2076. Côte est des Etats-Unis. Megalopolis est le centre névralgique d'une guerre géo-politique mondiale depuis qu'un attentat biologique en 2026 a divisé l'humanité en deux populations bien distinctes : ceux qui se battent pour le futur, et ceux qui font avec le présent.
NAVIGATION

Partagez | 
 

 [CLOS] [Matt/Angie] Lapin... vous avez dit "lapin" ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Angela Foster
avatar
Juin 2074


Une nouvelle journée de travail s’annonçait. Et pour une fois, j’étais contente d’aller bosser. C’était le premier boulot où je ressentais ça, en y réfléchissant bien. C’était marrant, j’avais pourtant bossé dans des endroits sympas avant ça, mais là, en plus de l’endroit sympa, y’avait une équipe sympa. Et ça, ce genre de combinaison, c’était la première fois que je trouvais ça. Bon ok, ça ne faisait pas assez longtemps que je connaissais l’équipe pour être vraiment certaine que ça collerait, mais pour l’instant, c’était bien parti.

Je poussai la porte du bar, m’apprêtant à prendre mon service. En allant déposer mes affaires dans l’arrière boutique, je passai à proximité d’un miroir et ne pus m’empêcher de jeter un œil à mon reflet. J’avais une plaie à la tempe, le genre de blessure qu’on se fait quand on se cogne la tête sur un truc pas très lisse. Ca se voyait plus que je ne le pensais. Ca faisait un peu bof pour une serveuse… Mais qu’est-ce que je pouvais faire ?

En plus de la plaie au front, j’avais le bras droit bandé. Une nouvelle blessure de guerre. Une parmi tant d’autre. Je n’étais plus à ça près. Je déposai mon casque, mon blouson et mon sac à dos dans un coin et m’avançai dans le bar.

Mon regard croisa alors celui d’un lapin en peluche, tranquillement installé sur un des tabourets. Je m’arrêtai net, fermai les yeux et les rouvrit. Le lapin était toujours là, qui me regardait. Une autre hallucination ? Je m’avançai vers lui et le pris entre mes mains. Il semblait bien réel.

- Mais qu’est-ce que tu fais là toi ?

Je penchai la tête et clignai des yeux un instant. Jusqu’à présent, je n’avais jamais essayé de « toucher » mes hallucinations. Est-ce qu’elles étaient palpables ? Enfin je veux dire, est-ce qu’elles étaient censées se volatiliser quand je les touchais du doigt ?

- Matt ? Alex ?

Je n’arrivais jamais la première. Les garçons ne devaient pas être loin. Je fis le tour du bar à leur recherche et finis par tomber sur Matt.

- Salut ! Alors j’ai deux questions. La première : est-ce que tu vois ce lapin en peluche toi aussi ?

Je levai la main tenant le lapin.

- Et la seconde : depuis quand tu amènes ton doudou au boulot ?
Revenir en haut Aller en bas
http://thesliders.forumactif.ws/t596-angela-angie-foster-healer http://thesliders.forumactif.ws/t602-angie-foster
Matthew Ethan Dare
avatar
Je ne comptais plus le nombre de fois où j'avais trouvé porte close depuis l'arrivée de Jane et ce jour-ci ne faisait pas exception, la Belle au Bois dormant n'était pas loin de baver quand j'étais monté le réveiller. Maintenant j'étais seul au bar pendant qu'Alex était partie chercher notre ravitaillement du midi, caché sous le comptoir j'étais affairé à remettre un des tiroirs en place quand Angela est arrivée. Si j'avais bel et bien entendu sa question, je me retrouvai perplexe quant à savoir à qui elle s'adressait, un coup d'oeil m'avait suffit pour me rendre compte que je n'étais pas à portée de ses yeux.

- "Hey, Angie."

Elle me rejoignit bientôt, le lapin de Jane dans les bras. Tiens, qu'est-ce qu'il faisait là lui ? Le retard rendait Alex négligent ? Je souris à l'écoute de ses deux questions, je la comprenais quelque part; trouver un lapin en peluche ici, pendant les heures de fermeture qui plus est... Je me relevai et préparai Lady à ses fonctions tout en répondant à la première question de ma collègue.

- "Bonjour Angie et non tu ne rêves pas, ce lapinou est bien réel."

Je m'approchai d'Angela et attrapai une des oreilles du lapin que je me mis à secouer comme pour une poignée de main.

- "Ce doudou comme tu dis n'est pas à moi" - Je lui fis un clin d'oeil pendant que j'enchaînais - "Pour plus de renseignement, demandez à Alex." - Je réfléchis un instant - "Quoique je ne suis pas sûr qu'il apprécierait la question."

Je nettoyai rapidement les garins de café que j'avais renversé en m'occupant de Lady avant de retourner mon attention sur Angela, à croire que je ne tenais pas en place.

- "Tu veux un café ? Alex a déjà prit le sien, il est parti nous ravitailler pour ce midi."

Depuis qu'elle travaillait ici nous l'invitions toujours à se joindre à nous pour notre mug de café matinal. D'ailleurs, il nous faudrait bientôt lui en attitrer un.
Revenir en haut Aller en bas
Angela Foster
avatar
J'esquissai un sourire soulagé. Bien réel le lapinou. Ouf. J'aurais passé pour quoi si Matt ne l'avait pas vu ? Je ne tenais pas vraiment à ce que l'un de mes collègues se rende compte que quelque chose ne tournait pas rond chez moi. C'était plus simple. Bon, le bon sens aurait voulu que je les prévienne à l'embauche, un truc du style "Hey au fait, il se pourrait que vous ayez de nouveau à recruter d'ici quelques années voir quelques mois". Mais... je vais vous dire un secret, qui n'est pas vraiment un secret en fait. Je n'aime pas voir le regard des gens changer. Surtout, je n'aime pas voir cette lueur de "tu vas mourir" que je voyais dans le regard de chacun de mes proches. Une lueur qui ne disparait jamais.

Bref, je me frottai le front à l'endroit de ma blessure et posai à nouveau mon regard sur "Lapinou" tandis que Matt contournai le bar et venait le secouer par une oreille. Je relevai les yeux sur lui, amusée.

- Alex ? Il a encore un doudou à son âge ?

Dans ma tête, j'étais déjà en train d'imaginer comment je pourrais le charrier. Oui, je sais, c'est pas très gentil mais un mec de... quel âge il pouvait avoir Alex ? Il semblait plus vieux que moi en tous cas. A vue de nez, je dirais 30 ans. Donc, un mec de trente ans avec un doudou, je suis désolée, mais ça, je ne pouvais pas le laisser passer. Et puis mince, il n'avait qu'à pas laisser son doudou en plein milieu du bar, à la vue de tout le monde. Enfin, si tant est que ce doudou était bien à Alex. Ce que Matt ne confirmait, ni n'infirmait d'ailleurs.

- Mouais, dans le doute, je vais éviter de lui poser la question. Manquerait plus que ça me retombe sur le nez cette histoire !

Je reposai Lapinou sur son tabouret me hissai sur le tabouret voisin. Je posai mes coudes sur le comptoir et pris ma tête entre mes mains.

- T'aurais pas quelque chose de plus fort ? J'ai quasiment pas dormi de la nuit et j'ai un de ces mal de crâne...

