déception" de la journée dès ce soir mais l'idée ne me déplaisait pas. Bien au contraire. La soirée s'annonçait plutôt bonne pour le coup ! Pas pour ma thèse, mais on s'en fichait royalement, non ?


Revenir en haut Aller en bas
http://thesliders.forumactif.ws/t596-angela-angie-foster-healer http://thesliders.forumactif.ws/t602-angie-foster
Nick Doroty
avatar
[Pas de souci j’ai complètement improvisé]

Nick ne se fit pas prier pour entrer. Il faisait nettement meilleur à l’intérieur. Il avait juste le Hp dans la poche de sa veste et visiblement, Angela ne s’était pas aperçu l’avoir perdu. Alors même qu’elle lui proposait de boire un thé, voyant les papiers étalés, la guitare et les preuves irréfutables de la soirée esseulée et tranquille qu’elle s’apprêtait à passer, il en voulut terriblement à Meili de l’avoir collé dans ce pétrin.

- Je ne voulais pas vous déranger Angela. En fait je passais juste vous ramener votre téléphone. En venant cet après-midi vous l’avez laissé à l’hôpital et comme Meili savait que j’habitais aussi la médiane, elle a pensé que je pouvais faire un détour.

Se retournant du côté de la porte, il l’indiqua du pouce.

- Je n’ai pas voulu le laisser dans la boite aux lettres, je ne suis pas certain qu’il aurait appréciait.

Se disant, il sortit le petit appareil de sa poche pour le tendre à la jeune femme. Nick n’était pas non plus pressé. Personne ne l’attendait. Il jugea que s’il refoulait l’invitation d’Angela, il passerait pour le dernier des goujats, aussi il eut un bref sourire et hocha brièvement la tête.

- Puisque vous le proposez si gentiment, je veux bien partager un thé, oui. Vous êtes certaine que je ne dérange pas ?


Il avisa les cours étalés sur la table.

- Vous travailliez peut-être ?
Revenir en haut Aller en bas
Angela Foster
avatar
- Mon téléphone ?

J'avoue que j'étais surprise. J'étais persuadée de l'avoir dans la poche de ma veste. Mais en voyant Nick le sortir de la sienne, je compris que c'était faux.

- Je ne m'étais pas rendue compte que je ne l'avais plus.

Mais maintenant que j'y repensais, je me souvenais l'avoir sorti de ma poche pour lire un message que j'avais reçu et je ne me rappelais pas de l'y avoir remis. Un enfant avait attiré mon attention et j'avais du le poser quelque part sans vraiment m'en rendre compte.

Je tendis la main pour le reprendre et vérifiai si j'avais des messages, au cas où. Rien à signaler.

- Si la base avait essayé de me joindre, j'aurais été bien embêtée. Je relevai les yeux sur Nick et lui adressai un sourire. Merci de me l'avoir rapporté. J'espère que ça ne vous a pas trop dérangé ? Mais... occupé comme vous l'êtes, je suis assez étonnée que Meili ne se soit pas chargée de me le rapporter elle-même. Elle n'habite pas dans la médiane ?

Serait-ce encore un des nombreux tours de Meili pour nous mettre en présence l'un l'autre ? Si c'était le cas, je n'allais certainement pas m'en plaindre.

Je glissai le HP dans ma poche et adressai un sourire enthousiaste à Nick quand il accepta ma proposition.

- Euh... j'essayais. Mais pour être honnête, j'avais beaucoup de mal à me concentrer. Toutes ces notes me semblent du chinois. Je sais pourtant que c'est moi qui les ai prises, même si ça remonte à quelques années, mais c'est comme si tout ce que je savais avant m'échappait totalement aujourd'hui. Je haussai les épaules et esquissai un sourire. Et si en plus je n'arrive pas à empêcher mes pensées de divaguer, ça n'aide pas. Il y a des jours où il ne sert à rien d'insister je crois !

Je rassemblai mes notes en une pile que je posais négligemment sur le manteau de la cheminée et retirai mes lunettes pour les poser sur le tas.

- Et j'ai beau creuser, je n'arrive pas à imagine de situation où vous pourriez me déranger.

La guitare dégagea du canapé pour libérer de la place à Nick et contournai le comptoir qui séparait la cuisine du salon pour mettre de l'eau à chauffer, lui laissant le loisir de s'installer sur le canapé, ou d'observer la pièce.

Mais au bout d'un moment qui ne fut pas si long, je relevai les yeux sur lui par-dessus le comptoir. C'était étrange, mais franchement pas désagréable de le voir là, au beau milieu de mon salon. En fait, ça me semblait presque naturel. Comme s'il faisait déjà partie intégrante de mon univers.

- Je suis contente de vous voir.


Revenir en haut Aller en bas
http://thesliders.forumactif.ws/t596-angela-angie-foster-healer http://thesliders.forumactif.ws/t602-angie-foster
Nick Doroty
avatar
Nick secoua la tête en réponse à sa question

- Meili sait que j’habite dans le coin et elle avait une soirée. Elle a pensé qu’il pourrait vous manquer, dit-il en montrant le HP du doigt, et que vous préféreriez le récupérer rapidement. C’était plus facile que ce soit moi qui vous le ramène… et plus rapide aussi. Je ne sais pas où elle habite, elle, en revanche… désolé.

Il observa l’appartement. C’était cosy, chaleureux, assez familial s’il en jugeait par les rares photos d’Angela et son frère. Finalement assez à l’image de la jeune femme. Ici il faisait bon alors il enleva sa veste qu’il posa soigneusement sur le dossier du sofa.
Angie lui débarrassa rapidement une place et dès qu’elle eut terminé, il s’assit en poursuivant son exploration des yeux. On apprenait beaucoup sur les gens en observant leur intérieur, la façon dont il investissait leur espace, dont ils en prenaient soin, avec qui ils le partageaient. Est-ce qu’Angela dérogeait à la règle ? Non surement pas, même si là, dans l’instant, il était incapable de se faire une opinion.
Tandis qu’elle préparait le thé il tourna le regard sur son dos.

- Ca va mieux j’ai l’impression, dit-il. La dernière fois que je vous ai quitté vous n’étiez pas vraiment dans votre assiette. Je suis content de voir que vous avez retrouvé pied !

Son visage s’éclaira d’un sourire compatissant.

- Je ne tiens pas à remuer le couteau dans la plaie mais on ne s’était pas croisé depuis. Sinon, votre travail vous plait toujours autant ? Pas trop difficiles les interventions sur les urgences ?
Revenir en haut Aller en bas
Angela Foster
avatar
J'interrompis mes gestes, le temps de réfléchir à ce que j'allais répondre à Nick. Et puis, après avoir finalement sorti deux tasses d'un placard en hauteur, je me tournai vers lui.

- Disons qu'à force de réfléchir et de repenser à ce que vous m'avez dit ce soir-là, j'ai fini par comprendre que vous aviez raison. Même avec toute la bonne volonté du monde, je n'aurais rien pu faire. Il était beaucoup trop malade et c'était trop tard.  

Je secouai la tête esquissai un pâle sourire et repris ma préparation du thé.

- Au moins, je me dis qu'il y avait quelqu'un à ses côtés quand il est parti. Je me suis renseignée, j'ai appelé la morgue quelques jours après. Personne n'est jamais venu le réclamer.

Je relevai la tête et m'animai un peu plus. Concrêtement, j'allais plutôt bien oui. Ou du moins, comparé à la dernière fois. J'avais repris pied, je m'étais fait une raison. Mais je n'arrivais pas à accepter, j'étais toujours un peu en colère je crois.

- C'était une sensation tellement atroce, d'être là, de vouloir faire quelque chose et d'être totalement impuissante à aider cet enfant. Je sais que nous sommes pas Dieu et qu'il y a énormément de choses qui ne sont pas en notre pouvoir. Mais ça, cet enfant qui meurt, tout seul, au milieu d'une rue, sans personne pour s'inquiéter de lui... C'est à vous faire douter de l'existence d'un dieu. Parce que s'il y en a vraiment un, quelque part, comment peut-il accepter que des choses comme ça arrivent ?

Ca, c'était une bonne question. J'avais été élevée dans la religion catholique, comme toute "irlandaise" qui se respectait. Mais cette question n'avait jamais quitté mon esprit tout au long de mon éducation. C'était quelque chose qui dépassait ma compréhension. Et la scientifique que j'étais n'aimait pas ne pas avoir d'explication concrète. C'était probablement pour cela que j'avais décroché d'ailleurs, quelques années plus tôt.

- Mais en dehors de ça, je rejoignis Nick dans le salon et posai sur la table basse tout ce qu'il fallait pour un thé dans les règles, oui, j'aime mon boulot. Ca doit vous sembler horrible de m'entendre dire ça parce que mon travail signifie que des gens doivent avoir des accidents et parfois frôler la mort. Mais pour la première fois depuis aussi longtemps que je m'en souvienne, je me sens vraiment à ma place. Je fais quelque chose de concret pour aider les autres. Vous comprenez ? Et même si c'est difficile, physiquement et moralement, quand je rentre le soir j'ai cette sensation que ça en vaut la peine.

Je tournai la tête vers Nick et lui adressai un sourire.

- Mais je suppose que vous devez ressentir ça vous aussi, parfois. Non ? Après tout, même si nous travaillons pas vraiment dans le même domaine, nous cherchons à atteindre le même objectif.


Revenir en haut Aller en bas
http://thesliders.forumactif.ws/t596-angela-angie-foster-healer http://thesliders.forumactif.ws/t602-angie-foster
Nick Doroty
avatar
Nick hocha brièvement la tête sans se départir de son sourire.

- Oui je comprends… dites-vous que vous avez fait pour ce garçon bien plus que n’importe qui : vous avez été là quand il n’avait personne. C’est triste mais c’est déjà beaucoup !

Il réfléchissait à sa propre pratique. Non pas qu’ils perdaient souvent de petits patients mais cela arrivait régulièrement, surtout en oncologie. Avec le temps, ils avaient tous appris à s’anesthésier. Ca n’enlevait pas la peine de les voir partir ou la difficulté d’être confronté à la douleur des parents mais, à la longue, ca leur permettait de canaliser plus rapidement leurs efforts et leur énergie sur les vivants. On tournait une page et on continuait. Les débriefing d’équipes servaient aussi à ça.

- Je ne sais pas trop ce que Dieu a à faire la-dedans pour être honnête. Je pense que s’Il existe, Il y a longtemps qu’il prend plaisir à nous voir souffrir. Sans quoi Yu n’aurait pas tuer autant de gens.

Il eut un petit sourire gêné et hésitant.

- Je ne suis pas très religieux. Ce sont des concepts bien trop aléatoires, rien de bien scientifiques. J’ai tendance à prendre, prêtres, pasteurs et occultistes pour des charlatans patentés. Désolé…

Son sourire se fit plus large alors qu’il se laissait aller dos contre le sofa. Il posa les mains à plat sur ses genoux en observant le petit salon.

- L’important c’est de trouver sa place dans ce monde et si vous avez le sentiment d’être au bon endroit au bon moment, alors ca n’a pas de prix. J’en suis ravi pour vous Angela. Parce que oui je n'exercerais plus si je n'y croyais plus...
Revenir en haut Aller en bas
Angela Foster
avatar
Je lui adressai un sourire chaleureux et secouai la tête.

- Non, ne vous excusez pas. J'ai cessé d'y croire depuis plusieurs années déjà. Il y avait trop d'incohérence, trop de choses inexplicables et de questions sans réponses. Je suis trop scientifique pour accepter de croire à des choses qui ne sont pas prouvées ou que je n'ai pas vues de mes yeux.

Je haussai les épaules et servis le thé avant de tendre une tasse à Nick et de m'installer sur le canapé à ses côtés.

- Et quand bien même je serais toujours croyante, vous avez vos propres opinions et je respecte ça, même quand elles ne correspondent pas aux miennes. Et vous savez quoi ? J'aime bien quand nous ne sommes pas toujours d'accord. Parce que nos échanges de point de vue sont toujours intéressants et très enrichissants.

Je plongeai un instant le nez dans ma tasse de thé. Je sentais la chaleur du breuvage réchauffer mes mains et frissonnai légèrement. Je tirai un coin du plaid qui se trouvait plié au bord du canapé et m'en couvris les jambes avant de relever les yeux sur Nick.

- Vous pensez vraiment que Yu est une malédiction ? Je me redressai légèrement et enchaînai. Je suis consciente de tous les dégâts qu'il a fait, du nombre de personnes qui ont perdu la vie à cause de lui. Et quelque part, je me sens coupable de me poser cette question, mais... est ce qu'il ne serait pas un grand mal duquel sortirait un bien plus grand encore ? Je secouai la tête et esquissai un sourire gêné. Je ne crois pas en Dieu, mais je ne peux pas m'empêcher de me dire que chaque chose qui arrive s'inscrit dans un plan, un projet dont aucun de nous n'a conscience et qu'on ne comprend qu'une fois qu'on en voit la finalité. Je ne peux, bien sûr, que me baser sur mon expérience personnelle mais, si je m'en sers comme exemple...

Je posai ma tasse sur la table basse et me relevai légèrement pour attraper l'une des photos derrière nous et la montrer à Nick. Il s'agissait de celle où je jouais de la musique avec David. Celle où on voyait clairement que j'avais été, à une période de ma vie, malade et dans un état presque inquiétant. Même si, finalement, sur la photo, j'avais l'air heureuse. Une façon pour moi d'en parler sans avoir à réellement le dire.

