2076. Côte est des Etats-Unis. Megalopolis est le centre névralgique d'une guerre géo-politique mondiale depuis qu'un attentat biologique en 2026 a divisé l'humanité en deux populations bien distinctes : ceux qui se battent pour le futur, et ceux qui font avec le présent.
NAVIGATION

Partagez | 
 

 [Meredith/Eric] Una musica brutal

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
Meredith Korgan
avatar
[allez, renouons avec les parcs Mr Green ]


- Un jour de repos n'en est jamais vraiment un pour Meredith. Il lui fallait briquer son matériel, et de toute facon, elle en profitait deja d'habitude pour s'entrainer. Là, elle avait poussé les choses encore plus loin. Conformément aux indications de Nasha, elle s'était fait suer : elle avait quitté son quartier habituel pour arpenter un parc un peu plus grand et où elle était moins connue - donc moins de risque d'être dérangée par les voisins - et assez tôt pour éviter la foule et les enfants qui courent de partout. Et surtout, plus vert que ceux de la ville basse.

Elle avait fait 7 tours du parc à un train d'enfer. En sueur, reprenant difficilement sa respiration, elle s'était appuyée sur une balustrade pour récupérer. Et puis quand l'air arriva plus facilement dans ses poumons, elle se redressa. Elle ferma les yeux et pris une lente inspiration, attentive à ce qui l'entourait, les odeurs, les sons. Bien sur, ca n'était pas aussi grandiose et apaisant à la fois que la jetée près de la maison de grand mère Kane, mais néanmoins, Meredith parvint à calmer la pulsation en elle qui réclamait à cors et à cris de détruire tout sur son passage.

Elle ouvrit doucement les yeux, son regard se perdant sur le décor. Elle se sentait paisible. La myriade de possibilités offertes par la maitrise de sa mutation avait apaisé une grande part de la rage qui bouillait en elle. Elle n'était pas encore un doux agneau, mais au moins pouvait elle commencer à envisager l'avenir avec une certaine sérénité. -


What if that's why someone wants us out of the way, so we can't do anything to stop it ? An attack on one is an attack on all of us... But once, the world will look up and shout "save us" ... and I'll whisper "no"...

Nous sommes tous frères sous la peau, et j’aimerais écorcher l’humanité pour le prouver. - Ayn Rand
Revenir en haut Aller en bas
Erik Donner
avatar
Le parc était on ne peut plus tranquille, oui.
Du moins, avant l'arrivée d'Eric. Arrivée on ne peut plus... non discrète !
Un bruit, comme un coup de vent ou une corne de brume étoufée, comme quelque chose qui se déchire, enfin quelque chose d'indescriptible en fait se fit entendre sur la droite de Meredith, non loin d'un fouret.
Après ce bruit, un juron. Nettement plus audible celui-ci ! Quelque chose à propos de la mère d'un homme... ou alors de sa grand-mère ?
Bref !

Après ce bruit en vint un autre. Un choc, mat, comme si une personne venait d'être mise à terre sur l'herbe avec force. Puis après ça... plus rien.
Du moins, pendant quelques secondes avant que les jurons reprennent de plus belle et qu'un silhouette pleine de brin d'herbe sorte de derrière le fouret à la vue de tous.
Meredith put voir Eric, qu'elle avait déjà croisé, jurant sur une plante avec un air rageur... loin du ténébreux tueur qu'il était habituellement, il fallait l'avouer
Revenir en haut Aller en bas
Meredith Korgan
avatar
[mais lol]

- Toute à sa méditation dans l'heure normalement matinalement calme, Meredith ne s'était pas attendue au vacarme suivi du juron qui venait troubler sa méditation. Elle sursauta comme si on venait de tenter de la décapiter et se retourna vivement. Ne voyant rien d'immédiatement menacant, elle décida de reprendre son introspection, en fustigeant les crétins qui se croyaient si seuls qu'ils beuglaient comme des veaux dans des lieux publics. Tout en se demandant tout de même à quoi correspondait le bruit qui avait précédé. Mais après tout, ce n'était pas son affaire.

Jusqu'au bruit net de chute. Comprenant plus aisément ce qu'il se passait, elle se retourna vivement, son "sens médecin" en alerte. Elle s'avanca quelque peu en direction du fourré quand un buisson humain en surgit, accompagné d'une bordée de jurons tous aussi charmants les uns que les autres en guise de musique d'ambiance.
Avec une grimace un brin réprobatrice, elle s'arrêta, laissant le temps au pot de fleur de se dégager. Puis elle le reconnu.

Meredith se raidit quelque peu, s'attendant à un moment ou un autre qu'il fasse preuve de l'irascibilité qui semblait être sienne, tout en haussant un sourcil interrogateur. -

" La question sera sans doute idiote, mais... Vous n'avez rien de cassé ? "

- Elle l'inspectait superficiellement, mais avec insistance. Il ne semblait pas avoir de blessure grave. -


What if that's why someone wants us out of the way, so we can't do anything to stop it ? An attack on one is an attack on all of us... But once, the world will look up and shout "save us" ... and I'll whisper "no"...

Nous sommes tous frères sous la peau, et j’aimerais écorcher l’humanité pour le prouver. - Ayn Rand
Revenir en haut Aller en bas
Erik Donner
avatar
Il se contenta de se tourner vers elle, de la dévisager sans gêne aucune et il se secoua.
Un léger claquement dans l'air se fit entendre et tout les brins d'herbes tombèrent de lui comme si il avait disparu l'espace d'un instant.
Ce n'est qu'alors qu'il se rendit compte que Meredith... était une femme.

Visiblement, il ne se souvenait pas d'elle. Enfin... après ce qu'il avait vécu, c'était normal, mais alors il ne s'en souvenait paaaaaaas du tout à l'inverse d'elle.
Il se contenta donc de l'observer, un demi-sourire sur les lèvres avant de s'avancer d'un pas.

- Il n'est pas un peut tôt pour qu'une plante comme toi sorte de son pot ?

Lui ? Nase... ? Non, pour lui, c'était super irrésistible ce qu'il venait de dire !
Ce n'est qu'après sa tirade qu'il porta la main à sa ceinture avant d'y sentir son arme (stop !). Il poussa un soupir de soulagement et lança une dernière oeillade rageuse vers les fourets avant de résolument leurs tourner le dos.

- Plus sérieusement, pourquoi vous êtes dans le coin ?
Revenir en haut Aller en bas
Meredith Korgan
avatar
[pkoi stop ?]

Meredith eut un mouvement de recul en entendant l'électricité crépiter, suivi aussitôt de la chute totale et immédiate de l'herbe dont il était couvert. Elle ferma les yeux en secouant la tête, un demi sourire aux lèvres. Si elle avait oublié la nature de la mutation d'Eric, elle venait de s'en souvenir. Ainsi que la chataigne qu'elle avait prise parce qu'elle lui avait chatouillé le foie d'un peu trop prêt.
Elle hocha la tête en se reculant d'un pas.

" Visiblement, vous allez bien... "

Elle allait enchainer, la bouche ouverte, quand il lui lanca sa tirade.
Surprise, elle rit franchement. Un rire de surprise, pour le moins. On s'adressait rarement à elle de cette facon, au risque de se prendre une remarque cinglante. Les hommes travaillant à l'hopital l'avaient classée dans la catégorie "frigide" à cause de son intransigeance face à des remarques de ce genre. Quant à ses camarades d'université avec qui elle s'était exercée, ils avaient renoncé après avoir laissé quelques plumes pour un mot de trop.


Elle suivit son geste, et repéra l'arme si particulière d'Eric, qu'elle n'avait pas oublié non plus.

" Ce que je fais ici ? "

Elle hocha la tête d'un air songeur, se demandant s'il l'avait reconnue.

** je suis venue prendre ma dose de méditation, pour mieux contrôler ma fichue mutation... **

" C'est la bonne heure pour le footing... Et vous alors ? "


What if that's why someone wants us out of the way, so we can't do anything to stop it ? An attack on one is an attack on all of us... But once, the world will look up and shout "save us" ... and I'll whisper "no"...

Nous sommes tous frères sous la peau, et j’aimerais écorcher l’humanité pour le prouver. - Ayn Rand
Revenir en haut Aller en bas
Erik Donner
avatar
Eric ne se démonta pas par le retour de bâton que lui offrit Meredith.
En effet, il avait bien reconnu la mutante, bien que ces derniers mois furent rudes, ils avait toujours eu bonne mémoire. Surtout pour retenir les vissages des gens contre qui il se battait... et encore plus quand c'était des femmes !