Et pour être honnête, voir Matt s'agiter de la sorte ne m'aidait pas vraiment. Dans un sursaut de spontanéité, je tendis les mains vers lui.

- Matt, Matt, s'il te plait. Tu veux pas t'arrêter, juste une minute. Tu me donnes le tournis !


Revenir en haut Aller en bas
http://thesliders.forumactif.ws/t596-angela-angie-foster-healer http://thesliders.forumactif.ws/t602-angie-foster
Matthew Ethan Dare
avatar
Je regardai Angela et secouai la tête, l'air faussement désabusé. Avoir une nouvelle recrue qui ne connaissait pas encore les habitudes de ses collègues pouvait avoir du bon parfois.

- "Si tu savais Angie..."

J'allais préparer les cafés tout en prêtant une oreille à la jeune femme quand ce qu'elle me dit me fit froncer les sourcils. Quelque chose de plus fort ? Elle avait mal à la tête ?

- "Tu ne voudrais pas un peu de paracétamol et du jus d'orange plutôt ? Ca serait plus efficace."

Je m'agitais derrière mon comptoir pour finalement me figer à son exclamation, je me tournai lentement vers elle et lui lançai un regard qui devint vite inquiet quand je pris conscience des blessures que le doudou de Jane m'avait dissimulé tout à l'heure. J'attrapai la main de son bras non bandé et la serrai doucement.

- "Tu es sûre que ça va, Angie ? J'espère que tu ne t'es pas faite agresser en rentrant chez toi hier ?"

Je ne la connaissais pas depuis longtemps mais cela ne me semblait pas dans ses habitudes de réagir comme ça. Je me demandai bien ce qui lui était arrivé, à ma connaissance nous n'avions jamais eu un membre de notre personnel à l'hôpital après une agression sur le chemin travail-maison. Et Angela faisait la route en moto non ? S'était-elle crashé ?
Revenir en haut Aller en bas
Angela Foster
avatar
J’ai relevé les yeux sur Matt et j’ai pris le temps d’étudier sa proposition. Du paracétamol et un verre de jus d’orange ? L’idée n’était pas si mauvaise.

- Mouais… du paracétamol, je suppose que ça me fera pas de mal. Mais je te laisse le jus d’orange. Je suis pas fan.

Ma réaction quand à son agitation semblait avoir eu un drôle d’effet sur lui. Il s’était arrêté net avant de me regarder d’un air inquiet. Je relevai la tête et plantai mes yeux dans les siens. J’avais juste un peu mal à la tête, pas de quoi en faire un plat ? C’était surtout dû à l’insomnie d’ailleurs, et aux cauchemars. Mais je n’étais pas à l’agonie. Enfin… techniquement si. Mais bref, je n’allais pas mourir dans la minute !

Avant que j’ai eu le temps de dire quoique ce soit, Matt avait contourné le bar et pris ma main dans la sienne. J’écarquillai les yeux, me demandant un instant de quoi il parlait.

- Hein ?

Pas que j’avais oublié mon bras et mon front, mais j’étais tellement dans le coltard que mon cerveau avait du mal à tourner normalement. Je finis par baisser les yeux sur mon bras blessé et relevai la tête, esquissant un léger sourire.

- Ah ça ! Non non, rien de tout ça. C’est juste un accident d’escalade. J’ai…

J'hésitai un instant avant de continuer.

- ... lâché et je me suis pris la paroi en tombant… C’est pas très beau à voir, mais c’est juste des égratignures.

Je haussai les épaules. Ce genre d’accident m’arrivait régulièrement. A force, les muscles se fatiguent et on finit par lâcher. Mais ce n’était pas tout à fait ce qui était arrivé hier. Non, hier, c’était une hallucination qui m’avait fait lâcher la paroi… Certes, je ne faisais pas systématiquement mal à chaque chute, mais ça m’arrivait. Il n’y avait pas qu’en escalade d’ailleurs que je me blessais. Mais ça, c’était une autre histoire. Je retirai ma main de la sienne et lui adressai un sourire.

- C’est gentil de t’inquiéter pour moi. Mais y’a pas de raisons. On ne m’agresse pas aussi facilement. Je sais me défendre tu sais !  

Je soupirai et posai les mains sur le comptoir.

- C’est bizarre qu’Alex soit pas encore là. D’habitude, le ravitaillement est déjà fait quand j’arrive.

Allez savoir pourquoi, ce détail me semblait louche. Il avait peut-être tout simplement oublié de se réveiller. Ou alors il avait eu un imprévu.
Revenir en haut Aller en bas
http://thesliders.forumactif.ws/t596-angela-angie-foster-healer http://thesliders.forumactif.ws/t602-angie-foster
Matthew Ethan Dare
avatar
Je haussai un sourcil à sa réponse. Pas fan de jus d'orange ? Et les vitamines alors, véritables alliées du paracétamol ? Je ne fis aucun commentaire et restai attentif à la suite, Angela semblait particulièrement dans le coton et je me demandai si elle avait fêté quelque chose hier soir. La fatigue était-elle seule en cause ? Bien sûr cela ne me regardait pas. Par contre je ne m'attendais pas à ce que la cause de ses blessures soit un accident d'escalade, de la façon dont elle me l'avait présenté j'ai eu comme le sentiment que la demoiselle ne savait pas mesurer ses forces. Entendez par là qu'elle avait dépassé ses limites jusqu'au point critique de la chute. Enfin c'est ce que je supposais, il m'était arrivé de ne pas faire mieux à l'Université.

- "Tu as pensé à engueuler ta corde j'espère !"

Juste une petite taquinerie pour détendre l'atmosphère. Je crois bien que j'avais été un peu excessif dans mes  réactions plus tôt, cependant avec l'arrivée de Jane au bar je me faisais un peu de soucis, j'étais inquiet à l'idée que quelqu'un la cherche, la trouve et surtout qu'il s'en prenne à un de mes collègues pour l'atteindre. Je secouai la tête, quand nous l'avions embauché je ne m'étais pas douté que je tomberai si juste en parlant de frondeuse.

- "J'ai bien vu que tu préférais faire cavalier seul dans ce genre de situation et j'aimerais sincèrement que savoir se défendre suffise toujours ici."

Je la laissai le temps d'aller chercher le paracétamol et un verre d'eau que je posais ensuite devant elle, il lui serait difficile de travailler aujourd'hui... Entre sa migraine, son coton et son bras bandé... Eh bien, je suppose que je l'aiderai en salle à l'occasion si les clients m'en laissaient la possibilité. Quant à Alex... Je tâtai un instant l'idée de la mettre moi-même au courant pour Jane mais je la repoussai assez rapidement, Alex était à prendre avec des pincettes à son sujet et il risquait de prendre cela comme une mise en danger de la gamine, mieux valait le laissait s'en charger. De toute façon elle le verrait très bientôt. Je récupérai ma tasse et bus calmement avant de répondre.