- J'ai toujours pensé que ça avait été une punition. Que la vie me punissait pour avoir souvent pris les mauvaises décisions. Parce qu'avant ça, autant dire ce qui est, j'étais une sorte de Sky. Mais en pire, parce que contrairement à elle, rien n'expliquait que j'ai pu en arriver là un jour. Ca n'a pas vraiment amélioré les choses, c'est vrai. Mais alors que je n'avais plus d'espoir, j'ai fini par guérir. Ca m'a remise dans les rails, je n'ai plus rien à voir avec celle que j'étais avant.

Je reposai la photo derrière nous et me réinstallai.

- Vous savez, je n'aurais pas changé si ça n'était pas arrivé. Et parfois, je me demande s'il n'était pas nécessaire que j'en passe par là pour comprendre qui je devais être et où se trouvait ma place. C'est ce qui me pousse à me demander si Yu ne ferait pas partie d'un plan que nous ne comprenons pas encore parce que nous n'en sommes pas arrivés à l'aboutissement. Et peut-être que cet aboutissement n'arrivera que plusieurs générations après nous mais imaginez qu'il nous donne, à terme, la possibilité de guérir bien plus de maladies, de sauver plus de vies. Est-ce qu'on pourra encore le voir comme une malédiction ?

Je plantai mon regard dans le sien. J'avais conscience qu'il s'agissait là d'une question houleuse et qu'il n'aurait probablement pas le même avis que moi. Mais j'avais vraiment envie d'avoir son point de vue sur le sujet. Et je le pensais assez honnête pour me le livrer réellement, sans chercher à me dire ce que j'avais envie d'entendre. Et comme je le disais plus tôt, j'aimais ce genre d'échanges avec lui, parce que j'en apprenais toujours beaucoup. Et puis, est-ce que ça ne démontrait pas aussi que malgré nos différences, nous nous apprécions suffisamment pour nous écouter l'un l'autre et accepter que l'autre pouvait ne pas être d'accord sans que cela ne change la relation que nous avions ?


Revenir en haut Aller en bas
http://thesliders.forumactif.ws/t596-angela-angie-foster-healer http://thesliders.forumactif.ws/t602-angie-foster
Nick Doroty
avatar
Le sujet méritait réflexion même si à cette heure, Nick n’était pas vraiment en état de discuter ce genre de question. Il avait un apriori très arrêté sur Yu et surtout, il était la tête dans le guidon comme on disait. En tant que médecin, il s’attelait à sa tâche chaque jour mais ne se projetait pas si loin dans le futur et se retournait peu sur le passé.

- Je ne sais pas si Yu est une malédiction. Yu est… Yu. C’est ce que les hommes en ont fait qui me dégoute mais j’imagine que c’est toute l’histoire de l’humanité. La vraie question est pas de savoir si c’est un mal pour un bien, la question est plutôt de savoir ce qu’on va en faire maintenant qu’il est là !

Il secoua la tête et la remercia pour la tasse de thé. Le breuvage sentait bon et finalement, même s’il n’était pas chez lui, ce parfum le détendit et le réchauffa à la fois.

- Je n’ai pas la réponse à cette question. J’ai pas assez confiance en l’humanité pour dire qu’il en sortira plus de bien que de mal mais je ne suis pas assez stupide pour être catégorique et dire qu’une chose est absolument mauvaise ou absolument bonne. Oui il en sortira du bien… plus que de mal ? Ca, j’en n’ai aucune certitude.

Nick but une gorgée de thé et soupira doucement.

- Sans la rage, Pasteur n’aurait pas inventé le vaccin. Le monde aurait-il été plus heureux sans la rage ? Assurément !

Il tourna ses yeux bleus vers Angela et lui sourit avec compassion

- Je ne savais pas que vous aviez été si malade Angie… ceci explique peut-être cela alors. Je suis ravie que vous vous en soyez sortie ! Vous êtes une lumière d’espoir à vous toute seule ! Etes-vous en convalescence ? En rémission ?

Revenir en haut Aller en bas
Angela Foster
avatar
Vous voyez ? Précisément ce que je vous disais. Les discussions avec Nick m'amenaient à réfléchir et à reconsidérer mon point de vue. Ou du moins à l'analyser sous la lumière des arguments qu'il apportait, parce que je n'en changeais pas systématiquement non plus. Là, par exemple, je n'allais pas remettre en question ce que je venais de dire, parce que j'y croyais. Peut-être que j'avais envie, ou besoin d'y croire, mais ça, c'était une autre question. Quoiqu'il en soit, sa remarque à propos de la rage était très juste.

En réponse à cela, je pris quelques secondes pour réfléchir, le nez au-dessus de ma tasse de thé. Et puis je finis par acquiescer avant de prendre une gorgée. Si le monde aurait été mieux sans la rage, oui. Evidemment. C'est sûr que c'était bien que Pasteur y ait trouvé un vaccin, mais il n'aurait pas eu besoin de le faire si la maladie n'avait pas existé à la base. Et le parallèle s'appliquait à Yu, bien entendu. Sauf que Yu entraînait bien d'autre chose que le simple fait de chercher comment le "soigner". J'étais un exemple même de ce que Yu pouvait accomplir. Mais ça, Nick ne le savait pas. Bien sûr. Et il ne le saurait pas de sitôt. J'avais retenu la leçon.

- Elle est en train de réapparaître. Mais pas dans ce pays, rassurez-vous. Pas encore du moins. J'indiquai ma pile de note d'un geste du menton. C'est là-dessus que je travaille en ce moment. Enfin, pas uniquement sur la rage, sur plusieurs autres maladies qui sont dans le même cas aussi.

Je relevai les yeux sur Nick alors qu'il m'interrogeait sur ma maladie. C'était inévitable, je le savais. Mais je lui en avais parlé que j'étais prête à le faire désormais. Nick gagnait chaque jour un peu plus d'importance à mes yeux et je n'avais pas envie d'avoir trop de secrets pour lui.

- Je suis en rémission.

Je lui adressai un sourire un peu gêné parce que comme tout médecin, il savait certainement ce que ça signifiait : plus vraiment malade, pas encore guérie. En même temps., c'était vrai, n'est-ce pas ? Je veux dire, Yu contenait la tumeur pour l'instant, mais elle était toujours là. Qui me disait qu'un jour elle ne franchirait pas sa barrière ? C'était bien pour surveiller ça que j'avais tous ces rendez-vous avec mon chinois, n'est-ce pas ?

- Mais ça va. Je suis confiante. En revanche, vous piquez ma curiosité. Je me penchai en avant avec un petit sourire mutin. Qu'est-ce que ça explique ? Qu'est-ce que j'ai bien pu dire ou faire pour que vous vous disiez maintenant "ah mais oui, c'est pour ça" ?


Revenir en haut Aller en bas
http://thesliders.forumactif.ws/t596-angela-angie-foster-healer http://thesliders.forumactif.ws/t602-angie-foster
Nick Doroty
avatar
Du regard il suivit l’indication d’Angela sur ses notes. Beaucoup de maladie qu’on croyait disparues avaient réapparues dès le début des années deux mille et pas nécessairement dans les pays les plus pauvres de la planète. Pour Nick, elles étaient le meilleur indicateur qui soit de l’avancé de la pauvreté d’une manière générale, plus que la possession ou non de richesses.
Il hocha brièvement la tête en signe d’assentiment.
Angela n’avait pas esquivé sa question et elle avait même répondu avec simplicité et sans trop d’émotion, ce qui en disait long sur son appréhension de la maladie.

- En rémission ? C’est une très bonne nouvelle ! La plupart des rémissions évoluent vers la guérison et si j’en juge par votre volonté de combattre, ca ne devrait pas être un souci pour vous.

Il lui dit ca avec un large sourire tout à la fois encourageant et chaleureux. Si elle mettait autant d’énergie à sauver un enfant condamné qu’elle en mettait à se sauver elle-même, alors il n’y avait pas d’inquiétude à avoir, non.
Sa remarque avait amené d’autres questions et avant d’y répondre, Nick rit doucement, pris à son propre piège. Il but une gorgé de thé brûlant et fit mine de réfléchir en observant le plafond.

- Et bien disons que… ca explique votre intérêt pour la médecine en général, que ce soit secouriste ou étudiante…. D’une manière plus vaste je dirais que je comprends mieux tout ce temps que vous passez à l’hôpital auprès des malades. J’imagine que vous partagez une expérience commune avec eux qui vous rend plus à même de comprendre ce qu’ils ressentent. Vous n’êtes pas vraiment comme les autres bénévoles : la plupart font partie d’une association, d’un groupe… ils font ca comme une activité secondaire à leur vie. En ce qui vous concerne c’est presque un sacerdoce.

Nick haussa les épaules et pinça des lèvres.

- En fait j’ai été presque surpris d’apprendre que vous jouiez dans un groupe et que vous travailliez comme serveuse de temps en temps. J’aurais pensé, a priori, que votre vie entière aurait été consacré à… tout ca.

Il ouvrit les mains avant de reposer ses avant-bras sur ses cuisses.

- C’est bien que vous ayez d’autres activités. Il y a trop d’ombre et de mort dans ce type d’investissement même s’il est louable.

Revenir en haut Aller en bas
Angela Foster
avatar
Je laissai échapper un petit rire quand il eut terminé.

- Et vous qui pensiez que j'étais une fille sans mystère ! Vous avez peut-être raison, mais ça ne m'empêche pas d'être une fille relativement surprenante apparemment ! Mais bon, ce sont deux choses différentes, c'est vrai.

Je m'adossai à nouveau contre le canapé et semblai réfléchir quelques secondes à ce qu'il venait de dire, me perdant dans la contemplation de ma tasse de thé.

- Mais c'est marrant, je n'avais jamais envisagé les choses de cette façon. J'imagine qu'il y a une part de vérité dans ce que vous dites. Mon goût pour la médecine, je crois qu'il me vient de mon père, à la base. J'avais déjà commencé mes études quand je suis tombée malade. C'est même ça qui m'a forcée à les interrompre quelques années. J'avais déjà cette envie de faire quelque chose pour les autres à l'époque.

Je relevai les yeux sur Nick et penchai légèrement la tête.

- Je suppose que la maladie a accentué tout ça. Vous savez, le fait de voir sa vie pendue à un fil nous fait prendre conscience qu'elle est précieuse et qu'elle doit être protégée.

Je haussai les épaules et secouai la tête en souriant.

- J'en sais rien en fait. A vous entendre, j'ai l'impression que vous parlez de quelqu'un d'autre. Je me contente pourtant simplement d'écouter mon coeur et j'essaie de suivre la voie qui me semble être la bonne. Je suis vraiment comme ça, comme vous venez de le dire ? Je baissai les yeux sur ma tasse et haussai les épaules avant de soupirer et de plonger à nouveau mon regard dans le sien. Je dois vous avouer que j'ai plutôt l'habitude d'entendre des choses négatives à mon sujet. Hormis de la part de David, mais bon, c'est David, il est loin d'être impartial. Alors du coup, j'ai un peu de mal à vous croire.



Revenir en haut Aller en bas
http://thesliders.forumactif.ws/t596-angela-angie-foster-healer http://thesliders.forumactif.ws/t602-angie-foster
Nick Doroty
avatar
Nick hocha la tête et gratifia Angela d’un sourire compréhensif.

- J’ai la prétention d’avoir aussi la vocation médicale depuis mon père mais je ne suis pas certain que ce soit pour des raisons aussi louables que les votres, dit-il dans un petit rire sec.

Il retrouva son sérieux sans pour autant prendre un air grave et ajouta.

- On ne vit pas tous les choses de la même façon. Je veux dire par là que vous avez surement eu un meilleur exemple que moi de l’exercice de la médecine et c’est sans doute ce qui a déclenché votre vocation. Le fait d’être malade vous a peut-être apporté ce plus qu’il manque souvent aux médecins, celui de comprendre parfaitement son patient. A mon sens, ca fait de vous un bon soigneur.

Qu’elle puisse se percevoir de façon aussi négative le surprenait en revanche. Cela en disait long sur sa confiance en elle et les doutes qui l’envahissaient. C’était le lot de tout être humain après tout. Ceux qui ne doutaient jamais étaient à fuir la plupart du temps, même si ca leur donnait une assurance enviable.

- Evidemment que vous avez des qualités Angela ! Personne n’a que des défauts ! Pas même mon père, c’est vous dire…

Il essayait l’humour parce qu’il préférait de loin la voir sourire. Elle se posait beaucoup de questions, peut-être trop et à force il imaginait combien elle devait en être épuisée.

- Peu importe que votre frère soit objectif ou non, ca fait du bien d’entendre des choses positives à notre égard de temps en temps. Vous n’avez pas à subir d’être rabaissée constamment et comme nous en avions déjà discuté il me semble, c’est plutôt sain de s’éloigner de ceux qui nous sont nocifs, même s’ils ne le font pas délibérément, plutôt que de vouloir continuer même par loyauté. Soyez vous-même et assumez-le ! Après tout, qui a le droit de vous juger ?

Nick haussa les sourcils en parlant et bu à sa tasse qui commençait enfin à tiédir.