Il lui afficha donc sa plus belle moue dubitative avant de regarder autour de lui.
Un footing ?

" Mais... où je suis au fait ? "

Trouvant que le moment était très à propos, il décida d'être un minimum aimable en répondant à la mutante.

" J'ai été Warpé dans le coin... on ne voulait pas de moi chez moi... donc on m'a comme ainsi dire, mis à la porte le temps que passe l'orage. "

Venant d'une personne avec le physique d'Eric... cette phrase devait faire un drole d'effet. Mais ça... par contre, il ne s'en rendait pas compte.
Revenir en haut Aller en bas
Meredith Korgan
avatar
" On vous a mis à la porte ? "

Elle lui jeta un regard tout aussi dubitatif que sa moue. Elle se demandait bien comment on avait pu le contraindre à vider les lieux, peu importe leur nature, surtout si il n'était pas dans de bonnes dispositions. Elle n'avait pas oublié qu'il pouvait être tout à fait capable de contraindre quelqu'un déja dans son état "normal". Mais si en prime ca sentait le gaz quelque part... Elle ne préférait pas imaginer ce qu'il pouvait se passer s'il était en colère.

" Et vous avez fait quoi pour être ainsi largué ? "

Et puis il lui vient à l'esprit qu'il n'était peut être pas indésirable par ses agissements propres, mais peut être pour que ceux qui l'avaient envoyé promené voulaient être seuls...

" Ils auraient pu au moins vous donner une carte des lieux avant de vous lacher ici... Vous etes en zone médiane. Quelque part entre les beaux quartiers et la zone sinistrée. Si ca vous rappelle quelque chose... "

Elle pencha la tête avec un regard amusé. Il ne ressemblait pas vraiment au souvenir qu'elle en avait gardé...


What if that's why someone wants us out of the way, so we can't do anything to stop it ? An attack on one is an attack on all of us... But once, the world will look up and shout "save us" ... and I'll whisper "no"...

Nous sommes tous frères sous la peau, et j’aimerais écorcher l’humanité pour le prouver. - Ayn Rand
Revenir en haut Aller en bas
Erik Donner
avatar
- Je n'ai rien fais ! J'ai juste donné mon avis !

Il se massa la nuque et regarda ailleurs, trouvant d'un coup les fougères tout particulièrement attirantes.

- Disons que j'ai une propension à l'exagération... ok ! Mais de là à me Warper ici pour ne plus m'entendre...

Si il se rendait compte qu'elle ne comprenait rien, il ne changea pas pour autant de disque.

- Non, mais voila quoi ! A chaque fois qu'ils prennent des décisions, c'est toujours sans mon avis, ils ne veulent jamais m'écouter et a chaque fois ils se retrouvent dans des histoires pas possibles !

Il cogna du pied sur le sol et retrouva légèrement sa contenance.
Il fixa Meredith comme si il la voyait pour la première fois de la journée et reprit le fil de la discussion actuelle.

- Ok... ville Mediane.

Il leva les yeux vers l'ouest et fixa un point entre les immeubles.

- Je vois l'endroit où je vis, j'arrive à me situer maintenant, merci !
Revenir en haut Aller en bas
Meredith Korgan
avatar
Les bras croisés, l'air médusé et un sourire toujours amusé au coin des lèvres, elle l'écouta raler sur ce qui semblait être au minimum ses colocataires, sinon ses amis. La curiosité de Meredith était piquée, mais en même temps, il lui semblait particulièrement indiscret de demander plus de détails.

" De rien. "

Elle laissa un temps avant de poursuivre, un brin moqueuse.

" Ils vous trouvent peut être trop frileux pour être de bon conseil ? "

Vu l'aisance qu'il avait eue à la provoquer lors de leur premiere rencontre, elle avait du mal à imaginer que quelqu'un puisse le trouver trop timoré dans ses décisions au point de ne pas l'écouter et de se retrouver dans la mouise. A moins que ses propositions n'aient eu trop souvent des répercussions pires...


What if that's why someone wants us out of the way, so we can't do anything to stop it ? An attack on one is an attack on all of us... But once, the world will look up and shout "save us" ... and I'll whisper "no"...

Nous sommes tous frères sous la peau, et j’aimerais écorcher l’humanité pour le prouver. - Ayn Rand
Revenir en haut Aller en bas
Erik Donner
avatar
- Non.

Il se retourna et lui lança un regard par dessus son épaule. Ce non avait été clair, net, précis. Pas de doute... dans sa tête, il avait raison et c'était tout !

- Sérieusement !

Il leva les mains vers le ciel et se retourna vers elle.

- On prend une hypothèse, entendu ? Une personne est Kidnappé, vous savez où elle est retenue, mais ce sont pas vos affaires... vous n'avez pas à vous en mêler ! Vous feriez quoi vous ?!?

Il pointa un doigt vers Meredith, la mettant au défi de lui répondre sur le champ.
Il serra les poings et regarda la tour au loin, entre les immeubles.
Une épaisse masse sombre se formait petit à petit au dessus de l'impressionnant édifice.
Revenir en haut Aller en bas
Meredith Korgan
avatar
" Rien. "

Réponse du tac au tac. Meredith avait peut être progressé sur ses rapports avec les autres, mais il ne fallait pas exagérer non plus : elle restait profondément indépendante, et n'avait pas pour habitude de se mêler des affaires des autres si on ne lui demandait rien. L'opération de sauvetage pour l'enfant d'Oksana (si je me souviens bien), elle n'y avait pris part que parce que Maddie lui avait demandé. Mais sinon... Chacun sa merde...

" A moins qu'on ne me le demande, je ne vois pas pourquoi j'irais... Surtout seule... "

Apparament, Eric et ses comparses étaient plusieurs. Ce n'était pas son cas.

" Sinon on finit à jouer les Superman à toutes les occasions qui se présentent... Pourquoi aider untel et pas tel autre... Trop de considérations éthiques. J'ai déja assez de questions du genre à me poser au travail. "

En effet, à l'hopital, les comités d'éthique prenaient largement de temps aux médecins pour ne pas avoir trop envie d'y réfléchir en dehors de l'enceinte hospitaliere.


What if that's why someone wants us out of the way, so we can't do anything to stop it ? An attack on one is an attack on all of us... But once, the world will look up and shout "save us" ... and I'll whisper "no"...

Nous sommes tous frères sous la peau, et j’aimerais écorcher l’humanité pour le prouver. - Ayn Rand
Revenir en haut Aller en bas
Erik Donner
avatar
- Exac...

Eric resta sans voix.
Il allait répondre quelque chose... mais il s'attendait à une autre réponse de la part de Meredith.
Le mutant resta donc interdit quelques instants avant de se ressaisir.

- J'ai oublié que je parlais à une femme de ce pays... excusez-moi.

Il leva la main de façon comique, mais c'était plus moqueur qu'autre chose de sa part.
D'ailleurs... ce n'était pas le genre de moquerie taquine pour le coup... mais vraiment plus comme une pique.

- Dans ce cas là, on laisse faire tout les violeurs, les assassins et les cambrioleurs parce que... bha ça ne nous regarde pas, c'est ça ?
Revenir en haut Aller en bas
Meredith Korgan
avatar
" La femme de ce pays vous remercie de votre considération, vraiment... "

Elle haussa un sourcil en le toisant d'un air franchement condescendant. Facon gosse de 4 ans, vous voyez le genre ? Pas qu'elle soit vexée, mais quand meme... voila bien en prime le genre de remarque idiote qui lui donnait envie d'être agressive. Mais elle se retint. pas parce qu'il devait peser deux fois son poids. Juste parce qu'elle était venue pour se détendre et qu'elle n'avait pas envie de se remettre à courir comme une dératée pour calmer ses nerfs.

" Ne me faites pas dire ce que je n'ai pas dit. Il y a un truc tout à fait formidable qui s'appelle la police et qui elle est payée pour s'en mêlée, arrêter ceux qui violent la loi... Dans le cas d'un kidnapping, il y a forcément une famille éplorée pour porter plainte, permettre de tracer les kidnappeurs et sauver la demoiselle en détresse... "

Oui, elle avait présumé qu'il s'agissait d'une femme, dans son exemple hypothétique. C'était toujours les femmes qui se faisaient kidnapper, pauvres créatures.

" Ou alors une famille riche à en mourir, capable de payer la rancon demandée, et donc savoir où est retenu l'otage n'a pas d'importance. "

Elle marqua un nouveau silence.