- "Il était en retard ce matin, ça fait plusieurs jours qu'il a du mal à se lever et si je n'arrivais pas avant toi tu trouverais porte close. Je suppose qu'il devrait être de retour d'ici une demi-heure au maximum. "

A moins qu'il me fasse mentir bien sûr.
Revenir en haut Aller en bas
Angela Foster
avatar
La réflexion de Matt m’arracha un petit rire. Engueuler la corde ? Mais elle avait fait son boulot, la corde ! Elle avait amorti ma chute sur deux mètres au lieu de me laisser m’écraser au sol dix mètres plus bas. On pouvait guère lui demander de faire mieux ! Mais, allez savoir pourquoi, j’ai senti que si je disais ça à Matt, ça n’allait pas forcément le rassurer. Alors j’ai joué le jeu.

- Pas encore, mais je le ferai dès ce soir. Mais la pauvre, ce n’est pas de sa faute. C’est moi qui ai tendance à ne pas savoir m’arrêter à temps.

Et ça, même si ce n’avait pas été le cas hier, c’était vrai. Je cherchai continuellement à repousser mes limites, je ne savais pas m’arrêter avant de m’écrouler. Ca m’avait déjà joué des tours. Ca m’en jouerait d’autres.  Mais j’étais incapable de faire autrement.

- Tu ferais mieux de t’habituer à me voir me ramener avec des blessures diverses et variées. Parce que c’est pas la première fois et ça sera pas la dernière !

J’avais pris un ton enjoué, histoire de dédramatiser un peu la chose, parce que je savais que des blessures… ben ça ne serait pas toujours que des égratignures comme aujourd’hui. Mais Matt n’avait pas besoin de savoir à quel point j’étais casse-cou non ?

Sa réflexion suivante me laissa songeuse. Je le suivis du regard tandis qu’il se levait pour aller me chercher un médicament (c’était un amour ce garçon quand même !). Il revint et posa le tout devant moi.

- Merci.

J’adressai un sourire à Matt et finis par lui dire ce qui me trottait dans la tête depuis tout à l’heure.

- Matt…

Je savais ce que je voulais lui dire, mais comment le lui dire sans en dire trop ?

- Ne t’inquiète pas pour moi. Je sais ce que je fais. Il ne m’arrivera rien que je n’ai pas cherché à provoquer.

Je me mordis la lèvre inférieure. J’en avais peut-être trop dit en fait. Mais après tout, Matt ne me connaissait pas vraiment. Pas encore, avec un peu de chance, ça ne lui mettrait pas la puce à l’oreille. Comment aurait-il pu savoir ce qui se cachait derrière mes paroles ?
Revenir en haut Aller en bas
http://thesliders.forumactif.ws/t596-angela-angie-foster-healer http://thesliders.forumactif.ws/t602-angie-foster
Matthew Ethan Dare
avatar
Au moins ma plaisanterie avait eu l'effet escompté, la demoiselle avait ri cependant sa réponse me fit hausser les sourcils. Qu'entendait-elle par là ? Il y avait de quoi se poser des questions ! Bon, elle avait dit cela sur un ton enjoué... Utilisait-elle ma méthode « je cache tout sous un sourire » ou était-ce moi qui devenait paranoïaque ? Ou alors les derniers jours me perturbaient plus que je ne le pensais. Fichu Alex ! Dans le doute je secouai la tête en souriant avec indulgence.

- "Prions pour que ce ne soit guère plus que des griffures de chat."

Je finissais d'essuyer mon mug dans un silence relatif quand Angela se jeta à l'eau. A la sentir hésiter à parler, à l'entente de son « Matt... » c'est la seule image qui me vint à l'esprit : se jeter à l'eau. Par contre sa phrase était ambiguë, peut-être y avait-elle juste plonger un orteil ? Toujours est-il que je me figeai, stoppant la tâche que j'avais entrepris avec un dynamisme digne de mon collègue barman pour ne pas donner le tournis à mon interlocutrice mal en point. Je la regardai gravement.

- "Tu sais que ta phrase peut avoir plusieurs significations loin de toutes être positives ? Pour n'en citer que trois il y a le masochisme, les tendances suicidaires et l'autodestruction. " - Je marquais une pause - "Les deux dernières étant très proches." - Puis je haussai un sourcil - "Bien sûr tu as pu vouloir dire quelque chose de nettement moins sombre."

Mais bizarrement, tout influencé par mon passé que j'étais je n'envisageais qu'à moitié cette possibilité. Bien sûr Angela aimait plaisanter, sourire, elle était pleine d'énergie... Peut-être cherchais-je tout simplement un autre moi ? Ou peut-être était-ce juste mon propre vécu qui ressortait pour obscurcir ma vue ? Je soupirais alors qu'un voile passait devant mes yeux.

- "N'oublie pas que nos proches souffrent de nous ramasser à la petite cuillère, encore plus que nous en souffrons peut-être."

Je me secouai plus mentalement que physiquement et fit volte face pour aller ranger mon mug à sa place plus loin. Nous, j'avais dit nous ? Quel idiot je faisais ! Où étaient passés mes années de « théâtre » ? Dos tourné à Angela, je serrais ma tasse, les doigts crispés à en blanchir. Je serrais les dents et prit une inspiration en déposant délicatement mon mug. Doux, tout doux. La vie est rose, la vie est belle, la vie est joyeuse, parfaite. Entre une ambiance de paradis et de fête foraine. Crédible ?   Libre appel au pouvoir de l'imagination. Je me tournai vers Angela avec un sourire mutin aux lèvres, le regard légèrement pétillant.

- "Mais voilà que je parle comme un vieux de 90 ans, pas vrai ?"

Et oui même ma voix était plaisante, guillerette.
Revenir en haut Aller en bas
Angela Foster
avatar
J’esquissai un sourire en penchai la tête sur le côté. Des griffures de chat ? Espérons que ça ne dépasse pas ce stade oui. Mais allez savoir pourquoi, j’en doutais. Je me connaissais trop bien. J’étais déjà très casse-cou au naturel, alors si en plus la maladie se mettait à me jouer des tours comme hier…

J’observai Matt tandis qu’il essuyait son mug avec une lenteur qui ne lui était pas habituelle.

- Alex, sors de ce corps !

Matt devait sûrement faire son possible pour atténuer mon mal de crâne. Quand je vous disais que c’était un ange, ce garçon ! D’ailleurs, mon mal de crâne commençait à s’atténuer. Je portai mon verre d’eau à mes lèvres pour le terminer et avalai de travers en entendant son discours.

- Euh…

Ce qu’il venait de dire, c’était étrange… Je n’avais jamais vraiment vu les choses de ce point de vue là avant. J’aimais les risques, l’adrénaline. Je ne cherchai rien en particulier si ce n’est de me sentir vivante. J’en avais terriblement besoin, étant donné que j’avais déjà un pied dans la tombe… Mais jamais je n’avais vu ça, cette recherche continuelle de danger, comme une tendance suicidaire ou de l’autodestruction. Et pourtant, Matt n’était pas le premier à m’en faire la remarque.

Je fis tourner mon verre entre mes mains, cherchant comment répondre à ça. Et s’il avait raison, au fond ? Et si Garin avait eu raison, lui aussi ? Et Tom, et David ?

- C’est une façon de voir les choses, effectivement.

Je haussais les épaules, et pris un air faussement détaché.

- Mais jusqu’à présent, je ne les voyais pas comme ça.