- Dites-moi ! Quand est votre prochain concert ? J’insiste, je veux vraiment vous voir chanter. Peu importe le lieu !

Revenir en haut Aller en bas
Angela Foster
avatar
Je secouai la tête avec un petit sourire.

- Peu importe les raisons pour lesquelles on fait telle ou telle chose. Ce qui importe, c'est ce qu'on fait et comment on le fait. Nos raisons ne sont qu'un déclencheur, mais c'est souvent autre chose qui nous maintient sur une voie ou sur une autre.

Je laissai échapper un petit rire avant de continuer.

- Enfin, je dis ça, mais je ne suis pas une philosophe. Ca faisait même partie des cours que j'avais tendance à sécher facilement.

Les paroles de Nick ramenèrent un sourire sur mon visage. Il était peut-être encore un peu timide, mais il était là. J'étais assez contradictoire comme fille, ça aurait été étonnant que Nick ne s'en soit pas rendu compte, à moins qu'il ne se refuse à mettre le doigt dessus. Mais j'avais beau avoir confiance en l'humanité dans sa globalité et être d'un naturel plutôt optimiste, ça se cantonnait aux autres. Quand il s'agissait de moi, j'avais tendance à être plutôt l'inverse.

Je relevai la tête et plongeai mon regard dans le sien.

- C'est gentil. Merci.

Et je répondis à l'humour par l'humour. J'avais au moins une chose pour moi, j'étais bon public.

- Je pense quand même que vous m'idéalisez un peu trop. Mais si j'entends ce que vous me dites souvent, il semblerait que ce soit réciproque donc...

Je mimai un mouvement vague et flou qui pouvait signifier tout un tas de choses. Entre autres "on est quitte" ou "c'est pas grave". Enfin, un truc dans le genre quoi.

Je pris une autre gorgée de mon thé et relevai les yeux sur Nick quand il ramena la musique sur le tapis.

- Vous insistez ? Je fis mine de réfléchir et penchai légèrement la tête. On en fait un samedi soir. Mais vous êtes vraiment sûr de le vouloir ? Je veux dire, un bar, bondé, des gens pas forcément dans leur état "normal", de la musique forte... C'est une ambiance particulière, très éloignée de celle de l'Opéra. De ce que je vois de vous, ça ne vous ressemble pas tellement.

Mon regard se posa sur ma guitare et une idée commença à germer dans mon esprit.

- Et si le lieu vous importe peu, je peux vous improviser un petit concert privé ? Juste une chanson ou deux ? C'est sûr que ça n'a rien à voir avec un vrai concert : une guitare seule ne remplace pas les autres instruments et je n'aurai pas à envoyer autant de puissance mais ça vous donnerait une petite idée. Ne serait-ce que savoir si vous appréciez ce genre de musique ! Ca serait dommage de vous infliger tout un concert si ça n'est pas le cas.


Revenir en haut Aller en bas
http://thesliders.forumactif.ws/t596-angela-angie-foster-healer http://thesliders.forumactif.ws/t602-angie-foster
Nick Doroty
avatar
Il n’avait pas remarqué la guitare plus que ca avant qu’elle n’attire son attention dessus. Il savait qu’Angela jouait d’une foule d’instruments alors que celui-ci puisse faire partie de son environnement allait de soi. Ce devait être pour elle un objet de son quotidien comme un autre, accompagnant ses journées sans même qu’elle ne s’en aperçoive.
Nick attrapa l’instrument pour l’observer d’un peu plus près mais sans prendre le risque de poser ses doigts sur les cordes. Mélomane oui, mais pas joueur. Loin de là. Il savait aussi combien une guitare pouvait être quelque chose de personnel qu’on ne prêtait pas aussi aisément et il ne voulait pas se montrer grossier.
Il hocha la tête doucement, appréciant le bois et son grain fin bien que l’instrument porta des marques d’usure lié à sa grande utilisation puis le tendit à Angela.

- Qu’on soit bien d’accord : je vous ai entendu chanter, jouer du violon, de la flute ou je ne sais quoi, du piano surement… et maintenant de la guitare si vous le voulez mais ca ne vous dispense pas de me faire profiter d’un de vos concerts.

Il ouvrit les mains et secoua la tête.

- A vous entendre je suis en sucre et incapable de savoir me tenir dans un bar à bière avec quelques types éméchés qui confondent bonne soirée rock’n’roll et combat de rue improvisé ! Je ne fréquente peut-être pas assidument ce genre d’endroits mais je n’y suis pas complètement étranger non plus ! N’exagérons rien !

Son sourire s’élargit et il désigna son pantalon d’un index impérieux.

- Je porte un jean. Tous les jours. Pas le même je vous rassure… c’est déjà un pas, non ? Et regarder ma veste ! Il paraît qu’au bout d’une dizaine d’années ca se change ces trucs là…

Là-dessus, il était plus que dubitatif vu qu’elle n’était absolument pas abimée. La mode et Nick… deux mondes.
Revenir en haut Aller en bas
Angela Foster
avatar
Je suivis ses gestes du regard tandis qu'il attrapait ma guitare et esquissai un sourire. Je ne sais pas ce à quoi je m'attendais vraiment. A ce qu'il joue quelques notes peut-être. C'est ce que faisaient la plupart des gens qui se retrouvaient avec une guitare entre les mains, même ceux qui ne savaient pas en jouer. Mais il n'en fit rien. Il se contenta d'examiner l'instrument avec de me le tendre. Je posai ma tasse sur la table basse et l'attrapai avec un sourire un brin plus large.

Je m'installai de façon à pouvoir jouer confortablement alors qu'il continuait à parler. Sa remarque sur ses jeans me fit rire et je baissai les yeux sur mon sweat de lycéenne alors qu'il évoquait les dates de péremption de la mode. Ce truc devait avoir dans les dix ans ouais, pas loin.

- Il parait, oui. Mais ce n'est pas scientifiquement prouvé. On n'est donc pas obligé de le croire.

Je fis courir mes doigts sur les cordes, laissai échapper une note, une deuxième et relevai la tête pour revenir sur quelque chose qu'il avait dit.

- Nick, vous savez, ça n'était pas vraiment ce que je voulais dire. Je sais que vous êtes parfaitement capable de vous adapter. Mais je... Je haussai les épaules d'un air moitié gêné moitié je-ne-sais-pas-comment-le-dire. Je serai ravie de vous voir à un de ces concerts. De partager ça avec vous comme vous avez partagé l'Opéra avec moi. Mais le but n'est pas que vous vous sentiez obligés d'y aller pour me faire plaisir. Je m'en voudrais terriblement si vous veniez à un de ces concerts et que vous passiez une mauvaise soirée.

Je laissai passer deux secondes et soupirai avant de reprendre, d'un air un brin plus malicieuse.

- Bon ok, j'avoue. J'ai surtout peur que vous me teniez pour responsable de cette soirée perdue et que vous n'ayez plus envie de me voir. Vous devez commencer à me connaitre maintenant, je prévoie toujours le pire. Comme ça, s'il n'arrive pas, c'est toujours une bonne surprise ! Je haussai les épaules sans me départir de mon sourire. C'est une façon comme une autre de voir les choses.

Bon j'avoue, cette façon-là était surtout liée à un "chat échaudé craint l'eau froide". Que voulez-vous, notre vécu nous forge tout au long de notre existence, c'est comme ça.

- Mais vous êtes surprenant tout de même. Un concert privé, c'est quand même hyper sympa. Y'a une ambiance un peu plus chaleureuse, plus intimiste aussi qu'un concert dans un bar bondé. Et on profite mieux de la musique, on n'a pas besoin de tendre l'oreille pour entendre les instruments se frayer un passage au travers d'un brouhaha ambiant. Des tas de gens donneraient cher pour pouvoir assister au concert privé de certains musiciens. Et vous, ça vous est égal ? Je feignis l'incompréhension mais fut rapidement trahie par mon sourire qui revenait à la charge. Bon, ok, il est vrai que je ne suis qu'une illustre inconnue ! Ce qui, soit dit en passant, n'est pas plus mal.


Revenir en haut Aller en bas
http://thesliders.forumactif.ws/t596-angela-angie-foster-healer http://thesliders.forumactif.ws/t602-angie-foster
Nick Doroty
avatar
Nick n’avait pas assisté à un concert depuis longtemps. Depuis qu’il avait quitté l’Angleterre à vrai dire. Une fois de retour à Megalopolis, son doctorat avait accaparé toutes ses heures disponibles, y compris celles qu’il aurait pu consacrer à ses loisirs. Studieux et sans doute trop sérieux, il avait laissé filer le temps, oubliant que ce sont les meilleures années qu’il avait laissé derrière lui sans leur accorder toute l’importance qu’il aurait du.
Ce n’était pas pour autant un moine. Enfin… il ne l’avait pas toujours été et s’il l’était depuis ces quelques dernières années, c’était plus par habitude que par conviction. Finalement, ce que lui proposait Angela avait quelque chose d’attrayant, pouvoir renouer avec ce qu’il avait vécu lors de son séjour en Europe et de se souvenir de ce qu’était avoir une vie sociale quand la vôtre se résume à quelques dîners fastidieux et de rares sorties au cinéma ou à l’Opéra.

- Je n’ai rien contre les concerts privés, non, mais je n’y ai jamais été convié. Une fois ma mère et moi sommes allés à un récital donné à huis clos dans le salon d’un de ses amis… Amélia Tosci, une soprano coloratur. C’est…

Il hésita, chercha ses mots, ne sachant pas vraiment comment exprimer ce qu’il avait pensé de la prestation.

- …différent, je dirais. On profite bien mieux de la voix et du talent de la cantatrice mais on perd un peu l’émotion qui se dégage d’un orchestre. J’imagine qu’il en va de même pour un concert de rock. Après tout, ce qui contribue aussi au plaisir du concert, c’est l’ambiance, le moment partagé, non ?

Nick adressa un sourire amusé à Angela tandis qu’elle ajustait les cordes et ses doigts pour entamer son propre récital.

- Je vous écoute. Et je vous écouterai samedi prochain, c’est promis. Je book dores et déjà la date pour être sur d’être là. Il faudra que vous me donniez l’adresse par contre si je ne veux pas me perdre !
Revenir en haut Aller en bas
Angela Foster
avatar
J'acquiesçai vivement.

- Oui, bien sûr. L'ambiance d'un concert de rock y est pour beaucoup dans l'appréciation de la soirée. Même quand on est sur scène, d'ailleurs. Quand la salle répond favorablement et montre qu'elle apprécie, on prend d'autant plus plaisir à jouer. Ca crée une sorte de connexion entre le public et le groupe. Mais, je ne sais pas. Je pense que le rock est différent de l'Opéra dans ce sens où, en concert, l'émotion est là, bien sûr, enfin tout dépend du morceau, mais elle est un peu cachée derrière la puissance. Comment dire ? Quand on force la voix, on en maîtrise moins les nuances, vous voyez ? On arrive parfois plus facilement à exprimer des émotions quand on a seulement sa guitare et sa voix et qu'on n'a pas besoin de chercher à capter l'attention du public.

Je haussai les épaules et esquissai un sourire.

- C'est du moins comme ça que je le ressens. Mais si je peux vous donner un exemple plus concret... Je réfléchis quelques secondes au bon exemple et posai à nouveau les yeux sur lui. David joue du piano. Bon, c'est pas du rock, on est d'accord. Mais j'apprécie d'autant plus quand il joue du Chopin ici, que quand il faisait ses auditions au conservatoire, sur une scène, dans une salle immense avec un public assez nombreux. Ici, la musique résonne différemment. Ici, j'ai plus de facilité à percevoir l'émotion qu'il y met. L’exiguïté de la pièce donne une acoustique différente. La musique ne s'éparpille pas, elle nous enveloppe. David a une façon de jouer très expressive, mais il me touche beaucoup plus quand nous sommes ici. Après, peut-être que tout n'est qu'une question de circonstances et peut-être qu'il se laisse plus facilement aller quand il n'y a que mes oreilles pour l'entendre.

Mon sourire s'agrandit et je baissai les yeux sur mes mains, commençant à positionner mes doigts pour les premières notes.

- Mais puisque vous allez avoir l'occasion d'assister aux deux versions, vous pourrez me donner votre avis sur la question samedi, après le concert !

Et je me lançai. Le morceau que j'avais choisi, je n'étais pas allée le chercher bien loin. C'était celui que je jouais juste avant que Nick n'arrive, alors que j'essayai de me le sortir de la tête pour pouvoir me concentrer sur mes cours. Seulement, j'avais un défaut, quand je me mettais à jouer de façon totalement improvisée comme là, mon choix de morceaux reflétait bien souvent ce qui me trottait dans la tête. Et je n'en avais pas forcément conscience. Je crois que mon inconscient profitait de la musique pour faire passer des messages. Des choses que je n'osais pas exprimer en temps normal, voir même que je me refusais à voir alors qu'elles étaient juste une évidence.

Lorsque j'eus fini, je relevai les yeux sur lui, cherchant sur son visage un signe qui pouvait me montrer qu'il aimait ce genre de musique. Ou pas. Après tout, il avait le droit de ne pas apprécier !