" A la limite, il s'agit d'aller voir la police et les laisser se débrouiller, si les informations sont valables. Et encore... C'est le meilleur moyen pour être soupconné de complicité... "


What if that's why someone wants us out of the way, so we can't do anything to stop it ? An attack on one is an attack on all of us... But once, the world will look up and shout "save us" ... and I'll whisper "no"...

Nous sommes tous frères sous la peau, et j’aimerais écorcher l’humanité pour le prouver. - Ayn Rand
Revenir en haut Aller en bas
Erik Donner
avatar
- C'est ce que je dis...

Il haussa les épaules et fit un geste de la main.

- Laissons l'affaire à d'autres, pourquoi s'en charger nous alors qu'on peut le faire...

Il fit mine de prendre son pistolet et tira avec ses doigts comme un enfant.

- Elle est loin l'époque du Far West...

Eric poussa un soupire à fendre l'âme et haussa de nouveau les épaules.

- Si même les inconnues disent l'inverse de ce que je dis... c'est que je dois avoir tord, pas vrai ?

La question n'en était pas vraiment une. Il l'avait lancé comme ça, mais la remarque était plus pour lui même que pour un autre.
Revenir en haut Aller en bas
Meredith Korgan
avatar
Meredith leva une main, les sourcils froncés...

" Une minute... J'ai pas dit l'inverse de ce que vous dites... J'ai plutôt l'impression qu'on est du même avis... ou alors vous voulez foncer dans le tas ? "

Pour le coup, il l'avait perdue en chemin. Elle refit la discussion dans sa tête, mais vraiment, il lui semblait qu'elle avait manqué un chapitre.

" En tout cas, visiblement, ils ont décidé de faire sans vous, si j'ai bien compris... Autant profiter de la journée... "

Elle leva le nez vers le ciel qui promettait le soleil pour une fois. Quelque part au dessus de la chape de pollution, bien sur.

" Ou alors vous avez l'intention d'aller provoquer quelqu'un d'autre juste pour le plaisir de vous dérouiller les muscles ? "

Avec un sourire en coin, bien sur, histoire de lui rappeler qu'elle aussi pouvait jouer la provoc.


What if that's why someone wants us out of the way, so we can't do anything to stop it ? An attack on one is an attack on all of us... But once, the world will look up and shout "save us" ... and I'll whisper "no"...

Nous sommes tous frères sous la peau, et j’aimerais écorcher l’humanité pour le prouver. - Ayn Rand
Revenir en haut Aller en bas
Erik Donner
avatar
- Non...

Ili laissa trainer la dernière note de sa voix pour bien marquer le coup.
Elle venait de lui donner une idée... a vrai dire, c'était l'inverses même de ce qu'elle venait de dire, mais c'était une sacré bonne idée.

- Non... enfin, si...

Il sourit et se tourna vers elle.

- Pendant qu'ils discutent... je vais aller là-bas. Ranger deux trois balles dans les rotules de ces types histoires de leurs faire passer l'envie de revenir par ici et enlever des enfants... et je laisserais les restes pour les agents de police.

Il était froid.
Vraiment... ce n'était pas dit sur le ton de la rigolade.
Revenir en haut Aller en bas
Meredith Korgan
avatar
Meredith eut un petit rire incrédule. Il voulait y aller ? Comme ca ? Sérieusement, sur un coup de tête ? Aller où, d'abord ?

" Juste... Que je comprenne bien... Il y a quelque part quelqu'un qui ne vous est rien qui a été kidnappé, vous savez où ce quelqu'un est détenu. Vos amis pensent que c'est une mauvaise idée d'y aller, mais vous comptez passer outre... Seul, sans savoir ce à quoi vous allez faire face ? J'ai bon ? "

Elle secoua la tête. Elle s'était déja glissée seule dans des batiments, et sans préparation même parfois. Mais elle n'y allait pas pour dégommer tout le monde, elle y allait avec l'idée de passer innapercu. Or ce n'était pas ce qu'Eric se proposait de faire, visiblement.

" Attendez... je veux bien que vous soyiez sur de votre fait, mais... enfin soyez sérieux, aussi fort que vous puissiez être, ce ne doit pas être des enfants de choeur, et ils s'attendent surement à une visite, quelle qu'elle soit. Et sans doute pas avec un paquet de popcorn en guise de cadeau de bienvenue. "

Elle haussa les épaules.

" Y aller en aveugle, c'est du suicide. Et je suis prête à parier que vous ne savez rien en matière d'entrée discrète pour évaluer les forces de l'adversaire... "


What if that's why someone wants us out of the way, so we can't do anything to stop it ? An attack on one is an attack on all of us... But once, the world will look up and shout "save us" ... and I'll whisper "no"...

Nous sommes tous frères sous la peau, et j’aimerais écorcher l’humanité pour le prouver. - Ayn Rand
Revenir en haut Aller en bas
Erik Donner
avatar
Eric rit de bon coeur et arqua les épaules pour se donner l'air encore plus large qu'il ne l'était déjà.
Il pointa son index vers elle en souriant.

- Vous avez juste jusque là.

Il la laissa terminer sa phrase en silence.
Il avait beau avoir des idées arrêtées, il n'en était pas moins fermé aux conversations.

- Ces types détiennent des enfants... donc je ne compte pas être discret en arrivant... en effet.

La pierre sur le percuteur et la crosse de son arme se mirent à luire légèrement tandis qu'il portait la main gauche sur l'arme, l'air absent.

- Je n'ai pas demandé à ce que vous me suiviez, je ne vous connais même pas. Je pensais juste à voix haute. Vous voulez jouer le role de ma conscience ?
Revenir en haut Aller en bas
Meredith Korgan
avatar
" Qui a dit que j'avais l'intention de vous suivre ? Je ne faisais qu'énoncer un fait : qui fonce tête baissée se retrouve souvent plombé ! "

Elle prit un air plus offusqué qu'elle ne l'était. Le fait était qu'il avait piqué sa curiosité. Et bien qu'elle ait dit deux minutes plus tôt qu'elle ne ferait rien, elle ne se sentait plus capable de laisser les choses en l'état. D'autant avec la précision qu'il venait d'ajouter.

" Des enfants ? Comment ca ? Pourquoi faire ? "

Elle serra les lèvres. Bien sur qu'elle se sentait concernée, maintenant. Et puis elle venait de passer un week-end au vert, elle avait des fourmis dans les jambes à force de ne rien faire d'un peu stimulant.

" Et puis... Si vous ne vouliez pas que quelqu'un s'intéresse à ce que vous avez dit, il ne fallait pas penser à voix haute ! Vous ne croyez pas qu'il risque d'y avoir des dommages collatéraux à foncer comme un boeuf ? "


What if that's why someone wants us out of the way, so we can't do anything to stop it ? An attack on one is an attack on all of us... But once, the world will look up and shout "save us" ... and I'll whisper "no"...

Nous sommes tous frères sous la peau, et j’aimerais écorcher l’humanité pour le prouver. - Ayn Rand
Revenir en haut Aller en bas
Erik Donner
avatar
- Comment ça pourquoi faire ? Vous voulez vraiment savoir ? Moi j'm'en contre fou ! J'vais faire le boeuf, oui. Je vais marcher jusque là bas, défoncer la porte et casser des cranes. Une fois que j'aurais fini ça, j'irais trainer ces chiens - ou plutôt ce qu'il en restera - devant le bureau du FBI, puis je me tirerai.

En effet... il filerait. Ce qu'il ne disait pas, c'est qu'il était recherché par le FBI pour un Triple Homicide... entre autre.
Il renifla et se mit à marcher dans le parc.

- Au plaisir !

Manque de pot pour lui, il s'éloignait plus de la sortie qu'il ne s'en rapprochait en l'état...
Après quelques pas, il s'arrêta et se retourna, l'index vers le ciel et l'air désolé.

- Au fait... a tout hasard, vous sauriez pas par où est la sortie ?
Revenir en haut Aller en bas
Meredith Korgan
avatar
" Pourquoi faire ?! Il y a forcément une raison pour kidnapper des enfants ! Pression sur les parents, trafic de main d'oeuvre, réseaux pédophiles... Il y a peut être autre chose derrière que juste sortir ces gamins de là ! "

Elle poussa un soupir un brin exaspéré. Il lui semblait que Eric ne pensait pas plus loin que ses poings.

" Et qui dit réseau avec trafic quelconque dit gros moyens pour défendre leurs intérêts ! "

Des années à chercher des informations diverses et variées lui avaient appris que les groupes organisés étaient plus que dangereux. Pourtant, il la planta là. Elle beugla derrière lui.