Ce qui ne voulait pas dire que c’était toujours le cas. A vrai dire, là, tout de suite, maintenant, je ne savais plus trop comment je devais les voir. Sa phrase suivante me cueillit en pleine réflexion. Là, pour le coup, je pensais exactement comme lui. N’était-ce pas de là, d’ailleurs, que je tenais mon comportement ?

- Oui ça… je suis bien placée pour le savoir… Malheureusement, il arrive parfois qu’on les fasse souffrir sans le vouloir et sans rien pouvoir y changer.

Je soupirai tout en fixant mon verre entre mes doigts. Matt s’était détourné, mais j’avais cru voir une drôle de lueur dans son regard. Comme s’il s’était assombri… Je fronçais les sourcils et ravalai ma question. Je la lui poserai… plus tard. D’ailleurs, il venait à nouveau de me faire face, avec son habituel sourire et un soupçon de gaieté dans la voix.

- 90 ans ? Hum… un vieux vraiment bien conservé alors ! Mais… t’as quel âge d’ailleurs ? Sans vouloir être indiscrète.

Instinctivement, je portai la main à mon cou pour tirer ma médaille de dessous mon t-shirt et en vérifier la date. Simple habitude. Et puis, je sais pas, je voulais situer Matt par rapport à moi. Peut-être un peu égocentrique, mais c’était comme ça.
Revenir en haut Aller en bas
http://thesliders.forumactif.ws/t596-angela-angie-foster-healer http://thesliders.forumactif.ws/t602-angie-foster
Matthew Ethan Dare
avatar
J'ignorai ce qu'elle avait voulu dire en me disant qu'elle était bien placée pour le savoir mais cela entraina en moi certaines interrogations sur ma nouvelle collègue. Quel secret renfermait-elle ? En tout cas elle semblait parler en connaisseuse...

- "Ce n'est pas la même souffrance, elle est moins brûlante quand on ne les fait pas souffrir intentionnellement."

Que dire d'autre, je voyais bien que ce n'était pas un sujet qui nous égayait tous les deux... En même temps je ne vois pas comment il aurait pu avoir ce pouvoir dans une conversation sérieuse.

Finalement mes 90 hivers et moi-même reculâmes d'un pas et prîmes une pose de beau gosse qui se flatte, un sourire séducteur aux lèvres.

- "Une alimentation saine, une bonne hygiène de vie, du sport, voir la vie de façon positive... Voilà comment on conserve le corps de ses 24 ans mademoiselle. "

Je fis lentement un tour sur moi-même avec souplesse.

- "Qu'en pensez-vous, la vue vous plait ? Je fais bien mes si lointaines 24 années ?"

Je restai là un moment à poser puis mes yeux tout comme mon sourire se firent pétillants et je repris une posture normale avant de m'accouder au comptoir.

- "Je suppose qu'un galant homme n'est  pas censé demander l'âge d'une jeune femme... "

Mais comme beaucoup de chose il existait plus d'un moyen de trouver les renseignements recherchés... Je lui posai donc une question d'un air mi-sérieux mi-taquin.

- "Puis-je admirer votre médaille de plus près gente damoiselle ?"
Revenir en haut Aller en bas
Angela Foster
avatar
Matt me répondit sur le même ton sérieux que le mien. Et je sentis, à ses paroles, qui lui aussi semblait savoir de quoi il parlait. Je relevai légèrement la tête et plantai mon regard dans le sien. La curiosité est un vilain défaut, très vilain. Et j’étais très curieuse. Heureusement pour moi, je savais me retenir. Aussi, je me contentai de garder ce détail dans un coin de ma tête (qui sait combien de temps il y resterait ?) et ravalai mes questions.

L’ambiance, pour le coup, n’était pas des plus joyeuses. Mais c’était sans compter sur l’humour de Matt. Un humour qui semblait à toute épreuve et atterrir toujours à point nommé. Je le regardai prendre sa pose de beau gosse séducteur et me pris au jeu. Je posai le coude sur le comptoir, mon menton dans ma paume et l’observai d’un regard critique.

- Pas mal, pas mal… J’en ai vu des pires.

J’esquissai un sourire taquin. En réalité, Matt était… plutôt attirant, dans son genre. Très attirant, même. Et je crois que si nous nous étions croisé dans une soirée ou une autre, je n’aurais pas hésité longtemps avant d’aller l’aborder. Mais nous n’étions pas en soirée. Nous étions au boulot, nous étions appelés à nous revoir tous les jours. Et ça, ça n’était pas du tout compatible avec mes "principes".

Quand il me retourna ma question, je penchai la tête sur le côté et lui décochai un sourire énigmatique.

- En effet, ça fait partie des choses qui ne se font pas.

Mais Matt n’était pas idiot du tout. Mon geste avait dû attirer son attention, sa question en était la preuve. Je me penchai au dessus du comptoir et lui tendis la médaille, sans pour autant la retirer de mon cou. Retirer cette médaille, c’était quelque chose de… psychologiquement impossible pour moi.

- C’est juste une médaille de baptême tu sais, elle n’a rien d’exceptionnel.

Et pourtant, elle représentait tellement de choses à mes yeux. Et pas forcément ce qu'elle était censée représenter à la base...

- L'avantage, c'est qu'avec elle, si jamais je devenais amnésique, je connaîtrai toujours mon prénom et ma date de naissance !
Revenir en haut Aller en bas
http://thesliders.forumactif.ws/t596-angela-angie-foster-healer http://thesliders.forumactif.ws/t602-angie-foster
Matthew Ethan Dare
avatar
Pas mal pas mal... c'est tout ce que je lui inspirais ? Bigre mon potentiel avait dû descendre en flèche en cinq ans ! Où était passé ce qui faisait autrefois de moi un tombeur ? Bien rangé dans mon placard assurément. Remisé avec soin même. C'était amusant vraiment et pas du genre à me froisser même si elle avait été sérieuse ce qu'apparemment elle n'était pas, elle avait juste choisi d'entrer dans mon jeu. Très bien. Je posai une main sur mon cœur et crispai mes doigts, l'air chagrin.

- "Avec quelle légèreté vous brisez mon cœur chère collègue !"

A son invitation je m'accoudai au comptoir et me penchai pour prendre la médaille qu'elle me tendait sans l'ôter. Lui était-elle donc si précieuse ? Probablement. Peut-être même y tenait-elle comme un Gollum tenait à son Anneau. J'en caressai le motif puis la retournai pour y découvrir le prénom d'Angela ainsi que sa date de naissance gravés dans le métal. Une vraie médaille de baptême avec la Sainte Vierge dessus. Je fixais son médaillon en essayant d'en percer les mystères, la main ouverte et la breloque au creux de ma main tendu je prenais garde à ce que la demoiselle ne puisse pas penser que je regardais autre chose que l'objet tendu, c'était d'ailleurs réellement tout ce que je regardais.

Je relevai la tête à son explication et l'observai sans mot dire. Elle était sérieuse là ou était-ce une autre taquinerie ? Si ce n'était qu'une plaisanterie il n'y avait là rien de mal, dans le cas contraire... peut-être aussi ou alors ça sentait mauvais. Je pris le parti de répondre avec légèreté.