Revenir en haut Aller en bas
http://thesliders.forumactif.ws/t596-angela-angie-foster-healer http://thesliders.forumactif.ws/t602-angie-foster
Nick Doroty
avatar
Nick sentait qu’ils abordaient une corde sensible chez Angela. Non pas qu’elle se montrait avare de mots habituellement mais la façon dont elle lui fit part de ses pensées et la prolixité avec laquelle elle le fit lui tira un large sourire. La médecine et la musique. Voilà donc les deux sujets de prédilection de la jeune femme et qui à coup sur la feront assez parler sur elle-même pour que vous n’ayez même pas besoin de poser de questions.
Il l’écouta puis son attention redoubla quand elle se mit à chanter.
C’était une petite balade, jolie mais pas vraiment entrainante. L’intimité du lieu se prêtait sans doute à ce genre de musique et puis il aurait été plus que surpris de la voir sauter sur son canapé et entamer un morceau endiablé en grattant sauvagement les cordes. Ca ne l’aurait pas fait fuir pour autant mais pour le coup, il en aurait été scotché.
Angela avait une jolie voix mais il l’avait déjà noté quand elle était venue faire l’animation la première fois à l’hôpital des enfants avec la jeune délinquante.
Nick guettait tantôt les expressions de son visage, tantôt les mouvements de ses doigts. Elle jouait avec aisance, attestant de sa grande maitrise de l’instrument. S’il se souvenait de ce qu’elle lui avait dit, la musique était une tradition familiale.
Quand le morceau fut fini, il y eut ce petit instant de torpeur hésitante. Elle de savoir ce qu’il en avait pensé, lui par habitude de laisser sa part au silence qui compose tout autant une musique que les notes.
Après quelques secondes, il soupira longuement et secoua la tête.

- On peut dire que vous savez de quoi vous parlez. Ou de quoi vous chantez je devrais dire…. C’est une jolie chanson en tous cas. Je m’attendais à quelque chose de plus… relevé… mais autour d’un thé ce n’était peut-être pas le bon moment.

Il eut un petit rire sec avant de se passer une main dans les cheveux.

- Votre répertoire est sans doute bien plus large que ce que j’imagine en tous cas... Vous n’avez jamais pensé donner des cours aux enfants de l’hôpital par exemple ? La musique aide beaucoup à exprimer ce qu’on ressent. Ca pourrait faire le plus grand bien à certains d’entre eux.
Revenir en haut Aller en bas
Angela Foster
avatar
Je laissai le silence s'installer, ne voulant pas interrompre Nick dans ses pensées alors que je venais de jouer la dernière note. Au fur et à mesure du morceau, je m'étais rendue compte du message qu'il pouvait faire passer, mais c'était trop tard pour l'arrêter. Il avait beau exprimer une réalité, j'espérais tout de même que Nick ne le prendrait pas pour lui, ce serait horriblement gênant. C'est probablement pour ça que j'étais si fébrile en attendant son avis.

Et le moins qu'on puisse dire, c'est que ses premières paroles me semblèrent plutôt obscures.

- De quoi je parle ? Comment ça ?

A quoi faisait-il référence ? Au message de la chanson ou à l'échange que nous avions eu avant que je ne me mette à chanter ? Mais je n'eus pas tellement le temps de m'interroger davantage sur le sens de ses paroles.

- Oui... Quand je suis seule avec ma guitare, j'admets que je suis plutôt encline à jouer des balades comme celle-ci. Je laisse les morceaux plus énergiques aux concerts, cela s'y prête mieux. Cela dit, je peux vous jouer quelque chose de plus dynamique si vous voulez !

Quant à mon activité avec les enfants...

- Pour tout vous dire, c'est un projet que j'aimerai développer avec eux. Ces enfants ont beaucoup de choses à dire mais n'osent pas toujours le faire. La musique est un bon moyen d'expression du coup, c'est vrai. Pour l'instant, je leur apprends à chanter et je les incite à trouver des chansons qui se rapprochent de ce qu'ils ont envie de d'exprimer. A terme, j'aimerais les amener à écrire leurs propres chansons. Mais entre ce que j'aimerais et ce dont je suis capable, il y a un sacré fossé. Je ne suis pas très pédagogue. Et j'ai moi-même beaucoup de mal à mettre des mots sur ce que je ressens. Il m'est beaucoup plus aisé d'utiliser les mots des autres.

Je reposai ma guitare sur la table basse en veillant à ne pas renverser les tasse de thé et lui adressai un sourire.

- Ca vous dit qu'on continue cette conversation autour d'un bon repas ? Enfin, bon... je ne sais pas faire grand chose, mais il parait que mes pizzas sont à tomber ! Enfin, si vous n'avez rien de prévu pour la soirée et que ça vous tente, bien sûr.


Revenir en haut Aller en bas
http://thesliders.forumactif.ws/t596-angela-angie-foster-healer http://thesliders.forumactif.ws/t602-angie-foster
Nick Doroty
avatar
Nick hocha la tête avant de répondre à sa question.

- Vous connaissez votre sujet… la guitare… vous en jouez vraiment très bien et vous chantez très bien aussi. Notez que c’est la première fois que je prends vraiment le temps de vous écouter, désolé. Habituellement je me contente de passer en coup de vent.

Il affichait l’air contrit du mec prit en faute. En la matière, c’est vrai qu’il avait été plutôt mauvais élève. D’imaginer Angla se faire un concert de rock privé dans son appartement quand elle était seule le fit sourire et il eut un bref petit rire.

- Oui j’avoue que c’est sans doute mieux de jouer des balades, surtout pour les voisins. Avouez ! Vous avez ce grain de folie qui vous pousse à refaire des concerts entiers de métal avec votre guitare folk !

Mais il était à peu près sur que ce n’était pas son genre. En matière de sensations fortes elle devait avoir son lot quotidien et comme lui, elle aspirait plus surement au calme et à la paix quand le soir se pointait. Et quoiqu’il en dise, il oubliait aisément qu’elle ne vivait pas seule et qu’elle devait cohabiter avec son frère qui, lui aussi, par son métier, devait apprécier de se détendre gentiment une fois chez lui.

- Peut-être que vous devriez vous associer avec d’autres animateurs ou un autre artiste qui accepterait de faire un peu de bénévolat lui aussi ? L’hôpital n’aurait rien contre et si le projet voit le jour peut-être même qu’il pourrait rentrer dans un financement de mécénat. Hey ! j’suis sure que ma mère pourrait vous aider pour ca, elle connait du monde. Une bonne cause est toujours une bonne occasion pour une soirée de gala ! On pourrait y réfléchir, non ?


Il avait fait montre d’assez enthousiasme pour que ce soit surprenant de sa part. Mais pour une fois, et parce que c’était Angela, il serait ravi de participer à ce genre de mondanités pour qu’elle puisse mener un tel projet jusqu’au bout. En attendant c’est avec joie qu’il accepta son invitation.

- OK pour les pizza ca me va très bien. Et non… je n’avais rien prévu de particulier pour ce soir…
Revenir en haut Aller en bas
Angela Foster
avatar
- Oh, mon regard s'éclaira d'une lueur de compréhension alors qu'il précisait ses pensées antérieures, Vous n'avez pas à vous excuser. Vous êtes très occupé, je comprends parfaitement que vous n'ayez pas le temps d'assister aux animations. Même si vous ne m'ôterez pas de l'esprit qu'une pause de temps en temps ne vous ferait pas de mal.

La suite me fit rire et je secouai la tête. Refaire des concerts de métal seule dans mon salon ? Bon, techniquement, ça n'était pas trop possible avec ma guitare MAIS... Pour tout vous avouer, à m'était arrivé, oui, une fois ou deux, de sauter sur mon canapé en jouant un morceau au rythme endiablé. Bon, je vous l'accorde, ça n'était pas du métal. Mais pour ma défense, j'avais un peu trop abusé de l'alcool. Et ça n'avait pas duré bien longtemps, ma guitare m'ayant été arrachée par un David furieux d'être ainsi tiré de son sommeil.

- Sincèrement ? Disons que j'ai essayé, mais que David a très bien su me faire savoir que ça ne lui plaisait pas. Je balayai l'air d'une main. Mais ça remonte à quelques années. J'ai grandi depuis.

J'esquissai un sourire. Y'avait pas à dire, je m'étais considérablement calmée depuis que j'étais candidate. Ca s'était fait progressivement bien sûr, mais d'une manière générale, j'étais plus sage sur certains aspects. Il faut croire que je commençais à devenir adulte. Un brin tardivement, c'est vrai, mais ça venait, c'était le principal, non ?

J'accueillis son accord pour les pizzas avec un sourire et me levai du canapé pour me diriger vers la cuisine d'où je continuai la discussion tout en récupérant mes ingrédients dans le placard.

Les mains dans la farine, je relevai les yeux sur Nick, revenant au projet d'animation avec les enfants.

- Vous croyez que ça serait faisable ? Si on pouvait trouver quelqu'un qui accepterait d'intervenir régulièrement pour aider les enfants à travailler sur leurs textes... Mes pensées défilaient à toute vitesse tandis que mon enthousiasme grandissait et se manifestait dans mon regard. Imaginez qu'on puisse créer un album uniquement constitué des chansons des enfants. Ca serait un chouette projet qui les motiverait je pense. Je peux m'occuper de la compo musicale, les autres membres du groupe seraient sûrement d'accord pour me filer un coup de main. Il faudra qu'on trouve le financement pour le studio d'enregistrement, je doute qu'il accepte de faire ça bénévolement. Et il faudra réfléchir au moyen d'y amener les enfants, ou inversement. Je ne sais pas si c'est réalisable... Votre mère pourrait être intéressée par ce genre de projet ?

Je devais bien avouer que j'avais un peu du mal à la cerner cette Mme Doroty. Ce que Nick laissait parfois entendre quand il me parlait de sa vie de famille me donnait une image d'elle qui ne cadrait pas toujours avec les autres informations qu'il pouvait me donner.


Revenir en haut Aller en bas
http://thesliders.forumactif.ws/t596-angela-angie-foster-healer http://thesliders.forumactif.ws/t602-angie-foster
Nick Doroty
avatar
Nick était ravi de voir que son idée avait trouvé l’adhésion d’Angela. Même mieux que ca, elle avait carrément sauté sur l’occasion et commençait déjà à s’y projeter. Il n’intervint pas, ne commenta pas. L’experte en la matière c’était elle, pas lui. Les Doroty ne se chargeraient que d’amener les fonds, pas les propositions. Chacun sa spécialité, dans sa famille, c’était l’argent, pas la musique.

- Si nous présentons les choses sous le bon ange, oui elle sera particulièrement enthousiaste. Pour dire vrai, si vous alignez « enfants malades », « musique » et « charité » dans une même phrase, vous obtiendrez son consentement sans conditions. C’est sa raison de vivre que d’organiser des choses comme ca, ne vous en faites pas pour elle Angela.

Il sortit son propre HP d’une poche de son pantalon et après avoir regardé l’heure, envoya un petit SMS.

- Je ne vous laisse pas le temps d’y réfléchir je suis sure que vous trouveriez une bonne excuse pour changer d’avis. J’envoie un petit mot à ma mère pour qu’elle me donne un jour où on pourrait en discuter tous les trois. Il faut battre le fer tant qu’il est chaud.

Nick se leva alors et approcha de la cuisine avec sa tasse de thé dans les mains. D’une traite il en termina le contenu et alla la poser dans l’évier adjacent. Il ne resta pas dans les jambes d’Angie qui s’était déjà installée pour préparer le dîner. Au lieu de ca, il se permit de déambuler un peu dans le salon pour observer de plus près photos, souvenirs et décorations. Son Hp vibra alors et il l’extirpa pour prendre connaissance du message qui venait d’arriver.

- Samedi. Celui-là. Pour le thé… elle ne perd pas de temps. Ca ne m’étonne pas. Vous pourrez vous rendre disponible ?
demanda-t-il à Angela Je viendrai directement vous chercher, je vous épargnerai la sécurité de l’entrée. Et puis tant qu’à faire, les interrogations intrusives de ma mère… au cas ou…
Revenir en haut Aller en bas
Angela Foster
avatar
- Vous croyez que je suis du genre à me défiler ?

Je suspendis mon pétrissage de pâte et plantai mon regard dans celui de Nick, un brin indignée, du moins en apparence. Et puis je haussai les épaules et me remis à l'ouvrage.

- Ouais, bon, d'accord. C'est pas impossible.

Surtout à l'idée de me retrouver face à sa mère. C'était totalement idiot comme réaction, bien sûr ! Une femme ayant élevé quelqu'un d'aussi extraordinaire (n'ayons pas peur des mots) que Nick était forcément une femme très bien. Et si en plus elle était vraiment du genre à être partante pour un projet comme le mien, on avait toutes les raisons de s'entendre elle et moi. Mais c'était la mère de Nick et ça suffisait à la rendre impressionnante quand bien même je ne la connaissais pas. Comprenez-moi, j'appréciais beaucoup Nick et je ne voulais pas donner une mauvaise impression à sa mère. Tout le monde sait à quel point l'avis d'une mère compte pour son fils.

Mais, attendez une minute. Pourquoi est-ce que je pense à ça ?