" Ne croyez pas que je vais aller me faire dézinguer pour le plaisir d'une autre conversation du genre, là où ces gars vont vous expédier ! "

Elle secoua la tête et lui tourna le dos. Après tout, c'était SON problème. A lui. Pas à elle. Il serait allé au charbon sans elle, le fait qu'elle soit au courant n'y changeait rien. Elle s'en désintéressait totalement.

Ou pas.

Quand Eric la rappela pour lui demander la sortie, elle lui refit face avec une grimace.

" Pour vous laisser aller vous faire démolir sans broncher ? Merci bien... "

Elle fit les quelques pas qui les séparaient pour se planter devant lui.

" Je ne compte pas vous aider à vous faire descendre. Par contre... "

Elle eut un sourire en coin.

" Je peux vous aider à explorer les lieux, une fois sur place. "

Eh voila... Elle s'en mêlait... pourquoi pas après tout...


What if that's why someone wants us out of the way, so we can't do anything to stop it ? An attack on one is an attack on all of us... But once, the world will look up and shout "save us" ... and I'll whisper "no"...

Nous sommes tous frères sous la peau, et j’aimerais écorcher l’humanité pour le prouver. - Ayn Rand
Revenir en haut Aller en bas
Erik Donner
avatar
Eric pointa son index vers elle, ouvrit la bouche pour lui répondre quelque chose mais... rien.
Aucune remarque ne lui vint instinctivement.
Du coup il rabaissa son doigt et haussa les épaules en souriant légèrement.

- Je crache pas sur une personne pour m'indiquer la route... puis vous avez l'air de connaitre le coin, donc pourquoi je refuserais ?

La confiance et lui... Pourtant il s'était retrouvé dans le pétrin à cause de ça des mois auparavant.
Il dodelina d ela tête un instant et fini par reprendre la parole.

- Bon et cette sortie alors ?

Il sourit franchement cette fois-ci.

- On doit aller dans la ville basse... c'est dans un entrepôt abandonné, pas loin d'une " Pizzeria "... Chez Gino je crois...
Revenir en haut Aller en bas
Meredith Korgan
avatar
" Si je connais le coin ? C'est ma ville, ici, je n'y suis pas en touriste... C'est peut être très grand, mais j'y ai toujours vécu... "

Elle lui passa derrière en direction de la sortie. Elle ne se retourna pas pour voir s'il la suivait. Vu la situation, cela semblait pour le moins évident.

" ... et j'ai eu largement les occasions pour l'explorer de long en large. "

Elle le guida jusqu'à la sortie du parc. Une fois là, elle marqua un temps d'arrêt, histoire d'analyser les informations qu'il lui avait données et être sure de ne pas se tromper. Ville basse, entrepôt, Chez Gino... Elle hocha la tête.

" Ils auraient pu choisir mieux... Gino, c'est pas un champion de la pizza... Plutôt un spécialiste de l'intoxication alimentaire si vous voulez mon avis... "

Elle avait décidé de son chemin, mais elle n'était pas encore prête à se mettre en route. Elle pivota pour lui faire face.

" Dans tous les cas... On va pas faire la route jusque là bas comme ca : en cas de besoin, on ne va peut être pas s'interpeller pas des "hey machin" ... Ca marche peut être pour se taper dessus, pas pour agir ensemble. "

Elle lui tendit la main, un poil hésitante, mais elle était finalement assez sure de son contrôle pour faire quelque chose de tel : serrer la main d'un inconnu. Encore une expérience nouvelle.

" Meredith. "


What if that's why someone wants us out of the way, so we can't do anything to stop it ? An attack on one is an attack on all of us... But once, the world will look up and shout "save us" ... and I'll whisper "no"...

Nous sommes tous frères sous la peau, et j’aimerais écorcher l’humanité pour le prouver. - Ayn Rand
Revenir en haut Aller en bas
Erik Donner
avatar
Eric lui, n'étant pas au courant du pouvoir de la mutante - Ni même que ça en était une - lui serra la main sans hésitation. Poigne ferme, mais pas de là à lui briser les phalanges quand même.

- Donner. Eric.

Il hocha la tête et fini par taper dans ses mains en prenant la direction de la ville basse.
Vu qu'il voyait qu'elle ne bougeait pas, il ajouta.

- On a pas toute la journée, si on doit se dépêcher, autant partir maintenant, non ? Puis si tu ne prends pas les devants, je vais encore me perdre, alors autant te décider vite, non ?

Le vouvoiement c'était VRAIMENT pas son truc finalement.
Il était naturel dans tout les aspects de sa vie, donc si Meredith ne s'y faisait pas, ils allaient avoir des problèmes avant même d'arriver à l'entrepôt.
Revenir en haut Aller en bas
Meredith Korgan
avatar
Si on en était sur les noms de famille...

" Meredith Korgan... "

Il prit les devants en se dirigeant vers la ville basse. Et il se permettait de l'appeler en prime ! Elle roula des yeux avant de lui emboiter le pas vivement, histoire de ne pas se laisser distancer. Mieux, il valait mieux lui passer devant.

" Oui, ca c'est certain ! Surtout qu'on doit avoir fini pour 18 h... "

Et comme elle se doutait que la question allait forcément suivre...

" Je dois prendre mon service à 18 h. Et je ne crois pas que mon chef apprécie que je sois en retard parce que j'ai aidé un grand gars croisé dans un parc à sauver une tribu d'enfants... Moi, ca me fait marrer, mais lui... hum pas trop... "

Elle s'arrêta à un carrefour. Elle regarda à gauche, à droite, et tourna à gauche d'un pas décidé.

" Je me demandais... Comment vous avez réussi à savoir où étaient ces enfants ? Et être aussi concerné ? Je veux dire ... Il y a le votre dans le tas ou quoi ? "


What if that's why someone wants us out of the way, so we can't do anything to stop it ? An attack on one is an attack on all of us... But once, the world will look up and shout "save us" ... and I'll whisper "no"...

Nous sommes tous frères sous la peau, et j’aimerais écorcher l’humanité pour le prouver. - Ayn Rand
Revenir en haut Aller en bas
Erik Donner
avatar
Eric continuait de marcher dans la rue.
Meredith avait prit les devant, donc il se contentait de suivre. Tant mieux, c'était mieux comme ça, il pouvait se concentrer totalement sur l'observation des alentours de cette façon.
Quand elle parla de son service, il se contenta de laisser échapper un soupir. Rien de méchant, juste pour marquer le coup.

- Pour une bonne cause, il devrait faire une exception. Sinon j'irais lui expliquer ma façon de penser...

Il sourit dans le dos de Meredith. Le pire... c'est qu'il le pensait vraiment.

Quand elle posa la question après un croisement, il se contenta de secouer la tête. Pas vraiment conscient qu'elle ne le voyait pas.

- On a des sources. Des gens qui ratissent la ville à la recherche d'informations. On est tombé là dessus par hasard... c'est là qu'à commencer la dispute avec mes amis. Certains voulaient agir, d'autres pensaient comme vous... non... je n'ai aucune raison d'être aussi concerné, pas d'enfant à bord par les dieux. Juste que je trouve que ça vaut le coup de se battre... voila tout.
Revenir en haut Aller en bas
Meredith Korgan
avatar
Meredith se retourna vers Eric avec un sourire amusé. Elle considéra la masse de muscles d'Eric et la compara à son chef... 53 ans, sec comme un coup de trique et aucun humour. Oui, la rencontre entre eux deux serait pour le moins épique.

" On verra... On a une bonne dizaine d'heures pour torcher l'affaire. D'ici là, j'imagine qu'on devrait avoir terminé... Si ca peut éviter au Dr Donald d'être plié en 4, ce sera aussi bien ! "

Elle se retourna en remontant la route d'un pas vif. Maintenant que sa décision était prise, elle n'avait pas l'intention de laisser trainer.
Elle écouta sa réponse avec attention. Oui, ca semblait sensé, quelque part... Pourquoi chercher des informations si ce n'est pas pour les utiliser ? Elle cherchait des informations, et quand elle les trouvait, elle les utilisait...

" Je vois... Mais alors pourquoi vos amis ont-ils des informateurs si ce n'est pour rien faire... Je veux dire... Ca parait un poil ridicule... "

Elle eut un sourire en coin.

" J'ai rarement vu quelqu'un aussi soulagé de n'avoir pas d'enfant... "


What if that's why someone wants us out of the way, so we can't do anything to stop it ? An attack on one is an attack on all of us... But once, the world will look up and shout "save us" ... and I'll whisper "no"...