- "Serait-ce là ton fantasme le plus secret ? Ou juste de la prévoyance ?"- Je lui souris, taquin, puis ajoutai avec un clin d'oeil - "Tu devrais peut-être faire ajouter ton adresse aussi, ça pourrait te servir si cela t'arrivait en pleine rue."

Non non, je ne parlais pas de lui faire faire une médaille comme certains maîtres en faisait accrocher au collier de leur chien, n'allez pas me prêter des pensées qui n'étaient pas miennes !

Je tendis un bras pour attraper le lapin en peluche de Jane et calai sa tête sous mon menton sans trop appuyer dessus avant d'ajouter tout bas sur le ton de la conspiration et l'air qui allait avec.

- "Et si je te disais que j'ai pris une photo d'Alex endormi avec Lapinou dans ses bras ? Et que je n'avais pas encore décidé ce que j'allais faire avec ? La développer et l'afficher dans sa chambre pendant qu'il n'est pas là... Ou alors la mettre dans la cuisine un matin le temps de notre petit-déjeuner... La faire imprimer sur un mug..." - Je plantai mes yeux dans les siens avec sérieux. - "C'est délicat comme choix tu sais ? De ça dépend la réaction plus ou moins poussée de l'Alex, bonne ou mauvaise."


Revenir en haut Aller en bas
Angela Foster
avatar
Je regardai Matt me faire son petit numéro d’acteur avec un sourire en coin. Je pris un air gêné et penchai la tête sur le côté.

- Oh… je suis désolée. Mais tu t’en remettras vite. Et crois-moi, c’est préférable pour toi.

Je lui adressai un sourire énigmatique. Allez savoir si j’étais sérieuse ou pas… Sûrement un peu, mais mon attitude pouvait paraitre ambigüe pour le coup.

Je reportai mon attention sur ma médaille que Matt tenait toujours dans sa main. Il la détaillait du regard comme s’il cherchait à en comprendre la véritable signification. Pour qui me connaissait un minimum, le fait de porter un symbole religieux était quelque chose de plutôt étonnant. Je n’étais pas « croyante ». Ou du moins, je ne croyais qu’en l’humain, en sa capacité à être bon et à apprendre de ces erreurs.

Sa question avait beau être posée sur un ton badin, je sentais que ce n’en était pas moins une vraie question. J’abandonnai mon attitude dégagée quelques instants et me mis à tourner mon verre entre mes mains.

- Non c’est… une façon de me rassurer, je pense. J’ai…

J’hésitai une fraction de seconde avant de continuer.

- … quelques troubles de la mémoire. Mon cerveau choisit des infos au hasard, peu importe qu’elles soient importantes ou non, et décide de les effacer. Pour l’instant, ça reste anecdotique, mais ça n’ira certainement pas en s’arrangeant.

Je récupérai ma médaille et la glissai son mon t-shirt, bien à l’abri.

- Mais ton idée n’est pas mauvaise. Mon adresse ne tiendrait pas sur la médaille, mais… sur un bracelet peut-être ? Il faudrait qu’il soit solide par contre parce que si jamais je le perdais… n'importe qui saurait où j'habite, ma tranquillité risquerait d'être remise en cause !

Du Angie Foster dans toute sa splendeur, ou comment se sortir d’un moment gênant avec humour. C’était peut-être pour ça que les gens avaient du mal à me prendre au sérieux parfois. Je « jouais » trop.

J’écoutai Matt me parler d’Alex, du lapin en peluche et d’une photo compromettante. Je posai mes coudes sur le comptoir, joignis mes mains et appuyai mon menton dessus. Je fis semblant de réfléchir tout en gardant mes yeux rivés à ceux de mon collègue.

- Hum, effectivement, c’est compliqué. Je ne suis pas sûre que la mettre dans sa chambre sois une bonne idée, on ne verrait pas sa réaction en la découvrant, ça serait dommage. Après… tout dépend de la capacité d’Alex à apprécier ce genre de blague. Mais toi, tu le connais mieux que moi. Il le prendrait comment à ton avis ? Et il y a une autre donnée à prendre en compte : les représailles. Si toutefois Alex décidait de se venger, serais-tu prêt à en subir les conséquences ?
Revenir en haut Aller en bas
http://thesliders.forumactif.ws/t596-angela-angie-foster-healer http://thesliders.forumactif.ws/t602-angie-foster
Matthew Ethan Dare
avatar
J'écoutai son explication et finis par hausser les sourcils. Des troubles de la mémoire ? Voilà quelque chose que je n'aimerais pas subir. Restait à savoir à quoi cela était dû... mais je m'abstins de poser la question à ma toute nouvelle collègue, nous ne nous connaissions pas et elle n'avait pas l'air de vouloir s'appesantir là dessus ce que je comprenais parfaitement, nous avons tous des blessures que nous cachons parmi celles que nous acceptons de montrer.

Je pris le parti de la suivre dans son humour et je lui souris, clin d'oeil à la clef.

- "Tu pourrais noter ça sur un collier tu risquerais moins de le perdre après c'est sûr qu'il ne faudrait pas y ajouter une autre médaille que celle que tu portes déjà, on risquerait de le prendre pour un collier canin"

Le menton sur la tête du lapin de Jane je fis mine de réfléchir à ses questions : la réaction d'Alex ? Sa revanche ? C'était déjà prévu, rien dont je ne puisse ressortir vivant ! Et puis sérieusement, même dans le cas contraire ça valait le coup...

- "Oh, Alex survivra à l'expérience et moi aussi je n'ai pas peur de ses représailles, ça pourrait même être drôle... plus pour vous que pour moi dans un premier temps d'ailleurs."

Je souris malicieusement, les yeux pétillants alors qu'un choix se formait dans mon esprit, je le tenais !

- "Je vais opter pour le mug imprimé, je lui verserais son café dedans un beau matin... on verra bien le temps que ça lui prendra pour le remarquer. Avant ou après l'avoir bu ?" - Je regardais Angela dans les yeux - "Je t'avoue que je préférerais après, il serait de meilleur humeur."

Je hochai la tête, décidé.

- "Je vais faire ça et je conserverais ce jour bien au chaud dans ma mémoire, qu'est-ce que tu en dis ?"

Pour le meilleur et pour le pire, cela restait à définir.


Revenir en haut Aller en bas
Angela Foster
avatar
J’avais toujours mes yeux rivés à ceux de Matt, le menton posé sur mes mains et j’écoutai la réponse de Matt.

- Que ce soit plus marrant pour nous que pour toi, je n’en doute pas. Mais ne risquons nous pas, nous aussi de subir le courroux d’Alex pour avoir rigolé ? Moi plus que Lexy d’ailleurs, parce qu’en me parlant de ça, tu fais de moi ta complice.

Je lui adressai un sourire malicieux.

- Je ne suis pas là depuis très longtemps, ça ne risque pas de me coûter ma place ? Ca serait dommage que vous ayez à recruter une autre serveuse si peu de temps après en avoir justement embauchée une. Et imagine cette ligne de plus sur mo CV. Qu’est-ce que je dirai si on me demande pourquoi je ne suis pas restée chez vous ? Virée pour cause de mauvaise blague ?

Je secouai la tête en faisant claquer ma langue contre mon palais.