- Mais c'est pour les enfants. Et pour eux, je suis prête à pas mal de choses. Y compris à rencontrer votre mère. Ca serait tellement bien pour eux. Je sais ce que ça fait que d'être malade et d'avoir terriblement envie d'exprimer ce qu'on ressent sans savoir comment le faire. Sans même savoir à qui l'exprimer parce qu'on n'a pas envie de faire souffrir nos proches encore plus. Une chanson, ça peut-être à la fois tellement personnel et en même temps, ça ne s'adresse à personne en particulier. Ça ne peut leur faire que du bien. Et dans leur cas, tout ce qui peut les aider est bon à prendre, n'est-ce pas ?

Je m'emparai de ma boule de pâte et commençai à l'étirer, puis à la faire tourner à la manière d'un véritable pizzaïolo. Et oui ! Je ne savais pas cuisiner grand chose en dehors des pizzas, mais on pouvait dire qu'au moins je maîtrisais bien le sujet ! Je laissai le silence s'installer et Nick explorer les lieux sans lui prêter, j'avoue, une très grande attention. Mais j'étais concentrée sur mes gestes et puis, David et moi n'avions rien à cacher. Du moins rien qui soit exposé dans notre salon, à la vue de n'importe quel visiteur qui passerait la porte.

Lorsqu'il reprit la parole, cependant, je détachais un peu de mon attention de la pizza pour la reporter sur lui, sans pour autant la quitter des yeux.

- Samedi ? Hum... Je serai à la base normalement. Mais je vais en parler à Dean. Je devrais pouvoir m'absenter, surtout pour un projet comme celui-ci. Tant qu'on n'a pas besoin de moi pour une intervention, ça ne devrait pas poser de problème.

Et puis je tiquai tout à coup et la pâte retomba mollement sur le plan de travail.

- Des interrogations intrusives ? Sur quoi pourrait-elle m'interroger en dehors du projet ? C'est bien pour ça qu'on y va, non ? Et puis, je croyais qu'elle n'était pas du genre à poser des questions indiscrètes...

Si je me souvenais bien de ce qu'il m'avait dit la dernière fois.


Revenir en haut Aller en bas
http://thesliders.forumactif.ws/t596-angela-angie-foster-healer http://thesliders.forumactif.ws/t602-angie-foster
Nick Doroty
avatar
Son hésitation le fit sourire. Est-ce qu’elle était du genre à se défiler ? Non il ne le pensait pas. Plutôt du genre à foncer sans doute, mais elle était assez peu sure d’elle-même pour que ce ne soit pas sans conséquences. En fait, cette façon qu’elle avait de se jeter dans ce qui l’angoissait avait quelque chose de la fuite en avant. Un peu comme quand vous sautez dans le vide, pourtant retenu par un élastique, mais que vous fermez les yeux pour ne pas voir défiler toutes vos peurs.

- La musique a toujours eu ce rôle expiatoire. Elle est même liturgique. C’est d’ailleurs la religion qui l’a le plus utilisé au cours de l’histoire, c’est dire si elle revêt ce caractère sacré indispensable à l’expression de l’âme humaine.

Lui aussi en devenait philosophe. Il prit entre ses doigts un petit chat en bois sculpté grossièrement mais dans une position très féline, très naturelle. Un objet plein de charme, un peu poussiéreux qui avait suivi ou Angela ou David depuis longtemps.

- Ma mère n’est pas un cerbère ne vous inquiétez pas. C’est une femme charmante et curieuse et qui n’a pas beaucoup d’occasion de se divertir. C’est mon père qui dirige la maisonnée et elle se conforme absolument au rôle qu’il attend d’une bonne épouse. C’est son choix. Elle s’en est accommodé toutes ces années et finalement y a trouvé sa place.

Angela n’avait aucune raison d’appréhender. Si Nick lui proposait ce rendez-vous rapidement et sans préliminaires c’est qu’il n’y voyait là aucun danger. Et puis lui aussi trouvait ce projet plutôt intéressant à vrai dire. Qu’ils puissent tous les deux contribuer à améliorer la situation des enfants et, plus que tout, partager un projet commun, leur donneraient de bonnes excuses pour se voir régulièrement, passer un peu de temps ensemble, mieux se connaître et avoir quelque chose en commun qui n’appartiendrait qu’à eux.
Il reposa le petit chat en bois et revint vers Angela.

- Vous nous mettez quoi dans votre pizza extraordinaire ? Version irlandaise ou version italienne ?

C’était une boutade bien sûr et il affichait un sourire amusé.
Revenir en haut Aller en bas
Angela Foster
avatar
Je repris la pâte en main pour terminer de l'étaler et de l'étirer correctement. Sa question me fit sourire et je secouai la tête.

- Ni l'un, ni l'autre. Ce qui est chouette dans un pizza, c'est qu'on peut y mettre tout ce qu'on veut ! La plupart du temps je me contente de mettre ce que je trouve dans les placards et dans le frigo. Pour ce soir, ça sera mozarella, lardons et basilic. Ca vous va ?

Je relevai les yeux vers lui, comme si je demandais réellement son avis.

- S'il vous plait, dites oui, parce que sinon, je serai bien embêtée. Je n'ai rien d'autre à mettre dedans...

La pâte me semblant bien, je l'abandonnai pour essayer d'attraper le plat à pizza, en haut d'un placard. J'eus beau me hisser sur la pointe des pieds, tendre le bras au maximum (forçant ainsi mon sweat à remonter légèrement et dévoiler partiellement mon tatouage), rien n'y fit.

- Nick ? Est-ce que vous aideriez une demoiselle en détresse ?

Oui, bon, ça va, si on peut plus rigoler... En attendant, je repensai à ce qu'il m'avait dit à propos de sa mère et je crois que je commençais à un peux mieux saisir le personnage.

- C'est un peu triste, non ? Cette vie que mène votre mère. Etre toujours ce que votre père attend d'elle, ça doit être éprouvant parfois. Quand bien même c'est son choix... Après tout, on faisait parfois des choix qui ne faisaient pas notre bonheur, n'est-ce pas ? Je ne sais pas trop si je dois la plaindre ou l'admirer de tenir encore. Je ne crois pas que je pourrais.

Baissant à nouveau les yeux sur mon ouvrage, je repris la parole.

- Comment est-il, votre père ?


Revenir en haut Aller en bas
http://thesliders.forumactif.ws/t596-angela-angie-foster-healer http://thesliders.forumactif.ws/t602-angie-foster
Nick Doroty
avatar
En matière de nourriture, Nick n’était pas difficile. Qu’elle mette ce qu’elle voulait dans sa pizza ca ne changeait pas grand-chose pour lui. Ca lui conviendrait parfaitement. Il hocha la tête avec un sourire à sa question culinaire.

- Vous inquiétez pas, c’est très bien Angela. Ca me conviendra parfaitement.

Dans sa préparation, il lui manquait visiblement un élément qu’elle ne parvint pas à attraper par elle-même. Nick n’était pas non plus immense, mais certainement plus grand qu’elle… et que certains autres. Ca ne lui posa aucune difficulté d’atteindre le plat à pizza. Il le lui tendit avec un sourire avant de retourner s’asseoir sur le sofa.
Angela sembla s’intéresser un peu plus à sa famille. Cette vision qu’elle avait du couple de ses parents devait être celle de beaucoup de monde mais contrairement à ce qu’ils pouvaient croire, les rôles étaient suffisamment bien répartis pour que chacun y trouve son compte.

- Détrompez-vous, ma mère à accepter d’être ce genre de femme. Ce n’est pas une rebelle et le confort matériel et social que lui apporte mon père lui convient très bien. Il a eu la décence de ne lui faire qu’un seul enfant, suffisamment pour l’occuper et pour la satisfaire.

Nick se tourna vers la jeune femme et écarta les mains avec un petit sourire contrit.

- Beaucoup de gens ne comprennent pas ces choix je ne vous en voudrais pas que ce soit votre cas. J’imagine qu’il y a des femmes qui sont prêtes à certains compromis et qui y trouvent satisfaction pour obtenir en contrepartie ce qu’elles désirent. C’est un jeu qu’ils acceptent tous deux de jouer. Elle est heureuse comme ca, soyez-en sure.


Il soupira à sa dernière question. Son père était un homme difficile à cerner et Nick n’était pas sur d’être le mieux placé pour y parvenir. Il avait mis beaucoup de distance entre lui et son père qui, à terme, était presque devenu un étranger. Il n’était pour lui qu’une connaissance parmi d’autre, qu’il n’aimait ni ne détestait.

- C’est un homme assez intransigeant qui aime l’argent et ne s’en cache pas. Il aime le pouvoir que cela lui procure. Ce n’est pas ma vision de la vie et je pense que c’est en grande partie ce qui nous a séparés. Je vous rassure, il est charmant au demeurant. Il vous accueillera chaleureusement et avec générosité tant que vous n’êtes pas une menace pour lui. Mais vous connaissant….


Il sourit plus largement à l’intention d’Angela.

- … vous ne jouez pas du tout dans la même cour. Ca ne sera pas un problème. Il a les qualités de ses défauts en tous cas. C’est un homme qui protège les siens quoiqu’ils fassent. Je sais que je pourrais toujours compter sur lui si je lui demande. J’essaie juste de ne pas avoir à demander…
Revenir en haut Aller en bas
Angela Foster
avatar
Je le remerciai pour le plat et attaquai l'étape finale de la préparation de la pizza tout en l'écoutant. Le fait qu'il définisse sa mère comme n'étant pas une rebelle me fit légèrement tiquer. Je relevai les yeux en fronçant les sourcils mais ne relevai pas cependant. Ca ne m'empêchait pas pour autant de voir les choses différemment de lui à ce sujet. Ce n'est pas parce qu'on refusait de mettre de côté nos aspirations et nos rêves pour coller aux attentes d'un homme (ce qui, à entendre Nick, n'était pas le cas de sa mère puisque apparemment, c'était cette situation qu'elle voulait) qu'on était une rebelle. Enfin, regardez-moi, Nick ne me considérait pas comme une rebelle, n'est-ce pas ?

Si je ne relevai pas sur cette partie, je ne pus m'empêcher d'affiche un air surpris, mais pas dans le bon sens du terme, quand il associa les mots "décence" et "un seul enfant" dans la même phrase. C'était horrible de dire ça, non ? Enfin, je ne sais pas, mais ça donnait l'impression que sa mère n'avait pas voulu d'enfant ou que Nick n'avait été qu'une "distraction". Enfin, j'en sais rien, mais ça me laissait une drôle d'impression. D'autant que le petite sourire qu'affichait Nick avait un petit quelque chose de désolé, ça n'aidait pas vraiment à faire disparaître cette impression.

Je dévisageai Nick quelques secondes et secouai la tête. Il était... le mot qui me venait à l'esprit était "parfait", mais je savais que ce n'était pas possible. Personne n'était parfait, et s'il l'était, il m'aurait vite tapé sur les nerfs. Mais disons qu'en le voyant avec mes yeux, il correspondait à ce que j'imaginais de mieux chez un homme. Sur certains aspects, il me faisait penser à David et à mon père et sur d'autres un peu à Peter. Inutile de vous dire que mon regard sur lui était loin d'être objectif. Quoiqu'il en soit, il était loin de ce que j'imaginais être un enfant qui aurait grandi sans affection. J'avais certainement mal interprété ses paroles.

J'enfournai la pizza et mis le four en route avant de revenir m'installer sur le canapé à côté de Nick. Je repris ma tasse de thé entre mes mains, me rendant compte que je ne l'avais pas terminé. Mais la première gorgé me tira une grimace. Il était froid, évidemment.

- Evidemment qu'il y a des femmes qui acceptent les compromis sans broncher. Tant mieux d'ailleurs ! On m'a toujours appris ce que c'était la base si on voulait construire quelque chose de durable avec quelqu'un. A condition que les sacrifices aillent dans les deux sens. A condition aussi que l'autre accepte que certaines choses nous tiennent tellement à cœur qu'il ne peut pas nous demander de les sacrifier.

J'esquissai un sourire et haussai les épaules. Bizarrement, je ne pouvais m'empêcher de me demander quel genre d'homme Nick pouvait être quand il était en couple.

- Vous savez, je crois que je n'aurai pas le droit de prétendre réellement comprendre votre mère tant que je ne la connaîtrai pas bien.

Et puis il me parla de son père. Le tableau qu'il brossait de son père montrait bien qu'il existait des différends entre père et fils, mais dans quelle famille n'y en avait-il pas ? Il était évident en tout cas, que Nick ne ressemblait pas beaucoup à son père, du moins dans le peu qu'il m'en disait. Et tant mieux, dans un sens. Même s'il fallait reconnaître que la qualité que Nick citait en dernier redorait le blason de son paternel.

- Certains pères ne feraient même pas ça pour leurs enfants. C'est une grande qualité d'être capable de soutenir ses enfants quoiqu'il arrive, quand bien même leur choix ne correspondent pas à ce qu'on attend vraiment d'eux. Ca dénote de l'affection qu'il vous porte.

Et puis je fronçai les sourcils et penchai la tête sur le côté, comme si je venais de comprendre quelque chose.

- Est-ce que ça veut dire que je risque de le croiser samedi lui aussi ?

Notez la légère hésitation dans ma voix et dans mon regard. Quoiqu'il en soit, et même si Nick répondait par l'affirmative, il n'était pas question de reculer.