Nous sommes tous frères sous la peau, et j’aimerais écorcher l’humanité pour le prouver. - Ayn Rand
Revenir en haut Aller en bas
Erik Donner
avatar
Eric suivait la jeune femme en marquant dans sa tête tout les repères qu'il pouvait concernant les lieux...
Une habitude qu'il avait prise avec le temps, chaque fois qu'un nouveau lieu été visité, il faisait le tour de tout les moyens de le fuir le plus rapidement possible.

Quand Meredith s'attaqua aux motifs de son groupe, il se renfrogna légèrement.

- Ce n'est pas ridicule. Ce n'est tout simplement pas les informations qu'on cherchait... un " heureux " hasard si tu veux.

Il renifla fort peut discrètement et profita de l'ouverture que lui offrait Meredith pour la saisir.

- J'ai le temps d'avoir des enfants... j'en aurais quand mon temps sera venu. Et pas ici... définitivement pas ici !

Il rit à sa propre remarque.
C'est vrai... qui serait assez stupide pour avoir des enfants dans ce cadre ? Surtout quand il savait où trouver un foyer digne de lui.
Revenir en haut Aller en bas
Meredith Korgan
avatar
Elle hocha la tête à nouveau.

" Donc ils n'ont pas voulu revoir l'ordre de leurs priorités, c'est ca ? Ca se concoit... Mais c'est un peu... enfin, après tout dépend de ce qu'était votre objectif primaire, mais je parie que tu n'en parleras pas comme ca... "

Elle tourna à nouveau à une intersection. Elle ne marquait aucune hésitation, prouvant bien par là qu'elle n'avait pas mentit : elle connaissait bien la ville et ses méandres et savait s'y repérer facilement. Elle n'avait pas précisé qu'elle connaissait mieux sa face nocturne, par contre. Mais ca ne changeait pas grand chose à la finalité : elle savait parfaitement aller d'un point A à un point B.
Elle écouta sa réponse au sujet des enfants en regrettant d'avoir abordé le sujet. C'était ridicule... c'était encore un point épineux en ce qui la concernait, même si aujourd'hui, les choses étaient très différentes. Par contre, la spontanéité de son commentaire sur la ville la heurta quelque peu. Elle avait grandit là, et elle ne s'en trouvait pas mal !

" Sympa pour la multitude qui a grandit ici... Je peux savoir ce qu'il y a de si terrible ? "


What if that's why someone wants us out of the way, so we can't do anything to stop it ? An attack on one is an attack on all of us... But once, the world will look up and shout "save us" ... and I'll whisper "no"...

Nous sommes tous frères sous la peau, et j’aimerais écorcher l’humanité pour le prouver. - Ayn Rand
Revenir en haut Aller en bas
Erik Donner
avatar
Eric claqua des doigts, libérant un claquement sec et pas naturel du tout.
Il sourit au son et pointa son index vers Meredith.

- On se met d'accord ? Nos vies, nos secrets, on garde tout ça pour nous. On est là pour quelque chose de précis. Un heureux hasard en somme. Deal ?

Ils continuèrent comme ça pendant un moment avant que Meredith ne réagisse à sa remarque sur les enfants.
Il soupira et se massa la nuque.

- Tu as déjà vu le reste du monde ? L'Europe, ce coin d'Afrique qui est un havre pour les mutants, là... comment ça s'appelle déjà... Ongha ? L'Asie ?

Il sourit.

- Si tu avais vu le reste du monde, tu ne poserais pas la question. Cette ville est intéressante en tant que visiteur... pour voir le melting pot des cultures et des races de tout genre... mais pour un résident... elle te détruit. Tu as grandis ici ? Alors dans ce cas là, ose me dire que tu n'as pas dû t'adapter pour ne pas te faire manger par ces rues... que tu n'as jamais dû te battre... si j'ai des enfants un jour, je veux pas d'une vie comme ça pour eux.
Revenir en haut Aller en bas
Meredith Korgan
avatar
Meredith lui coula un sourire charmeur.

" Exactement ce que j'imaginais... "

Avant de se reconcentrer sur la route à suivre. Ils arrivaient dans la ville basse. Les ruelles étaient moins claires, moins propres, et les panneaux presque totalement absents. C'était le moment d'être attentive pour ne pas se perdre. Le risque était minime, mais tout de même...

Et puis elle écouta la réponse d'Eric. Oui bien sur... elle avait abordé plus ou moins le même sujet avec Nasha. A quoi bon rester ici quand on pouvait aller vivre ailleurs ? Elle n'avait pas tellement exploré le monde. Même pas du tout. Mais le petit morceau qu'elle avait vu en la "personne" d'Hawaii donnait raison à Eric.

" Oui d'accord l'environnement n'est pas des plus faciles. Mais rien n'est jamais parfait. J'ai grandit ici et j'ai survécu, j'y ai fait ma vie... contrairement à toi visiblement... Mais c'est possible. Et puis... L'Histoire nous prouve qu'on ne sait jamais quand les événements peuvent nous rattraper, alors à choisir... Je crois que je préfère être prête... Cela dit, oui, je vois ce que tu veux dire, surtout si tu n'es pas originaire d'ici. "

D'un autre côté, vu que le problème ne se poserait sans doute jamais... La discussion lui paraissait plutôt stérile, en fin de compte.

Elle s'arrêta finalement devant un entrepot, situé face à une pizzeria miteuse.

" Si tes renseignements sont bons, ce doit être ici. C'est le seul entrepôt désaffecté qui est situé dans le voisinage d'une pizzeria, pour autant que je sache. C'est un excellent endroit pour s'y cacher. Il faudra y aller en douceur avant de foncer dans le tas : vu la taille, ils nous entendrons arriver avant même qu'on ait atteint un escalier et ils auront eu le temps de déménager trois fois avant qu'on les trouve. Ou de tuer leurs otages... "

Elle finit la mine sombre.

" Tu ne m'as toujours pas dit pourquoi ces enfants ont été enlevés. Ou tu ne le sais même pas ? "


What if that's why someone wants us out of the way, so we can't do anything to stop it ? An attack on one is an attack on all of us... But once, the world will look up and shout "save us" ... and I'll whisper "no"...

Nous sommes tous frères sous la peau, et j’aimerais écorcher l’humanité pour le prouver. - Ayn Rand
Revenir en haut Aller en bas
Erik Donner
avatar
- Non. Je ne suis pas d'ici... je suis d'Europe justement. J'ai voyagé partout avant d'atterrir ici... c'est pour ça que j'ai un avis si tranché...

La conversation était close pour lui. Il n'avait pas envie de s'étendre sur le sujet, ça allait aboutir à des révélations qu'il ne voulait pas aborder... encore moins avec une inconnue quand bien même c'était une femme...

Quand ils arrivèrent devant l'entrepôt, ses muscles se raidirent.
Pendant que Meredith parlait, une masse de nuage aussi noir que la nuit s'amoncelèrent au dessus de leurs têtes.
C'était plutôt localisé visiblement. Le reste du ciel était gris pollution, mais une zone de quelques kilomètres carré de ciel était maintenant couverte comme un jour de tempête en nouvelle-orléans.

- Si ils ont des gardes, ils savent déjà que nous sommes là... on fait un couple assez atypique pas vrai. Mais je veux bien continuer à te suivre... jusqu'à ce qu'on soit rentré à l'intérieur. Ensuite c'est moi qui mène la danse.

Un roulement dans le ciel se fit entendre. Le genre de grondement de tonnerre lent et continus, qui durent plusieurs dizaines de seconde en répétant la même note.
Les deux Saphir sur l'arme d'Eric se mirent à luire de façon peut naturelle et il tourna la tête vers Meredith avait un sourire mauvais en coin.

- Je ne le sais pas. Et pour être franc avec toi, je m'en fiche. Trafic d'enfants, esclavagisme ou d'autres horreurs... c'est du Kidnapping en bande organisée et dans tout les cas, c'est mauvais pour tout le monde. Tu veux vraiment une raison ?
Revenir en haut Aller en bas
Meredith Korgan
avatar
Oui, forcément, s'il n'était pas d'ici, elle comprenait mieux qu'il ne se sente pas forcément très heureux dans l'environnement que pouvait offrir Megalopolis. Il ne fallait d'ailleurs pas venir d'aussi loin pour se trouver un peu malheureux dans cette ville. Sheyenne par exemple, qui lui avait explicitement fait remarqué qu'il n'y avait rien de drôle à vivre ici...