- Ce ne serait pas terrible. Néanmoins…

Je me redressai et adressai un nouveau sourire à Matt.

- J’ai bien envie de courir le risque, juste pour voir la tête qu’il ferait.

Je ponctuai cette déclaration d’un clin d’œil à destination de mon nouveau complice. Et je ne pus m’empêcher de rire en pensant que c’était marrant ça. Après tout, je ne travaillais ici que depuis peu de temps, et voilà déjà que j’étais en train de comploter avec l’un de mes nouveaux collègues pour faire une blague à un autre collègue. Je m’étais plutôt bien intégrée cette fois-ci, c’était agréable. J’avais tellement connu d’équipes qui n’acceptaient pas facilement les nouveaux venus que j’étais soulagée de voir que ça se passait aussi bien ici, avec Matt, Alex, Lexy.

- Ouais le mug, c’est une bonne idée.

Je rendis sont regard à Matt et esquissait un nouveau sourire.

- Oui, mais avant, ça serait plus marrant, non ? Enfin, plus marrant pour nous, spectateurs. Pour toi, certainement moins. Cela dit, comment saurait-il que c’est toi qui es à l’origine de tout ça ?

C’est à ce moment que j’écarquillai les yeux, comme si je venais de penser à quelque chose qui m’inquiéter.

- Et s’il se trompe de coupable ? T’as prévu d’assumer ta blague j’espère !
Revenir en haut Aller en bas
http://thesliders.forumactif.ws/t596-angela-angie-foster-healer http://thesliders.forumactif.ws/t602-angie-foster
Matthew Ethan Dare
avatar
Heureusement que la demoiselle avait l'air de plaisanter parce qu'on pourrait bientôt croire qu'Alex était le le grand méchant loup, ou le grand méchant ours suivant comment on voyait les choses.

- "Une complice ? Que nenni, tu ne m'auras pas aidé à préparer cette farce ! Et puis le pire là dedans ça sera la photo et ça ça sera la chose qu'il remarquera en premier, il saura tout de suite que ça vient de moi. Qui d'autre aurait pu arriver suffisamment tôt le matin avec les clefs du bar et monter jusqu'à sa chambre pour immortaliser cet instant ? Il n'y aura aucun doute."

Je fis disparaître mon sourire et ma malice pour continuer avec sérieux.

- "Voyons mademoiselle Foster si vous voulez nous quitter il suffit de nous le dire, nous ne séquestrons pas nos employés dans ce bar, nul besoin de vous chercher des excuses aussi...  sordides. Et puis sincèrement vous vous voyez annoncer à vos futurs employeurs que vous êtes partie parce que votre patron état soupe-au-lait ?"

Le tout accompagné d'un sourcil que je gardais haussé jusqu'à ce qu'elle "prenne sa décision", arrivé là j'affichais un sourire en coin avant d'apprécier, taquin :

- "Ah, je préfère ça."

Je souris plus franchement en voyant ma collègue blonde éclater de rire et je me redressai, il me semblait bien que j'avais réussi à détourner la conversation et à faire disparaître le sentiment de malaise de tout à l'heure. Et puis on était bien partis côté intégration là non ?

Je ris doucement avant de lui répondre :

- "En réalité ça serait aussi drôle pour moi que pour vous et cela même s'il remarque le mug avant de boire son café, on est habitués à se titiller Alex et moi mais ceci dit c'est assez loin de nos manières habituelles, j'en viendrais presque à attendre le retour avec impatience."

Je ponctuais la fin de ma phrase avec un clin d'oeil, je n'avais absolument pas peur des représailles d'Alex, quelque soit la situation dans laquelle ça me mettrait. Finalement je roulais comiquement des yeux à son insistance :

- "Alex ne se trompera pas de coupable et puis si je fais ça du matin ce n'est pas dit qu'il y aura des spectateurs... Je suppose que tu préférerais en être ? Mais pour te répondre oui j'assumerai, j'assume toujours."

Après tout j'avais passé l'âge d'agir comme un enfant et de tout mettre sur le dos des autres, il fallait savoir assumer ses choix et ses actes dans la vie et puis sans m'enorgueillir je n'avais jamais été ce genre d'enfant, ce genre d'attitude n'aurait jamais été accepté de la part de Grandpa, ni de celle de mes parents à dire vrai.


Revenir en haut Aller en bas
Angela Foster
avatar
J’écoutai les arguments de Matt avec un léger sourire. En fait, il n’avait pas besoin d’en dire plus, dès qu’il s’agissait de faire une farce à quelqu’un, j’étais partante dès le départ. A condition cependant que la personne n’ait pas à en souffrir. A cette pensée, je pris un air songeur et réfléchis quelques secondes, n’écoutant Matt que d’une oreille. J’aimais bien rigoler, mais je n’aimais pas que ça soit au dépend d’autres personnes. Comment Alex allait-il prendre la blague ? Je ne le connaissais pas depuis assez longtemps pour être certaine qu’il en rirait autant que nous, une fois le choc passé.

Mais Matt continuait à parler, répondant aussitôt à la question que je me posais. Alors comme ça, ils passaient leur temps à se taquiner l’un l’autre ? De mieux en mieux. J’aimais les ambiances bon enfant dans lesquelles on ne se prenait pas la tête pour un oui ou pour un non. J’en avais soupé de ces équipes qui se criaient dessus à longueur de temps parce que tel plateau n’était pas remis à sa place ou que telle personne avait eu plus de pourboire qu’une autre. Comme le prouvait mon CV (qui avait d’ailleurs rapidement fini à la poubelle), il m’en fallait peu pour que je décide de tout plaquer et d’aller voir ailleurs. Ma théorie ? La vie est trop courte pour perdre son temps avec des gens qui n’en valaient pas la peine.

Je fronçai les sourcils et étudiai Matt quelques instants, m’arrêtant sur son visage, jaugeant son expression tandis qu’il me parlait, l’éclat de ses yeux alors qu’il se mettait à rire. En valait-il vraiment la peine ? Ce bar méritait-il que je m’accroche pour y rester le plus longtemps possible ? Matt, Alex, Lexie, chacun d’eux était adorable, à sa façon, pour peu que je sache. Je n’étais pas encore très à l’aise avec Lexie, j’avais toujours du mal à fraterniser avec les femmes, mais je commençais à me dire que ça viendrait. Oui, ce bar en valait peut-être vraiment la peine, autant que Matt, Alex ou Lexie.

J’en étais arrivée à cette conclusion au moment où Matt s’arrêtait de parler. Je relevais les yeux vers lui, prise au dépourvu.

- Pardon ?

J’avais décroché de la conversation depuis un petit moment. Je sentais qu’il attendait une réponse, mais laquelle ? Je farfouillai dans ma tête, peut-être mes oreilles avaient-elles tout de même capté quelques mots ? Heureusement, c’était le cas.

- Ah, oui. Je paierai cher pour voir sa tête à ce moment-là !

Je levais aussitôt les mains, paumes vers lui dans un geste qui voulait dire « attends ! »

- Enfin, j’y mettrais quand même pas mon salaire du mois hein ! J’ai besoin d’argent. Faut que je change mon casque.

J’indiquai d’un geste de la main l’endroit où j’avais déposé mes affaires en arrivant.