Revenir en haut Aller en bas
http://thesliders.forumactif.ws/t596-angela-angie-foster-healer http://thesliders.forumactif.ws/t602-angie-foster
Nick Doroty
avatar
Peut-être avait-elle raison. Nick ne s’attendait pas à ce que quiconque comprenne le fonctionnement du couple de ses parents. Lui-même n’y entendait pas grand-chose mais il ne se posait pas vraiment la question. Ca ne le regardait pas.

- Je ne vous disais pas tout ca pour que vous la compreniez. Je vous dirais même de ne pas perdre votre temps là-dessus. Gardez en tête que votre objectif est qu’elle s’approprie une cause en laquelle vous croyez et pour laquelle elle pourra vous donner tous les moyens dont vous avez besoin pour la mener à bien. C’est tout…

Quant à sa remarque sur son père… ca le laissa songeur quelques instants. Là encore, elle avait peut-être bien raison meme si pour lui, son comportement relevait plus d’un patriarche de clan que d’un père affectueux. Mais il était probable que Mr Doroty ne savait pas exprimer autrement son affection pour sa famille. Là encore, il n’en savait rien et ne se posait pas la question. Tant que son père ne se montrait pas intrusif dans ses choix personnels…
Il revint de ses pensées comme s’il sortait d’un songe quand Angela lui demanda si elle risquait de le croiser. Nick haussa les épaules.

- Je ne sais pas. Surement s’il est là mais c’est un homme qui ne manque pas d’occupation et le charity business n’en fait pas partie. Même s’il est à la maison, il ne s’imposera pas, il laisse cette partie des activités familiales à ma mère. Au mieux vous ne le verrez qu’à la soirée de gala.

Nick eut un bref petit rire et s’amusa quelques instants avant de lui faire part de ses pensées.

- Angela, je ne vous présente pas à mes parents comme ma future fiancée. Vous n’avez pas à y voir d’enjeu quelconque. Je veux dire par là… soyez vous-mêmes, naturelle, ce n’est rien d’officiel. J’ai pensé à ma mère parce que c’est son truc ! Uniquement ! Ne stressez pas pour rien, je vous en prie…
Revenir en haut Aller en bas
Angela Foster
avatar
J'esquissai un sourire gêné et baissai la tête, comme une petite fille prise en faute. Il y avait deux raisons à cela. La première, c'est que j'avais cette sourde appréhension à l'idée de rencontrer ses parents que je n'arrivais pas à contrôler quand bien même il ne cessait de répéter que ce n'était pas la peine. La seconde parce qu'il venait de mettre le doigt sur quelque chose sans même s'en être rendu compte. Encore que même pour moi, c'était assez flou.

Je secouai néanmoins la tête et m'efforçai de me raisonner.

- Désolée, vous avez raison. C'est que, j'ai peur de faire mauvaise impression je crois et que le projet en pâtisse. Il y a sûrement des tas de projets intéressants qui n'ont jamais vu le jour parce que la personne qui les portait ne les avait pas bien représentés. Je sais comment je suis, je vous en ai déjà parlé, je ne voudrais pas faire une erreur qui pourrait priver les enfants de tout ça.

Encore que ça n'était pas la seule raison de mon appréhension. Ca aurait été n'importe qui, je crois que oui, effectivement, j'aurais été un peu stressée, mais pas autant. Mais là, il s'agissait des parents de Nick. Et vu comment je commençais à voir Nick...

- Vous vous marrez, mais est-ce que vous seriez aussi détendu si je vous annonçais qu'à la fin de la semaine vous allez rencontrer ma famille ?

Ok, si la réponse était oui, je n'aurais plus qu'à m'enterrer loin loin d'ici ! Je commençai déjà à en rougir d'ailleurs. Heureusement pour moi, la sonnerie du four me permit de me soustraire au regard de Nick. La pizza était prête et parfaite, enfin à vue d'oeil.

J'invitai Nick à passer à table et lui servis une belle part de pizza après avoir dressé la table. Ce fut le moment que choisis mon chaton pour venir faire connaissance. Comme s'il sortait de nulle part, il sauta sur les genoux de Nick et esquissa un mouvement pour s'octroyer la part.

- P.V ! Non ! J'attrapai le chaton avant qu'il n'ait eu le temps de poser un coussinet sur la table et en débarrassai Nick. Désolée... Dès qu'il sent la nourriture, c'est plus fort que lui, il faut qu'il essaye.

Je reposai le chaton au sol et relevai la tête vers Nick.

- On parlait de faire connaissance avec ma "famille", vous ne commencez pas avec le membre le mieux élevé...


Revenir en haut Aller en bas
http://thesliders.forumactif.ws/t596-angela-angie-foster-healer http://thesliders.forumactif.ws/t602-angie-foster
Nick Doroty
avatar
Nick sourit à la remarque d’Angela sur ses parents.

- C’est pas comme si vous ne me l’aviez pas déjà proposé Angie. Si ma mémoire est bonne vous m’aviez invité à passer un moment avec eux pendant les fêtes de Noël… et il n’y avait aucune cause charitable derrière cette rencontre si ce n’est la vôtre.

Il s’installa à table quand elle l’y invita, la suivant des yeux le temps qu’elle sorte sa pizza du four. Aussitôt l’air de l’appartement se chargea des effluves alléchants de nourriture. Difficile de savoir si le résultat serait bon mais en tous cas, il sentait bon.
Une fois servi, un jeune chat se sentit de venir se servir lui-même dans l’assiette de Nick. Une habitude que partageaient beaucoup de matous et qui n’avait rien de surprenant.
Pourtant Nick se recula comme si la peste elle-même s’était invitée sur ses geoux et il le va les mains au ciel.
Heureusement pour lui, le chat était petit et n’avait pas encore développé toutes ses capacités allergènes. Si c’avait été le cas, surement qu’il l’aurait senti dès qu’il aurait mis les pieds dans l’appartement.

- OhohohOh, dit-il sur un ton très père noël de supermarché. Je suis pas un grand fan des…

Mais allez savoir s’il s’agissait d’un effet psychologique ou d’une réalité allergique, Il porta aussitôt ses paumes sur son visage pour y éternuer sauvagement trois fois de suite.

- … des chats.

Angela se précipita pour évacuer la bête qui ne comprenait pas ce qu’il lui arrivait, habitué qu’il devait être à régner comme un despote sur son royaume domestique. La jeune femme semblait désolée du comportement du chat mais le médecin secoua la tête.

- Ne vous en faites pas… c’est pas grave. J’aurais du vous prévenir, j’avoue ne pas y avoir pensé !


Il haussa les sourcils.

- PV ?
Revenir en haut Aller en bas
Angela Foster
avatar
Ah bah tiens, je l'attendais cette réponse-là. Le pire, c'est qu'au moment où je lui avais posé la question, je m'étais rappelé qu'en fait, la proposition, il l'avait déjà eue. Et lui, contrairement à moi, avait eu une bonne raison de se défiler !

- La mienne ? Est-ce que vous seriez en train de dire que je suis une cause charitable ?

Je relevai sur lui un regard amusé et haussai un sourcil.

- Manifestement, je ne devais pas en représenter une de suffisamment intéressante pour que vous dérogiez à votre tradition de Noël. J'espère que celle que je vais présenter à votre mère le sera plus !

Il n'y avait pas le moindre reproche dans ma voix. En fait, j'avais même cette petite lueur de malice dans le regard qui se pointait, de temps en temps, quand je plaisantais avec quelqu'un que j'appréciais particulièrement. Une petite lueur qui indiquait que je me sentais vraiment à l'aise pour oser avoir ce genre de remarque un brin provocatrices.

L'épisode du chat et de la soudaine crise d'allergie de Nick me prit au dépourvu et me fit rougir en même temps. Mince alors, il fallait qu'il soit allergique aux chats et que PV décide justement de lui sauter dessus. Pour le coup, je ne pus m'empêcher de me confondre en excuses, encore une fois. Puis, sans perdre de temps, j'allais enfermer le chat dans l'arrière cuisine pour qu'il n'importune plus mon invité. Oh non, ne me regardez pas comme ça, ce n'était pas cruel comme traitement. Dans l'arrière cuisine, il avait tout ce qu'il lui fallait, croquettes, litière, couverture pour se coucher dessus, un vrai palace pour chat. Et il avait l'habitude, il y passait toutes ses nuits.

- Oui, ça veut dire "Petit voyou"... Un nom on ne pouvait plus approprié après la démonstration qu'il venait de nous faire d'ailleurs. En fait, ça vient d'un film qu'on regardait tout le temps avec David quand on était petits. L'espion aux pattes de velours ça s'appelait. Un très vieux film. C'était l'histoire d'un chat lambda qui se retrouvait être le seul témoin dans une affaire de kidnapping et du coup, il était suivi par un agent du FBI. C'était vraiment très drôle.Je refermai la porte de l'arrière cuisine avant qu'il ne prenne l'envie à PV de s'en échapper et allai me laver les mains avant de revenir à table. Et je sais même pas pourquoi je vous raconte ça. Comme si ça pouvait avoir un quelconque intérêt.

J'esquissai un sourire et secouai la tête. Une fois réinstallée face à Nick, je relevai les yeux sur lui avec une légère note d'inquiétude.

- Est-ce que ça va aller ?

Tiens, ça serait intéressant de savoir si mon pouvoir pouvait aussi soulager les crises d'allergie...

- Je suis vraiment désolée, j'aurais dû l'enfermer quand vous êtes arrivé. Je n'ai même pas pensé que vous pouviez y être allergique.

Excuses, troisième édition !


Revenir en haut Aller en bas
http://thesliders.forumactif.ws/t596-angela-angie-foster-healer http://thesliders.forumactif.ws/t602-angie-foster
Nick Doroty
avatar
Nick regarda Angela ramener le chaton dans un lieu plus éloigné et surtout à distance de la table. Pas de graves conséquences non plus, il est bien trop petit pour que ca se termine avec une nuit déplorable et des yeux larmoyants.
Le médecin secoue la tête dans se départir de son sourire.

- Non vous inquiétez pas, vraiment. Une allergie c’est pas le truc le plus glamour qu’on aime à présenter en premier chez soi. Vu votre emploi du temps, pour être honnête, je n’aurais jamais pensé que vous ayez un animal qui pourrait s’ennuyer toute la journée.

Mais après tout, rien ne disait que PV était à Angela.

- C’est peut-être l’animal de compagnie de votre frère, non ?


Il tourna la tête en direction de la pièce où le chat séjournait.

- Vous l’avez récupéré où celui-là ? Vous savez que l’hôpital était prêt à investir sur un chien pour les enfants ? les animaux ont de grandes vertus thérapeutiques, on l’a démontré depuis des décennies. Malheureusement ca ne s’est jamais fait…. Encore un projet intéressant qui tombe à l’eau comme des centaines d’autres.


Nick haussa les épaules et s’attaqua à sa part de pizza tant qu’elle était encore chaude. Il gouta avec sérieux et apprécia sincèrement.

- Je ne sais pas si vous êtes un cordon bleu habituellement Angie, mais cette pizza est délicieuse…
Revenir en haut Aller en bas
Angela Foster
avatar
- Non, c'est le mien, répondis-je avec un sourire. Enfin... encore que David apprécie beaucoup sa compagnie. Il passe son temps à jouer avec ! Mais quand je déménagerai, PV viendra avec moi.

Comment expliquer à Nick que ce chat n'était pas un simple animal de compagnie ? Au-delà de l'affection que je pouvais lui porter et du plaisir que j'avais à le voir se balader dans la maison et jouer avec le moindre truc à sa portée, PV m'était aussi très utile. Il m'aidait à me soigner, en quelque sorte. Toutes les maladies que je récupérai grâce à mon pouvoir, je devais les rejeter dans un autre être vivant pour éviter de tomber malade à mon tour. Les animaux n'étaient pas sensibles aux mêmes virus et bactéries que nous, il n'y avait donc aucune incidence sur leur santé. Et moi, ça me permettait de continuer à utiliser mon pouvoir pour aider les gens.

- Mais vous savez, contrairement à ce que vous semblez penser, j'ai quand même du temps libre ! Et je plus à même de m'occuper d'un animal que David qui peut être amené à "disparaitre" pendant plusieurs jours, voire plusieurs semaines (ou plusieurs mois, mais ça n'était encore jamais arrivé) sans laisser de traces...

J'avais dit ça avec une pointe d'amertume. J'admirais David, et j'étais fière d'avoir un frère au FBI. Mais ça, c'était une partie de son boulot que je détestais. David était toujours prudent à l'extrême alors quand il était en infiltration, il ne prenait pas le moindre risque de griller sa couverture ou de mettre quelqu'un en danger. Dans ces moments-là, c'était comme si David Foster n'existait plus que dans nos mémoires.

- Ne vous en faites pas. A l'avenir, je l'enfermerai dès que vous passerez le pas de la porte !

Ce qui sous-entendait clairement que Nick serait amené à revenir me voir. En même temps, ça serait chouette, non ? Il fallait vraiment que je trouve plus de bonnes excuses pour aller le voir plus souvent, passer plus de temps avec lui aussi.

- On l'a trouvé qui errait dans la rue, il y a quelques semaines. David lui a donné à manger et il est resté. Il me tient compagnie quand mon frère est absent. C'est triste à dire mais j'ai toujours vécu avec quelqu'un, que ce soient mes parents ou David, alors je n'aime pas être seule. C'est sûrement pour ça que je n'ai pas encore déménagé... Mais maintenant il y a PV ! Bon, c'est pas terrible pour avoir une conversation, mais ça fait une présence, c'est toujours ça. Et j'ai de l'affection à revendre alors il en profite !