Mais Meredith ne poursuit pas. Le phénomène qui provoquait ce changement climatique localisé portait une signature qui ne lui disait rien qui vaille. Un mutant ? Impliqué dans ce genre de trafic ? Pourquoi pas, après tout... Il y avait des salauds partout.

Elle ouvrit la bouche pour parler, mais il la prit de vitesse. Elle fronca les sourcils et lui coula un regard en coin. Il avait bien dit un couple ? Un couple ? Oua... Une équipe, oui... Mais un couple ?
Meredith secoua la tête en contemplant le ciel d'orage. Ce n'était pas le moment de se pencher sur de la linguistique.

" Je préfèrerais croire que ce n'est qu'une coincidence... "

Elle secoua la tête à sa question.

" La finalité est effectivement la même. Mais savoir contre qui on lutte, ca permet d'avoir une idée des moyens qu'ils pourraient avoir en face. Je ne connais pas tous les gangs, mais j'ai quand même des infos... Et selon qui se trouve en face, les choses peuvent être plus ou moins musclées... Et leur intérêt à garder les enfants en vie plus ou moins fort... Cela dit... Ils seront plus nombreux que nous, de toute facon. "

Elle prit une inspiration et fit mine de traverser la rue avant de s'arrêter net. Elle portait une débardeur moulant, un pantalon de sport et avait les cheveux ramenés en une queue de cheval. Plutôt bien pour une intervention, mais pas très sécurisé. Elle se tourna vers lui. Visiblement, il lui coutait d'aborder le sujet qu'elle allait aborder, mais il le fallait.

" Avant que j'oublie. Une fois lancés, ne me touche pas. Je... produis un poison. Mortel. Et si ca tourne à la bagarre, j'aurai autre chose à faire qu'à le contrôler. "

Elle marqua un silence avant de poursuivre.

" Ca ne servira peut être à rien, mais comme on dit... mieux vaut prévenir. "

Elle tourna ensuite les talons et traversa la rue d'un pas vif, se dirigeant vers l'arrière du batiment.


What if that's why someone wants us out of the way, so we can't do anything to stop it ? An attack on one is an attack on all of us... But once, the world will look up and shout "save us" ... and I'll whisper "no"...

Nous sommes tous frères sous la peau, et j’aimerais écorcher l’humanité pour le prouver. - Ayn Rand
Revenir en haut Aller en bas
Erik Donner
avatar
Eric écouta attentivement les consignes de Meredith.
Il sourit de bon coeur et inclina la tête.

- Une mutante, hein ?

Il claqua dans ses mains et s'échauffa les épaules.

- La même consigne pour toi... évite de me frôler pendant que ça se met à chauffer. J'aime pas brider mon pouvoir non plus...

Il pouffa de rire et montra le toit de la Pizzeria.

- On monte par là... on trouvera surement un accès direct aux toits de l'entrepôt de là-haut pas vrai ?

Il avait beau avoir l'air brutal et idiot... Eric était un guerrier. Et comme tout bon guerrier, il était également stratège à ses heures quand la situation l'exigeait.
Revenir en haut Aller en bas
Meredith Korgan
avatar
Meredith eut un sourire largement amusé.

" Oui, je n'ai pas oublié, mais merci ! En ce qui me concerne, ce n'est pas une question d'aimer ou non brider mon pouvoir... C'est une question de vie ou de mort. Avec mon pouvoir, il n'y a pas de demie mesure... "

Et puis elle considéra la pizzeria. Effectivement, l'accès par le toit pourrait être plus pratique : les gens prenaient rarement la peine de bien protéger les accès par le haut, toujours persuadés que le danger avait plus de chance d'arriver par en dessous.

" Ok. Mais dans tous les cas, il vaut mieux passer par derrière, on pourra s'aider des climatiseurs. Et ca sera moins voyant aussi... "

Elle le gratifia d'un nouveau sourire amusé en imaginant la tête des voisins découvrant le grand mutant et elle même en train de faire de la varap sur la pizzeria. Cela dit, ce serait sans doute une bonne publicité pour le restaurant qui devait avoir un nombre de clients négatif...


What if that's why someone wants us out of the way, so we can't do anything to stop it ? An attack on one is an attack on all of us... But once, the world will look up and shout "save us" ... and I'll whisper "no"...

Nous sommes tous frères sous la peau, et j’aimerais écorcher l’humanité pour le prouver. - Ayn Rand
Revenir en haut Aller en bas
Erik Donner
avatar
- Pas idiot en effet.

Il aquiesça et fit le tour de la Pizzeria, gardant toujours en tête la position de l'entrepôt par rapport au bâtiment qu'ils contournaient.

- Je suis désolé d'avance.

Il tourna la tête vers elle et devançant la question, poursuivit.

- Je sais comment je suis quand je me bat... et je suis désolé d'avance pour ce qui va arriver.

Il trouva enfin ce qu'il voulait et se mit à sauter sur place avant de grimper.
Au bout de quelques mètres dans le sens vertical de la chose, il se mit à renifler.

- Pourquoi on a pas prit l'escalier déjà ?
Revenir en haut Aller en bas
Meredith Korgan
avatar
Meredith lui avait emboité le pas. Une fois face au mur, elle avait pris quelques secondes pour observer la facade avant de se lancer. Avec l'aisance et la souplesse qui la caractérisaient, elle se retrouva bientôt légèrement au dessus d'Eric. Elle aurait sans doute pu monter plus vite, mais elle n'avait rien pour se protéger les mains. Elle pestait intérieurement contre sa bêtise. Un adage disait : qui peut le plus peut le plus, et il ne lui aurait guère couté d'avoir une paire de gants dans une poche.
Tout en grimacant, elle prit le temps de lui répondre.

" Parce que je ne crois pas que Gino nous aurait laissés monter sans deux jours de négociation féroce. Et que je ne suis même pas convaincu qu'il ait un escalier, une échelle, un escabeau ou quoi que ce soit à même de nous mener sur les toits... "

Elle prit une inspiration en se hissant avant de poursuivre.

" T'excuser de quoi ? Je t'ai deja vu te battre, je ne vois pas ce qu'il y a à excuser... Ou j'ai loupé un chapitre ? "


What if that's why someone wants us out of the way, so we can't do anything to stop it ? An attack on one is an attack on all of us... But once, the world will look up and shout "save us" ... and I'll whisper "no"...

Nous sommes tous frères sous la peau, et j’aimerais écorcher l’humanité pour le prouver. - Ayn Rand
Revenir en haut Aller en bas
Erik Donner
avatar
Il grimpait derrière elle.
A l'inverse, il ne se pressait pas. Pour lui, ce n'était pas une course, mais plutôt un échauffement, alors il gardait ses forces.
Passant de prise en prise, il lui répondit calmement.

- Non. Tu ne m'as jamais vu me battre. Tu m'as vu m'amuser. Nuance.

Puis, ce fut le silence.
Seulement entrecoupé par des jurons quand une prise était trop courte.

Finalement, ils arrivèrent sur le toit. Eric se dégourdit de nouveau les épaules avant de montrer une porte blanche sans poignée dans un coin du bâtiment.

- Escalier ou pas... échelle ou pas... quand on redescend, je passe par ici !

Il fit la moue et s'avança vers l'entrepôt. Plus ses pas le rapprochaient du bâtiment qu'ils visaient, plus ses pas se firent précis, lent et furtif. Il avait beau être massif, il se baissait petit à petit, n'ayant pas grand chose à envier à l'attitude féline que pouvait adopter Meredith pour le coup.

Il fini à plat ventre, sur le rebord du bâtiment, observant les quelques mètres de vide qui séparaient le couple de leur objectif.

- Mouais... avec un bon élan, on devrait y arriver !
Revenir en haut Aller en bas
Meredith Korgan
avatar
Quand elle eut repris pied sur le toit de l'immeuble, Meredith eut un sourire en coin à Eric.

" Ok je note et je demande à voir ! Ca pourra être intéressant ! "

Pour elle aussi, ce serait différent : elle était plus adepte des attaques furtives, vite executées, qui lui permettent de disparaitre aussi rapidement. Une méthode de guerilla qui lui permettait sans trop de difficulté de mener des opérations seule dans des immeubles bien gardés.

Elle se frotta les mains pour enlever les résidus de crépi et jeta un regard nonchalant à la porte.