- Et je dois encore payer l’hôpital pour ça.

Je levai mon bras, comme pour lui rappeler l’état dans lequel il était. En réalité, sous les pansements, ce n’était pas très beau à voir, mais ça, Matt ne pouvait pas s’en rendre compte. Quoique… il y avait cette petite tâche rouge qui n’était pas là quand j’étais arrivée et qui grandissait lentement… J’avais forcé sur mon bras en garant ma moto, les plaies avaient dû se rouvrir. Et m***.

- Euh... tu peux me rappeler où est rangée la pharmacie ?

En espérant qu'il y ait des bandages propres à l'intérieur...
Revenir en haut Aller en bas
http://thesliders.forumactif.ws/t596-angela-angie-foster-healer http://thesliders.forumactif.ws/t602-angie-foster
Matthew Ethan Dare
avatar
J'attendis qu'elle se réveille tout en continuant de me composer une attitude avenante et pourtant j'étais las, très las. Ce n'était pas vraiment la faute d'Angela, l'arrivée de Jane avait foutu en l'air la bonne ambiance du bar ou du moins la bonne entente qu'il y avait entre Alex et moi et même si les choses s'étaient calmées un tant soit peu depuis que j'avais fait intervenir l'assistante sociale il restait entre nous une tension presque palpable. Ajoutez à ça tout ce que cela avait fait remonter à la surface chez moi... Je crois bien que le seul point positif qu'avaient amené toutes ces souvenirs en moi était la construction du lien qui me liait à mon collègue, si on pouvait appeler ça un point positif bien entendu. Bref, toujours était-il que je n'étais pas à mon top niveau et que me retrouver face à une collègue autodestructrice et à son bras ensanglanté était bien mon dernier souhait et si j'avais été moins « moi » je me serais contenté de ne rien voir et d'ignorer ses blessures et tout ce qu'impliquait son état d'esprit. Bien sûr je n'avais rien contre Angela, elle me rappelait par  certains points celui que j'étais il y avait encore à peine trois/quatre ans avant que j'arrive à Megalopolis. Peut-être que le bar l'aiderait elle aussi ? C'était après tout un des rares endroits dans la ville où je me sentais chez moi et même un peu en famille, où j'étais « guéri » en quelque sorte.

Enfin bon il me fallait jouer les infirmiers... C'était bien la première fois depuis que je travaillais ici que j'avais envie d'être en pause avant même d'avoir commencé ma journée de travail même s'il était plus vrai que j'attendais la fin de la journée avec impatience dirons-nous. Si j'avais été plus lâche et incapable de combattre mes démons intérieurs je crois bien que je me serais tout simplement trouvé une excuse pour ne pas venir aujourd'hui ni hier ni même peut-être demain mais ce n'était pas moi. Je désirais être loin d'ici mais en même temps je ne voulais pas prendre le risque de tout gâcher. Et puis les événements des derniers jours et l'attitude d'Alex n'étaient pas les seuls responsables j'en avais bien conscience.

Je regardais le bras d'Angela sans émotion, fronçant à peine les sourcils devant la tâche de sang qui s'agrandissait sur son bandage, je m'étais assez souvent blessé pour que cette vue ne me fasse plus rien, de toute façon quand on avait passé du temps dans une ferme à manger la viande élevée par ses grand-parents...

Je secouais la tête et jetai un regard en direction du placard d'où j'avais sorti les aspirines avant de me redresser et de m'adresser à Angela.

- "Je vais aller te chercher ça à l'étage, on n'a pas ce qu'il faut dans celle du bas."

Je l'abandonnais un instant, emportant le lapin de Jane avec moi pour le déposer à l'étage, Lapinou avait fait assez parler de lui comme ça. Arrivé dans le bureau je sortis la trousse et regardai ce qu'il y avait dedans : il y avait bien quelques bandes mais des petites et le seul désinfectant qu'il nous restait était une petite bouteille d'alcool.... On allait vraiment devoir remédier à ça, depuis quand ne remplacions-nous pas ce que nous utilisions au fur et à mesure ? Je soupirai et regardai par la petite fenêtre plus dire de faire une pause que de profiter de la vue et du peu de lumière qui la traversait. Je ne restai qu'un instant et je rejoignis Angela la trousse en main, je me dirigeai vers une table et m'adressai à elle en lui souriant.

- "Tu viens ? On va éviter de mettre du sang sur le bar."

Je commençai à sortir ce qui se trouvait dans la trousse  avec une moue dubitative.

- "Je ne sais pas à quoi ressemble ce que tu as sous ce bandage mais je doute que ce qu'il nous reste suffise à tout recouvrir... Et nous n'avons plus que de l'alcool si tu as besoin de désinfecter."

Je relevai la tête vers elle,  une lueur d'interrogation dans les yeux.


Revenir en haut Aller en bas
Angela Foster
avatar
Je remerciai Matt avec un sourire et attendis patiemment qu’il redescende. Il avait emporté le lapin avec lui, probablement pour le remettre dans la chambre d’Alex. En même temps, c’était plus prudent, nous allions bientôt ouvrir aux clients. Ca aurait été étrange s’ils s’étaient trouvé nez à nez avec un lapin rose en entrant dans le bar ! J’imaginais bien leur tête d’ailleurs. Et cette pensée me fit rire.

Alors que je commençais à me dire que la trousse à pharmacie devait être vraiment bien planquée vu le temps que Matt mettait à la trouver, le voilà, justement, qui redescendait, la trousse à la main. Il me souriait, mais j’avais cru voir une drôle d’expression sur son visage tandis qu’il avait disparu avec le lapin. L’insouciance avec laquelle il m’avait parlé de la blague qu’il prévoyait pour Alex avait disparue. Je fronçai les sourcils et le scrutai un instant, piquée par l’envie de lui demander si tout allait bien. Mais je me retins. Cela ne faisait pas longtemps que j’étais arrivée, je m’entendais bien avec lui, mais je ne pouvais pas prétendre à avoir ses confidences, pas encore.

Je sautai de mon tabouret et le rejoins à la table sur laquelle il avait posé la trousse. Je jetai à mon tour un œil dubitatif au contenu qu’il était en train de vider sur la table.

- Ca risque d’être juste ouais... Mais on va utiliser le système D, attends.

Je retournai au bar pour récupérer un tas de serviettes en papier, revins vers la table et farfouillai dans le matériel médical à la recherche d’un rouleau de sparadrap. Avec ça, on allait pouvoir me faire un pansement dans les règles de l’art !

- Merci Matt, mais tu sais, je devrais pouvoir me débrouiller toute seul. Tu n’es pas obligé de rester à regarder. C’est pas… hyper beau en plus. Mais c’est moins grave que ça en a l’air. Quoique… j’aurais quand même besoin de toi pour coller le pansement correctement si ça ne te gène pas. Avec une seule main, ça risque d’être compliqué.

Je lui adressai un sourire rassurant et commençais à défaire mon bandage. En dessous, j’avais une bonne partie de l’avant bras complètement éraflé. Le choc contre le rocher avait été assez violent. Mais ce n’était, fort heureusement, que de la peau en moins. Ca aurait pu être pire, je n’avais pas à me plaindre. Ca ne m’empêcherait pas de travailler. Je pouvais faire le service sans problèmes, il fallait juste que j’évite de trop forcer avec mon bras.