Je me mis à rire et attaquai ma propre part de pizza avoir adressé mon plus beau sourire à Nick pour le remercier de son compliment. Evidemment qu'elle était bonne ! C'était la seule chose que je savais vraiment cuisiner alors si en plus c'était immangeable, vous imaginez le truc ? Ma grand-mère disait toujours que pour garder un homme, c'était à son ventre qu'il fallait s'adresser... Bah si elle disait vrai, j'espère que ma future moitié aimera les pizzas. Enfin, peut-être que j'aurais appris à vraiment bien cuisiner d'ici-là.

- Qu'est-ce qui s'est passé ? Pourquoi le projet n'a pas été mené jusqu'au bout ? Ca ne me semble pas si compliqué à mettre en place. Des chiens, on en trouve partout et parfois même gratuitement ou du moins, pour presque rien. Et s'en occuper, certes, ça peut parfois revenir cher, mais pas tant que ça comparé à d'autres trucs qui n'ont pas forcément autant d'intérêt. Enfin, je veux dire, si ça peut aider les enfants ? Mais il y a peut-être des histoires d'hygiène ou de trucs dans le genre ?



[Désolée pour la longueur. :/ Sur papier ça paraissait moins...]


Revenir en haut Aller en bas
http://thesliders.forumactif.ws/t596-angela-angie-foster-healer http://thesliders.forumactif.ws/t602-angie-foster
Nick Doroty
avatar
« P.V viendra avec moi ». Visiblement elle avait toujours l’intention de quitter l’appartement familial mais n’avait encore entrepris aucune démarche à sa connaissance. Peut-être que son nouvel emploi la déciderait. Nick se demandait si elle n’avait pas de mal à quitter le réconfort que lui procurait la présence de son frère plus que son envie d’obtenir son indépendance. Mais tout le monde n’était pas fait pour la solitude. Tout le monde ne prenait pas de plaisir à jouer les ermites.
Quoiqu’il en soit ce matou deviendrait grand et s’il devait mettre les pieds régulièrement chez Angela tôt ou tard sa présence deviendrait problématique. En même temps, à l’heure actuelle, rien ne lui disait que ce serait le cas. Ca ne restait que de la spéculation.

- Ca arrive souvent à votre frère de « disparaitre » ? Son métier l’emmène jusqu'où ?

Dans sa méconnaissance parfaite du fonctionnement des systèmes policiers mégalopolitains il n’avait absolument aucune idée du travail d’un agent du FBI. Pour lui, le bureau restait le seul ciment judiciaire entre les quelques états qui avaient survécus à Yu et aux assauts climatiques, mais il n’imaginait pas que leurs membres aillent par monts et par vaux chasser le crime. A vrai dire, pour lui, un agent était un fonctionnaire comme un autre, attaché à son bureau local.

- Ca ne doit pas être évident pour vous, toujours à vous demander où il est où ce qu’il fait. Ca n’a rien de rassurant…


Nick termina sa part de pizza et fit passer le tout avec une gorgée d’eau, tout en continuant de discuter, attentif aux propos de la jeune femme. Elle semblait à l’aise avec lui, suffisamment pour se montrer bavarde et ne pas tarir sur sa vie et ses habitudes.
Néanmoins elle lui retourna la question quant aux animaux de compagnie en milieu hospitalier. Pour le néophyte, un tel refus de l’administration semblait obtus mais si on prenait soin de s’attarder sur les détails ca ne l’était pas tant que ca.

- En fait vous avez en partie raison, ce sont les questions d’hygiène qui se sont imposées. Non pas parce qu’un animal est sale en soit mais parce que nous nous occupons d’enfants dont les défenses immunitaires sont dans les talons voir inexistantes pour certains. Le moindre microbe qui n’aurait aucune incidence sur vous peut avoir des effets dévastateurs sur eux et un chien traine toujours des choses sous ses pattes. Qui plus est, ils doivent être dressés spécialement pour apprendre à ne pas sauter sur les enfants ou jouer trop violemment, ne pas réagir aux soins qui sont douloureux et peuvent être interprétés comme une agression, ne pas gêner les interventions du personnel médical et oui… s’en occuper aussi…

Il haussa les épaules et ouvrir les mains.

- Ce sont plein d’aléas à prendre en considération. De fait, ces chiens sont particuliers, dressés par des associations spécialisées et coutent cher, pour rester pragmatique.
Revenir en haut Aller en bas
Angela Foster
avatar
Les questions de Nick me firent hausser les épaules. David ne parlait pas beaucoup de son travail. Il ne parlait pas beaucoup de lui en fait, tout simplement. Quelque chose me disait qu'il gardait intentionnellement le silence sur beaucoup de choses, soit parce qu'il n'avait pas le droit d'en parler, soit parce qu'il jugeait peut-être trop dangereux de me mettre dans la confidence.

- Ca dépend. Il ne va pas forcément très loin. Il est rentré d'une mission l'autre jour, il était dans la ville basse, tout simplement. Pendant deux semaines, je n'ai eu aucune nouvelle et il n'était qu'à quelques kilomètres. J'aurais presque pu lui tomber dessus par hasard ! Le plus loin qu'il est allé, c'est les Everglades je crois. Enfin, depuis qu'il est au FBI en tout cas. Mais maintenant que je suis guérie, il s'attend à être envoyé à l'étranger. Ca arrive souvent.

Je servis une autre part de pizza à Nick (un homme, ça mange quand même !) et m'en pris une autre pour moi également, avant d'expliquer un peu plus la situation de David. J'imaginais que ça pouvait paraître assez flou pour quelqu'un comme Nick qui n'était pas forcément au courant des actions du FBI. Enfin, peut-être que je me trompais ?

- En fait, David est surtout envoyé sur des missions d'infiltration. Pendant quelques temps, tant que la mission le nécessite, il devient quelqu'un d'autre. Une autre identité, une autre vie, un autre passé, comme si David Foster n'existait plus. C'est assez inquiétant, oui. On ne sait jamais quand il va revenir, ni s'il va revenir.

Je fis une pause, me faisant à moi-même la réflexion que c'était comme l'armée en fait...

- Je crois que c'est encore pire que quand il était dans l'armée parce qu'au moins, on avait des nouvelles régulièrement. Là... c'est le silence total tant que sa mission n'est pas terminée. J'en suis presque à redouter d'entendre sonner mon HP.

Je pris une profonde inspiration avant d'ajouter, plus pour moi que pour Nick mais de façon assez audible tout de même.

- Je crois que je commence à comprendre pourquoi il est toujours célibataire. Je pensais que c'était de ma faute, mais ce n'est pas la seule raison. Il est comme moi en fait.

Et oui, David et moi nous ressemblions bien plus que je ne le pensais sur certains aspects. Ca faisait toujours bizarre d'en prendre conscience. Et en même temps, j'avais toujours voulu être comme lui.

Je crois qu'en fait, je parlais beaucoup trop. Le problème, c'est que je me sentais tellement bien avec Nick que les mots venaient tous seuls sans que j'ai forcément le réflexe de les retenir. En même temps, ce n'étaient pas des sujets "délicats". Et puis, j'avais envie que Nick me connaisse, qu'il puisse se dire qu'il savait vraiment qui j'étais. Et j'espérais bien pouvoir dire la même chose de lui un jour, même s'il fallait reconnaître qu'il était moins bavard que moi. Il n'empêche que je parlais de trop. Et s'il n'avait pas envie d'entendre tout ça ?

Le sujet sur les animaux à l'hôpital était plus neutre, ce n'était peut-être pas plus mal.

- Je comprends. Je n'imaginais même pas qu'il pouvait y avoir tant de contraintes. Pourtant, quand vous le dites, ça me semble tellement évident...

Ce fut le moment que David choisit pour entrer en scène... Alors que nous discutions avec Nick, la porte d'entrée s'ouvrit, livrant le passage à mon grand frère (qui, quoiqu'ayant 3 ans de plus que moi, restait tout de même un peu plus jeune que Nick au passage). Costard, cravate, lunettes de soleil sur le haut de la tête (là où il était sûr de les retrouver quand il ne les avait pas sur le nez), mon frère offrait une image qui collait parfaitement aux clichés qu'on pouvait avoir sur les agents du FBI. Sauf qu'il n'était comme ça que lorsqu'il était "vraiment" l'agent David Foster" (mis à part les lunettes de soleil, ça c'était tout le temps, il était sensible à la lumière)

- Hey, David !
- Salut Microbe, répondit-il tout en déposant son sac à dos dans l'entrée. Il n'avait même pas encore regardé dans notre direction.
- Tu sais que je déteste quand tu m'appelles comme ça, surtout...
- Je sais, mais tu sais que j'adore t'embêter.
- ... quand il y a du monde.continuai-je en jetant un regard embarrassé à Nick. Genre, "microbe", je pouvais pas avoir un surnom un peu moins ridicule ? En plus, je suis trop grande pour ça maintenant !

La fin de ma phrase lui fit aussitôt relever la tête, suspendant sans geste alors qu'il se débarrassait de son arme et de sa plaque dans le tiroir du meuble de l'entrée. Son regard passa sur Nick avant de revenir sur moi et il m'adressa un petit sourire navré.

- Désolé, je ne savais pas que tu avais de la visite. Bonsoir, ajouta-t-il à l'attention de Nick tout en s'avançant pour nous rejoindre dans la cuisine.

S'il y avait bien une chose qu'on pouvait dire, c'est que David et moi, on se ressemblait. Blonds tous les deux, nous avions hérité des yeux bleus de notre mère et des lèvres fines de notre père. Mais le visage de David était emprunt d'une sévérité qui contrastait fortement avec la jovialité que j'affichais la plupart du temps. Il avait cet air grave qu'ont parfois les hommes qui ont vu ou vécu des choses qui les ont profondément marqués. Et pourtant, quand il souriait franchement, son sourire pouvait réchauffer les cœurs en un rien de temps.

- Nick, je vous présente mon frère, David.
- Nick... LE Nick ? demanda mon frère en tendant la main pour serrer celle de mon ami. Ca fait des semaines que j'entends parler de vous presque tous les jours, j'ai presque l'impression de déjà vous connaitre. Ca fait plaisir de mettre enfin un visage sur un nom.

Et mon frère d'adresser un sourire chaleureux à Nick, et moi de piquer un fard. Merci, David, c'était précisément le genre de remarque dont tu aurais pu te passer...

- Je suis désolé, je ne vais pas que vous passiez la soirée ensemble. je ne voulais pas vous déranger.

Son regard me détailla de la tête aux pieds, s'arrêtant sur mon short de pyjama avant de remonter sur mon visage. Il avait ce petit air interrogateur qui me donnait toujours l'impression d'être prise en faute sans que je sois capable de l'expliquer. Et en même temps, il donnait l'impression de voir au-delà des apparences, des choses qui étaient bien réelles mais dont je n'avais même pas conscience (ou que je ne voulais pas voir d'ailleurs)


Revenir en haut Aller en bas
http://thesliders.forumactif.ws/t596-angela-angie-foster-healer http://thesliders.forumactif.ws/t602-angie-foster
Nick Doroty
avatar
Nick hochait doucement la tête en écoutant Angela parler de son frère. Elle lui resservit une part de pizza et il se contenta de la remercier avec les yeux pour ne pas interrompre ses confidences. L’inquiétude dont elle lui faisait part lui était totalement étrangère. Il y avait non seulement le fait de ne pas savoir ce qu’il faisait ni avec qui il était, mais la notion sous-jacente que s’il était en danger de mort, elle ne le saurait probablement pas. Etait-ce mieux ainsi ? Sans doute, étant donné qu’elle avait sa propre vie à mener et qu’elle n’était pas sa mère.

- Ca ne doit pas être plus facile pour vos parents j’imagine. Sans aucune commune mesure, quand j’étais en Angleterre et que je laissais ma mère sans nouvelles pendant près de quinze jours, je me faisais incendier quand je rappelais tant elle s’était inquiété. Pris dans les révisions, les sorties… je ne voyais pas vraiment le temps passer. Elle, si. Et pourtant je n’étais pas en situation critique comme votre frère…

Ceci expliquait certainement pourquoi David n’avait pas souhaité fonder une famille effectivement. Encore que, de ce qu’il devinait à travers ses propos, il devait être affecté à des affaires tordues pour qu’il en vienne à devoir se camoufler sous de fausses identités et prendre autant de risques. Pour le peu qu’il en savait, ce n’était heureusement pas le lot de tous les agents du FBI.

Ledit David finit par faire son apparition impromptue. Bon, pour être honnête, c’est surtout Nick qui avait eu la visite impromptue. Après tout, l’agent était chez lui et il avait le droit d’y venir prendre un repos bien mérité sans être dérangé. Mais l’homme, après avoir échangé quelques mots avec sa sœur qui attestèrent de leur proximité fraternelle, ne lui en tint aucunement rigueur et se montrant même particulièrement avenant. Nick ne put faire moins que de se lever et lui tendre amicalement une poignée de main accueillante.

- Bonsoir David. J’ai beaucoup entendu parler de vous aussi. Angela est apparemment une grande bavarde.