" A ta guise. Mais Gino fera encore plus de problème à nous laisser redescendre... En venant du toit, il y a fort à parier qu'il nous accueille au canon scié. En ce qui me concerne, je prendrai cette voie là, à défaut d'une autre... "

Elle désigna du pouce le chemin qu'ils venaient d'emprunter, avant de le suivre pour jeter le même coup d'oeil à l'espace entre les deux bâtiments.

" A l'aise... "

Oui, Meredith était sûre d'elle. Rarement trop. Mais elle se prenait à fanfaronner un peu. Elle scruta les fenêtres, brisées pour certaines, ainsi que le pied de l'entrepôt, cherchant des traces d'activité qui leur donnerait une indication sur l'emplacement des enfants. Mais visiblement, il n'y avait personne de ce côté. C'était aussi bien : ils pourraient plus facilement s'introduire dans l'entrepôt.

" Allons y... "

Elle se recula et se remit debout, prenant un élan de quelques mètres.

" Prêt ? "


What if that's why someone wants us out of the way, so we can't do anything to stop it ? An attack on one is an attack on all of us... But once, the world will look up and shout "save us" ... and I'll whisper "no"...

Nous sommes tous frères sous la peau, et j’aimerais écorcher l’humanité pour le prouver. - Ayn Rand
Revenir en haut Aller en bas
Erik Donner
avatar
Eric avait les muscles bandés. Avant même que Meredith lui demande si il était prêt, il s'élançait déjà, lui passant devant.
Leur petit jeu allait faire du bruit, et si Meredith avait raison et que le bâtiment était aussi bien gardé que ça, ils allaient avoir des problèmes si ils se faisaient repérer.
C'est là que les nuages au dessus de leurs têtes allaient servir. Un des avantages d'Eric, c'était ce petit passe droit qu'il avait sur la météo... du moins, pour faire venir le mauvais temps, pour le bon, c'était une autre histoire.

Il s'élançait donc. Il lui restait deux mètres à franchir avant le vide. C'est à ce moment précis que le ciel gronda.
Au moment ou ses pieds quittèrent le sol, les nuages tonnèrent si fort que Meredith put sentir son coeur bondir dans sa poitrine. Eric atterrit finalement de l'autre coté avec un petit mètre de marge et après une roulade de réception, la pluie torrentielle vint marteler la taule du toit de l'entrepôt.

Ah il était beau, le Viking avec ses cheveux trempé, son sourire carnassier et les goutes qui lui coulaient sur le bout du nez.
Revenir en haut Aller en bas
Meredith Korgan
avatar
Evidemment, il n'avait pas attendu sa bénédiction pour s'élancer... Avec un petit regard au ciel, elle le suivit avec un temps de retard. Elle avait une bonne pointe de vitesse, et le bord se rapprochait rapidement. Elle était entièrement concentrée sur le saut à venir, quand le roulement de tonnerre retenti. Prise par surprise par ce bruit qu'elle n'avait pas anticipé, elle marqua une hésitation qui brisa légèrement son élan. Suffisamment pour que son saut, habituellement le genre de chose qu'elle faisait avec grace et facilité, devienne une espece de cascade disgracieuse, avec un atterrissage à la limite même du toit de l'entrepot. 5 cm de moins et elle finissait par terre. Elle conclut par une roulade pour rétablir son équilibre, alors que la pluie se mettait à tomber à verses.

Elle se releva, un peu haletante et jeta un regard en coin à Eric, entre deux boucles détrempées qui se collaient sur son visage.

" Ok... C'est à toi qu'on doit ca ? Rassure moi... "

Elle ne savait pas trop ce qu'elle avait envie d'entendre, mais elle était sure d'une chose... Il aurait pu la prévenir, si c'était son fait !


What if that's why someone wants us out of the way, so we can't do anything to stop it ? An attack on one is an attack on all of us... But once, the world will look up and shout "save us" ... and I'll whisper "no"...

Nous sommes tous frères sous la peau, et j’aimerais écorcher l’humanité pour le prouver. - Ayn Rand
Revenir en haut Aller en bas
Erik Donner
avatar
Eric sauta sur place, agitant ses bras dans tout les sens, comme un coureur prêt au 400 mètres.
C'était son élément, sa drogue... ça il aimait. Mais il savait que ça ne durerait pas.
L'orage venait de couvrir leur arrivée, mais la pluie ne tombe pas à l'intérieur du bâtiment... la suite serait beaucoup plus difficile du coup.

Il se tourna vers Meredith quand il l'entendit arriver à coté de lui et quand elle lui posa la question, il lui afficha le plus beau des sourires de béatitude du monde.

- Oui ! Je dois avouer que je me disais que ça couvrirait le vacarme qu'on ferait en atterrissant ! Pas vrai ?

D'ailleurs, pour le coup, on entendait à peine ce qu'il disait à travers le rideau de pluie et le vacarme qu'elle faisait en se fracassant contre les tôles métalliques un peut partout sur le toit.
Revenir en haut Aller en bas
Meredith Korgan
avatar
Meredith lui lanca un regard dubitatif. Eric avait l'air d'un gamin le jour de Noel. Ou au moins le dernier jour d'école : content. Et puis son explication était sensée. Elle leva néanmoins le nez, les yeux plissés à cause des gouttes qui lui tombaient dessus, avec un sourire en coin.

" C'est un fait... "

Elle se sentait elle aussi bien en forme, ce qui valait mieux à bien réfléchir.

Elle regarda autours d'eux, cherchant un point d'acces pour l'intérieur du batiment. Elle tomba ainsi sur la porte d'acces au toit et le désigna du nez à Eric.

" Allons tout de même nous mettre au sec... je doute que ce et ceux qu'on cherche nous attende sur le toit ! "

Elle lui sourit encore un coup, enthousiaste, et se dirigea vers la porte en question. Pas qu'elle aimait pas la pluie, mais ses cheveux frisaient encore plus après une rincée pareille, et c'était ni joli - oui, on pouvait être coquette - ni pratique - coquette et active.


What if that's why someone wants us out of the way, so we can't do anything to stop it ? An attack on one is an attack on all of us... But once, the world will look up and shout "save us" ... and I'll whisper "no"...

Nous sommes tous frères sous la peau, et j’aimerais écorcher l’humanité pour le prouver. - Ayn Rand
Revenir en haut Aller en bas
Erik Donner
avatar
Il suivit sa partenaire non sans jeter un dernier coup d'oeil vers le ciel une dernière fois.
Il sentait qu'il allait regretter de ne pas être resté dehors dans quelques instants.

Quand ils arrivèrent au niveau de la porte, il l'ouvrit d'un coup, utilisant le tonnerre pour couvrir l'éventuel grincement des gonds qui n'avaient pas vraiment l'air tout jeune.
Il lança un coup d'oeil à l'intérieur et tira son arme dans un geste ample. Meredith avait dit qu'ils allaient devoir jouer dans le thème de l'infiltration, mais pour le coup, il se demandait si il n'était pas sage d'arrêter cette étape à l'accès au toit et de passer à la manière forte à partir de maintenant.
Comme pour Damian, Holy et Jessica, les deux cristaux sur l'arme d'Eric se mirent à luire légèrement sans pour autant être un phare dans la pénombre du bâtiment.

Il descendit quelques marches, arme au poing et pencha la tête arrivé en bas pour regarder le long d'un couloir.

- Il n'y a personne pour l'instant... bon ou mauvais signe... c'est toujours ça de gagné, pas vrai ?

Il tourna son visage encore trempé vers Meredith et lui sourit franchement.
Revenir en haut Aller en bas
Meredith Korgan
avatar
Si Meredith s'était posé la question de l'ouverture de la porte, Eric résolu le problème en un temps record. Elle hocha la tête machinalement. Forcément, vu comme ca, c'était plus qu'efficace. Et avec l'aide du tonnerre, ca passait totalement inaperçu. Elle lui emboita le pas, notant sans y prêter une réelle attention les cristaux sur l'arme d'Eric. Elle y attacherait sans doute plus d'importance dans quelques jours, dans une banque...

En attendant, elle le suivit dans l'escalier, attendant qu'il ai vérifié que la voie était libre. Le temps qu'il le fasse, elle repoussa quelques mèches en arrière, tout en sachant que cela serait vite inutile : les cheveux retomberaient, tot ou tard.

Lorsqu'il se retourna avec son large sourire, satisfait que la voie soit dégagée, elle lui répondit d'un sourire tout aussi franc et un brin moqueur.

" Attendons de voir ce que ca cache avant de nous réjouir. A choisir, j'aurais préféré un comité d'accueil, on aurait vite su à quoi s'en tenir, comme ca ! "

Elle marqua une courte pause avant de lui faire un signe de tête pour l'inviter à avancer.

" Continue, tu prends toute la place ! "


What if that's why someone wants us out of the way, so we can't do anything to stop it ? An attack on one is an attack on all of us... But once, the world will look up and shout "save us" ... and I'll whisper "no"...

Nous sommes tous frères sous la peau, et j’aimerais écorcher l’humanité pour le prouver. - Ayn Rand
Revenir en haut Aller en bas
Erik Donner
avatar
(Enfin libre ! Plus de touriste ! Je vais pouvoir reprendre un rythme normal jusqu'au déménagement !)

Eric sourit de plus belle.
Il avança, arme au poing. Couvrant leurs pas de roulement de tonnerre de plus en plus sonore.
Au bout de quelques dizaines de mètres dans un couloir vide de vie, Eric ralenti la marche, se collant finalement contre une des parois du couloir avant de faire signe à la mutante d'approcher.

Ils se retrouvaient au deuxièmes étages du hall. Enfin, ce qu'on pouvait appeler le Hall de l'entrepôt. Une grande salle carrée d'une centaine de mètre carré et qui comportait donc deux étages.
Eux deux étaient les plus haut, ils avaient vu sur une scène on ne peut plus singulière.
En contre-bas, ils pouvaient voir un groupe d'hommes, écoutant attentivement ce que hurlait par dessus les coups de tonnerre un individu au premier étage. Visiblement, ce dernier était le chef et c'est lui qui donnait les ordres.

Au vu de ses gestes, il avait l'air assez en colère et plutôt virulent dans ses paroles. Mais Eric et Meredith étaient beaucoup trop loin pour entendre la teneur de la conversation. Plusieurs choix s'offraient donc à eux pour le coup. Ils pouvaient s'avancer en tentant de rester discret pour écouter la conversation et connaitre leurs ennemis... ou alors, ils pouvaient profiter du remue ménage pour chercher un autre moyen de descendre et chercher les enfants...
Revenir en haut Aller en bas
Meredith Korgan
avatar
[good for you ;) ]

Meredith lui répondit en secouant la tête d'un air faussement navré, puis reprit son sérieux. L'heure n'était pas forcément à la blague. Mais d'un autre côté, il valait parfois mieux en profiter quand on pouvait !

Elle lui emboita le pas, imitant l'attitude prudente d'Eric. Elle resta d'abord quelques pas en arrière, mais quand il lui fit signe, elle se porta à son niveau pour plonger le regard dans l'espace ouvert, et tendit l'oreille dans le vain espoir de capter quelque chose à ce qu'ils se disaient. Cela dit, l'idée générale semblait facile à comprendre :

" Quelqu'un a faché le patron... "

Meredith scruta tout ce qu'elle pouvait dans l'espoir de trouver un indice qui leur permettrait de savoir où chercher, ou alors à qui ils avaient affaire. Mais rien de visible immédiatement.
La jeune femme étrécit le regard. Elle aurait bien aimé en savoir plus sur ceux qu'ils risquaient d'affronter. Mais ils savaient déja qu'ils étaient plus nombreux qu'eux, et visiblement très occupés. Il n'y avait donc pas de temps à perdre.

" On devrait en profiter pour leur passer sous le nez. Avec un peu de chance, ils sont presque tous là, ca nous facilitera le travail. Enfin... Si les petits ne sont pas là en bas... "

Elle leva le nez vers Eric, les sourcils levés à l'interrogative, guettant pour savoir s'il partageait son analyse.


What if that's why someone wants us out of the way, so we can't do anything to stop it ? An attack on one is an attack on all of us... But once, the world will look up and shout "save us" ... and I'll whisper "no"...

Nous sommes tous frères sous la peau, et j’aimerais écorcher l’humanité pour le prouver. - Ayn Rand
Revenir en haut Aller en bas
Erik Donner
avatar
Eric fixait le spectacle en contre-bas.
Une partie de lui même lui hurlait de profiter de l'effet de surprise et de tirer dans le tas.
Premièrement, on décanille le chef, puis on dépiaute le plus de larbin possible avant qu'ils ne se mettent à couvert.
Mais une multitude de voix au fond de lui hurlaient pour qu'il ne fasse pas ça et étrangement... elles avaient toutes des voix différentes, celle de ses compagnons d'arme habituelle.

Quand Meredith l'interrogea, il tourna la tête vers elle et acquiesça.

- Oui, bonne idée... trouvons un autre chemin que celui-ci.

Il indiqua la passerelle a leur droite qui menait aux étages inférieur. Il était clair qu'on avait vu plus discret que d'arriver par la grand porte !
Il se retourna donc dans le couloir et prit le sens inverse en espérant que Meredith suivrait le mouvement.
Ils remontèrent tout le long de l'allée. Repassèrent toutes les portes, puis dépassèrent l'escalier par lequel ils étaient arrivé pour partir dans le sens inverse.
Comme Eric s'y attendait, ils débouchèrent devant un choix... une vieille cage d'ascenseur se trouvait là, grille ouverte et panneau d'appel en charpie, mais qui pouvait être sauvé si on avait les compétences qu'il fallait. De l'autre coté se trouvait une porte avec un logo sur la porte indiquant qu'elle menait vers les étages inférieurs par une série de marche.
Revenir en haut Aller en bas
Meredith Korgan
avatar
Un brin anxieuse, elle guettait la réponse d'Eric. L'instinct forgé par quelques années d'expérience, elle sentait qu'une part de son partenaire avait envie de foncer dans le tas sans autre cérémonie. Elle avait souvent vu ce regard dans les yeux de ceux contre qui elle se battait parfois, juste avant qu'ils ne foncent sur elle en oubliant toute prudence. Elle se tenait donc prête à réagir dans ce sens. Histoire de ne pas se faire surprendre, d'autant qu'elle n'avait pas d'arme à part elle-même.
Mais finalement, Eric acquiesca à sa proposition. Relativement soulagée, elle lui emboita le pas après un dernier regard pour s'assurer que les "méchants" étaient bien occupés, et les compter rapidement. Tout en surveillant systématiquement leurs arrières, histoire de ne pas se faire surprendre, elle suivit Eric jusqu'à ce qu'il stoppe... Escalier ou ascenseur ? Le choix était vite fait : escalier dans tous les cas. Même s'ils réparaient l'ascenseur, le fait de le mettre en branle équivaudrait à déclencher une alarme dans tout le batiment, pour un peu que les kidnappeurs aient eu le bon sens de poster un garde prêt de l'appareil. Sans parler du temps perdu à réparer le panneau, et du danger que représentait cette voie sans issue.

Elle désigna donc la porte du nez.

" Escaliers. "

Avec prudence, elle ouvrit la porte sans faire de bruit, et jeta un coup d'oeil tout aussi discret pour s'assurer que la cage d'escalier était bien déserte.


What if that's why someone wants us out of the way, so we can't do anything to stop it ? An attack on one is an attack on all of us... But once, the world will look up and shout "save us" ... and I'll whisper "no"...

Nous sommes tous frères sous la peau, et j’aimerais écorcher l’humanité pour le prouver. - Ayn Rand
Revenir en haut Aller en bas
Erik Donner
avatar
Cette fois-ci, il marqua un temps d'hésitation.
Il connaissait l'électronique... du moins, assez pour réparer ce panneau et pensait qu'avec le son de l'orage et de la pluie sur la taule, ils réussiraient à passer inaperçu.
Il fit un pas vers l'ascenseur et tourna finalement les talons. Ce n'était pas vraiment l'heure aux longues discussions.

En passant au niveau de Meredith, il se contenta de secouer la tête et de dire:

- Je le sens pas...

Il poussa la porte de l'épaule, couvrant une nouvelle fois les grincements métallique par une série de coup de tonnerre.
Il siffla en voyant la volée de marche usée qui les attendaient, mais descendit tout de même, arme toujours braquée vers le sol.

A peine quelques dizaines de marche plus loin, ils purent clairement entendre un nouveau bruit de porte métallique venant du bas du bâtiment et des voix en grande discussion qui montaient à leurs rencontres.

" Le Patron est Parano ! Comme si des gens allaient rentrer par le toit avec cette pluie. Personne ne sait qu'on est là ! Notre Psy n'a rien détecté dans son rayon d'action, il nous aurait prévenu sinon ! "
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
 
[Meredith/Eric] Una musica brutal
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Children of Lux Aeterna :: The Sliders :: [ÉPISODE 3] Survivors-