Il avait dit ça sur le ton de la plaisanterie même si dans les faits, c’était plutôt pertinent.

- Ne vous excusez pas, je vous en prie. Nous n’avions rien prévu de la sorte, il se trouve juste qu’Angie a oublié son HP à l’hôpital et comme c’était sur mon trajet, je me suis arrêté pour le lui ramener. De fil en aiguille, elle m’a invitée à partager son dîner et je ne me suis pas senti de refuser. C’était proposé si gentiment…

Le médecin resta quelques instants debout par politesse pour son échange avec David, délaissa son assiette et sa part de pizza. Il se souvint de ce que venait de lui raconter Angela à l’instant, et il ajouta avec un petit sourire amical

- Rude journée j’imagine ?
Revenir en haut Aller en bas
Angela Foster
avatar
Je vis, au regard et au sourire de David alors qu'il serrait la main de Nick, que celui-ci lui plaisait déjà. Enfin, qu'il ne lui inspirait rien de mauvais quoi. Avec tout ce que je lui avais raconté, il avait déjà dû se faire une opinion et manifestement, ce qu'il voyait correspondait à l'idée qu'il s'en était faite. Contrairement à moi, David était assez bon juge au premier regard, et il ne se trompait que très rarement. Tenez, un exemple : Garin. D'instinct, David s'était méfié de lui. Mon insistance avait fini par endormir cette méfiance mais finalement, c'était lui qui avait raison. Il s'était d'ailleurs bien gardé de me dire "Je t'avais prévenue" et je lui en étais reconnaissante.

Mais voilà que je me remets à parler de choses inintéressantes. Nick avait raison, je suis bavarde.  Chose que confirma d'ailleurs mon frère tout échangeant une poignée de main plutôt ferme avec Nick. (David n'avait pas toujours conscience de sa force. Cela dit, on n'en attendait pas moins d'un homme avec un parcours militaire et une carrière au FBI).

- Ca, c'est le moins qu'on puisse dire ! Un peu trop peut-être ?
- David !

Il lâcha la main de Nick et m'adressa un regard amusé avant de reporter son attention sur son interlocuteur.

- Vous arrivez à la supporter ? Si je peux vous donner un tuyau, quand vous en avez marre, la touche "pause", elle est là. Il posa son index sur mon bras, à mi-chemin entre mon épaule et mon coude. Vous n'avez pas besoin de dire quoique ce soit, rien que ce geste, elle comprend !
- Merci David...
- Mais je t'en prie !

Et il se mit à rire. Mon frère était relativement taquin quand il s'agissait de moi. Mais il n'était pas méchant. Il plaisantait souvent sur mes petits défauts, mais au fond, je crois qu'il les aimait bien. Enfin, ceux-là en tout cas. Ceux qu'il n'aimait pas, il n'en rigolait jamais.

- En tout cas, c'est gentil de votre part de lui avoir ramené. Telle que je la connais, je parie qu'elle ne s'en était même pas rendu compte, n'est-ce pas ?

Malgré son sourire et son expression avenante, je décelai quelque chose sur le visage de mon frère. Quelque chose de pas vraiment normal. Je fronçai les sourcils alors qu'il répondait à la dernière question de Nick.

- Oh, pas plus que d'habitude. En fait, je dirais plutôt "frustrante" que "rude". Parce qu e finalement, la journée a été plutôt calme. Et vous ? Vous êtes pédiatre à ce qu'Angie m'a dit ? Ca doit vous faire de sacrées journées aussi, non ?
- Est-ce que ça va ? Tu es... Ma voix s'éleva, interrompant la conversation entre les deux hommes qui occupaient mes pensées ces derniers temps. ... un peu pâle.

Oui, bon, ok, David était blond et généralement, les blonds sont plutôt loin d'avoir la peau mate, surtout en hiver. Mais là, David était plus blanc que d'habitude. Mon frère se contenta de hausser les épaules.

- Je suis un peu patraque, oui. Mais c'est rien. Ca fait plusieurs jours que Parker nous trimballe sa grippe sous le nez, je suppose qu'il me l'a refilée. Mais une bonne nuit de sommeil et ça sera passé.

Je jetai un regard à Nick avant de me lever de ma chaise et de m'approcher de ma chaise. J'hésitais à utiliser mon pouvoir devant lui, c'était trop dangereux. Mais je savais aussi que plus la maladie s'installait et plus j'aurais de mal à la guérir. Et la grippe, c'était déjà chiant de base, mais connaissant David, ça devait être quelque chose. Il était plutôt résistant aux maladies dans son genre, il fallait qu'elles soient sacrément virulentes pour le terrasser. Et s'il se sentait un peu patraque, ça n'était pas bon signe. Alors si je pouvais le soigner...

je posai ma main sur son front et me concentrai pour mobiliser mon pouvoir

- Angie, ça va, je te jure. Occupe-toi plutôt de ton invité, moi je vais aller me coucher.

Mais je n'entendis rien. Comme je le craignais, le virus était fort. Mon pouvoir pompa sur mes forces mais je parvins tout de même à l'extraire. Lorsque je "fermai" la connexion cependant, je me sentais un peu affaiblie. Mais ça passerait vite. Je me rappelai alors la présence de Nick.

- Tu as de la fièvre.

Oui, c'était tout ce que j'avais trouvé à dire pour expliquer mon geste. Mais ça n'était pas si incohérent remarquez. En attendant, les couleurs étaient revenues sur le visage de David alors que la maladie quittait son organisme. Et ça, ça allait être plus difficile à expliquer à Nick s'il en faisait la remarque.

- Oui je sais.

Mon frère était doué pour jouer la comédie. En même temps, avec son métier, valait mieux. Il posa ses mains sur mes épaules et fit comme si de rien n'était, même si je savais qu'il avait senti l'action de mon pouvoir.

- C'est juste un début de grippe, Angie. Je vais me doper à l'aspirine et bien dormir cette nuit. Et demain ça ira mieux. Arrête de t'inquièter. Il m'adressa un petit sourire avant de dessiner une ligne entre mes sourcils du bout des doigts. Ca te fait des rides, on dirait maman. Puis il se tourna vers Nick. Je suis désolé, je sais que c'est mal-poli mais étant donné les circonstances, je vais vous laisser. J'étais ravi de faire votre connaissance en tout cas. Nous aurons certainement l'occasion de nous revoir et de discuter davantage. En attendant, faites comme si je n'étais pas là et passez une bonne fin de soirée ! Et rappelez-vous, en cas de bavardages épuisants...

Il termina sa phrase en appuyant à nouveau sur mon prétendu bouton "pause" et s'éloigna en direction de l'escalier. Quant à moi, je me rassis en face de Nick avec un air un peu plus fatigué, mais je m'efforçai de n'en rien montrer.

- Ben voilà, c'était David... J'accompagnai cette super réplique de la mort qui tue d'un sourire un peu gêné. Il a tendance à exagérer parfois. Il exagère, n'est-ce pas ? Je suis si fatigante ?


Revenir en haut Aller en bas
http://thesliders.forumactif.ws/t596-angela-angie-foster-healer http://thesliders.forumactif.ws/t602-angie-foster
Nick Doroty
avatar
Nick sourit amusé devant le manège du frère et de la sœur. Leurs relations transpiraient la complicité et il se sentait presque de trop dans la pièce. Si ce n’était le sympathique accueil de David il aurait pu en être gêné. Ce dernier répondit à sa question avec cet air débonnaire de celui qui ne veut pas s’appesantir sur sa charge mais celle-ci n’en est pas moins lourde. Nick connaissait. En tant que médecin pédiatre c’était son lot quotidien. Sauf chez lui où, parmi toute la flopée de chirurgiens qui constituaient son entourage, il se sentait… à part.

- Non elle ne s’était pas rendu compte qu’elle avait laissé son HP mais c’est plutôt bon signe. Ca prouve au moins qu’elle n’en est pas esclave, elle. C’est presque un sort que je lui envierais…

Il haussa les sourcils et soupira avec lassitude avant de retrouver son sourire. Lui aussi avait noté l’état de David. En cette saison, les microbes s’en donnaient à cœur joie. Pour la plupart des gens en bonne forme, ca restait une pure formalité d’hiver. Pour ses petits patients en revanche, cela devenait un combat quotidien. Et le plus difficile était de le faire comprendre aux visiteurs qui ne s’embarrassaient pas des mesures d’hygiène draconiennes de l’hôpital.
Angela se montra attentive à son frère, maternante même, à son grand damne. David profita de l’excuse de son état pour esquiver sa sœur, non sans un salut poli de sa part à l’adresse de Nick.

- Ne vous inquiétez pas, allez donc vous reposer. Je ne vous en tiendrai pas rigueur.

Des yeux, il suivit le jeune homme qui les laissait pour gagner sa chambre à coucher. Angela reprit la parole, dubitative. C’eut le don de faire rire Nick.

- Je ne pense pas que ce soit vous qui soyez fatigante non, mais l’heure tardive. D’ailleurs, vous allez certainement m’en vouloir terriblement mais je dois commencer tôt demain. Je vais devoir vous laisser.


Joignant le geste à la parole, Nick alla chercher sa veste qu’il avait négligemment laissée sur le sofa. Il regarda une fois l’heure à son portable pour confirmer ses dires et se tourna de nouveau vers Angela.

- C’était une soirée improvisée bien agréable en tous cas. Merci pour votre.... pizza ! C’était très bon. Je vous dois un diner alors si je comprends bien ? J’éviterai de laisser trainer mon HP dans vos poches en tous cas. Je pense qu’il sonne tellement souvent que vous finiriez par devenir dingue !

Il prit la direction de la porte et avant de tourner la poignée pour sortir, il se retourna.

- Vous venez à l’hôpital cette semaine ? il y a une animation ?
Revenir en haut Aller en bas
Angela Foster
avatar
En un sens, ses paroles me rassurèrent. Même si quelque part, je doutais un peu de sa sincérité. David plaisantait toujours sur mes défauts, mais il y avait un fond de vérité derrière chacun. Et Nick était tellement gentil que quelque chose me disait que même si j'étais épuisante comme le disait mon frère, Nick ne m'en dirait rien. Mais bon passons.

En attendant, j'étais rassurée aussi qu'il n'ait pas remarqué ma démonstration de pouvoir. J'étais persuadée que ça se verrait comme le nez au milieu de la figure et qu'il trouverait ça tellement louche qu'il me questionnerait, mais non, rien. Mais peut-être que j'étais parano ? Peut-être que moi je voyais la différence parce que je savais qu'elle était là et que ça passait totalement inaperçu aux yeux des autres ?

Je ne peux m'empêcher de ressentir une pointe de déception quand il se leva. Mais il fallait que je me montre raisonnable.

- Non, il n'y a pas de souci, je comprends. Je commence tôt aussi demain.

Par acquis de conscience, je jetai tout de même un coup d'oeil à l'horloge de la cuisine.

- Oh bon sang ! Je ne pensais pas qu'il était aussi tard. Et pourtant David était rentré, ça aurait dû me mettre la puce à l'oreille. Vous auriez dû me le dire plutôt, je n'avais pas l'intention de vous retenir ! J'espère que ça ira pour rentrer ?

Ca aurait été un autre de mes amis, je crois que je n'aurais pas hésité à lui proposer de rester dormir. Mais Nick... Non, ça aurait été un peu déplacé sur les bords.

Ses compliments m'allèrent droit au coeur, comme à chaque fois qu'il m'en faisait d'ailleurs. J'avais tellement envie de faire les choses "bien" avec lui que quelque part, ça me rassurait. ca me montrait que j'étais sur la bonne voie. Restait à savoir où elle allait nous mener. Je me levai à mon tour et enfonçai les mains dans les poches de mon sweat.

- Ce serait certainement une autre très bonne soirée et ça serait avec grand plaisir, mais ne vous sentez pas obligé. Et puis, vous m'avez déjà invitée à dîner, je vous rappelle. Après l'Opéra. En somme, c'était moi qui vous en devait une. Cela dit, je portai une de mes mains à mon menton, je suis curieuse de voir jusqu'où s'étendent vos talents culinaires. Et impatiente de le revoir dans ce genre de contexte aussi. Si ça peut vous rassurer, j'indiquai le plat vide de pizza sur la table, les miens s'arrêtent là.

Je le suivis du regard alors qu'il se dirigeait vers la porte. En cet instant, j'avais tellement envie, je sais pas d'aller vers lui, de me blottir dans ses bras, de me jeter à son cou. J'avais de plus en plus de mal à ne pas faire le premier pas. Je craignais que ma raison ne flanche bientôt. Le problème, c'est que je ne savais plus si je voulais qu'elle flanche ou pas. En attendant, je ne bougeai pas.

- Non, la prochaine n'est que dans deux semaines. Mais on se voit samedi de toute façon. Pour le thé avec votre mère. Et le concert. Vous avez insisté pour venir, je crains que vous ne puissiez plus vous défiler maintenant. Vous passez me prendre à la caserne, c'est ça ?


Revenir en haut Aller en bas
http://thesliders.forumactif.ws/t596-angela-angie-foster-healer http://thesliders.forumactif.ws/t602-angie-foster
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
 
[CLOS] [Nick/Angie] If I talk real slowly, if I try real hard...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Children of Lux Aeterna :: MEGALOPOLIS :: Ville médiane-