J’attrapai une des serviettes que j’avais rapportée, versai un peu d’alcool dessus et me l’appliquai sur le bras en grimaçant.

- Oh la vache, ça pique !

Je fronçai le nez et continuai à frotter pour désinfecter et arrêter "l'hémorragie". Enfin, ce mot ne me semblait pas tout à fait approprié.

- Tu comptes la mettre en place bientôt, la blague pour Alex ?
Revenir en haut Aller en bas
http://thesliders.forumactif.ws/t596-angela-angie-foster-healer http://thesliders.forumactif.ws/t602-angie-foster
Matthew Ethan Dare
avatar
Je posai mon derrière sur la table et m'apprêtai à rester près d'elle à attendre puisqu'elle-même avait dit qu'elle saurait se débrouiller seule jusqu'au moment de scotcher les « pansements ». Et en terme de pansements laissez-moi vous dire que j'avais déjà vu mieux... comme les quelques morceaux de gaze bien rangés dans la pochette de la trousse. D'ailleurs en terme de soin j'avais déjà vu mieux aussi... Je me retins de hausser un sourcil devant sa façon de faire comme je l'avais retenu en découvrant son bras plus qu'un peu égratigné. Finalement je soupirai et fit le pas qui me séparait d'elle.

- "Donne, je vais le faire."

Et qu'elle le veuille ou non je pris sa « compresse » et en préparai une autre avant de lui attraper délicatement le bras sans pour autant lui laisser la possibilité de le dégager. Une fois arrivé là je commençais à tamponner doucement sa blessure. Je relevai un instant les yeux et commentai tout en nettoyant.

- "Quelque chose me dit que tu aurais très bien pu te tuer."

Je reportai mon attention sur son bras et refis un deuxième passage avec une nouvelle compresse. Je repris avec un sourire.

- "C'est de l'alcool tu sais ? Ca fluidifie le sang, à frotter comme ça tu aurais juste réussi à te faire saigner encore plus."

Sans compter que frotter jusqu'à emporter les croûtes n'allait pas y aider. C'était quoi son problème ? Si elle se blessait aussi souvent elle devait bien le savoir ! A moins qu'elle ait vraiment des affinités masochistes... Quand le sang se fut calmé et que j'eus fini je la lâchais pour préparer les compresses, serviettes et le sparadrap.

- "Il n'y a pas beaucoup de compresses mais ça devrait suffire pour que je t'en mette une fine couche sous les serviettes, j'ai peur que tu te retrouves avec des morceaux de papier collés à la plaie sinon."

Ce que je fis calmement tout en réfléchissant à sa question. Bientôt... ou pas ? Blague inopinée ou « cadeau » de Noël ? A y réfléchir je me disais qu'Alex pouvait aussi très bien le prendre et le voir comme un cadeau.

- "Je ne sais pas exactement, il faut le temps de faire faire le mug et de le récupérer ce qui devrait prendre un mois à peu près. Ensuite il faut trouver le moment adéquat mais ça on ne pourra le préparer qu'une fois qu'on aura la tasse. On est au moins sûrs que ça ne sera pas pour ce mois-ci"





léchouille


Revenir en haut Aller en bas
Angela Foster
avatar
Je ne me débrouillais pourtant pas si mal. Ce n’était pas la première fois que je me blessais de la sorte, et je me soignais souvent toute seule. David n’était pas toujours à la maison quand j’en avais besoin, j’avais dû apprendre à le faire moi-même. Mais manifestement, Matt n’était pas de cet avis. J’étais en train de nettoyer la plaie avec de l’alcool dans le but d’enlever les traces de sang et de désinfecter le tout lorsqu’il décida qu’il devait s’en charger lui-même.

Autant dire qu’il ne me laissa pas tellement le choix. Il me prit la compresse des mains tandis que de l’autre, il me tenait le bras, doucement pour ne pas me faire mal mais assez fermement pour que je n’essaye pas de le dégager.

- Me tuer ? Ce n’est qu’une petite blessure. C’est juste un peu de peau en moins, il n’y a pas de quoi en faire un drame.

Et tandis que je parlais, je me demandais de quoi il voulait parler, lui. Quand il avait dit que j’aurais pu me tuer, était-ce en raison de la blessure en elle-même que je ne nettoyais apparemment pas bien, ou de l’accident qui était un peu plus grave que ce que je laissais entendre.

Je gardais les yeux fixés sur la plaie et sur les mains de Matt, qui semblait avoir fait ça toute sa vie.

- Aurais-tu été médecin dans une autre vie ?

C’est qu’il faisait ça bien. Il y allait doucement, sans me faire mal, et je me retrouvai vite avec un pansement digne de ce nom.

Quand il se remit à parler de la blague qu’il comptait faire à Alex, je me contentai d’hocher la tête avec un sourire.

- Il faut le faire à un moment où il ne s’y attendra pas, c’est là que ça sera le plus marrant.

Je récupérai mon bras et me relevai.

- Bon aller, il faut que je me mette au boulot maintenant. Vous ne m’avez pas embauchée pour bavarder n’est-ce pas ? Et merci pour mon bras !


Revenir en haut Aller en bas
http://thesliders.forumactif.ws/t596-angela-angie-foster-healer http://thesliders.forumactif.ws/t602-angie-foster
Matthew Ethan Dare
avatar
Mais bien sûr. Et moi j' étais E.T. en balade sur son vélo volant, un transmetteur spatial en main. Je ne voulais même pas imaginer ce qu'elle avait essayé de faire ou de ne pas faire. Ni elle ni moi n'avions l'air de vouloir en discuter plus avant de toute façon.  Ca serait pour une autre fois peut-être, je n'avais quand même pas envie de me retrouver avec son cadavre sur les mains une fois qu'elle aura décidé de jouer les imprudentes en moto.

- "Peut-être mais entre ta tête et ton bras on peut se demander jusqu'à quel point tu as été au-dessus de tes forces."

Jusqu'à un point clairement déraisonnable je dirais, de toute façon aller trop loin dans ce domaine n'était jamais bon. Nous restâmes silencieux jusqu'à ce qu'elle pose une question et si j'avais été un tantinet misogyne cela aurait été le moment où je me serais fait la réflexion que c'était à son papotage qu'on voyait bien qu'Angela était une fille.

Je relevais brièvement la tête avec surprise, je n'avais pourtant rien fait d'exceptionnel.

- "Non, mais il n'y a pas toujours un médecin ou une infirmière à portée de main."

Surtout quand on était en vacances au milieu de nulle part, bien enfoncé dans la campagne à plusieurs kilomètres de la première ville. Et puis tout le monde n'acceptait pas obligatoirement de soigner les monstres ou leurs enfants...

Je collai le dernier bout de sparadrap et regardai mon travail, ce n'était pas parfait mais c'était le mieux que je pouvais faire avec juste quelques compresses et des serviettes. Je doutais quand même un peu de l'aspect confortable de la chose d'ailleurs.

Je laissai échapper un petit gloussement.

- "Au réveil avant le café, peu importe le jour il sera trop fixé sur la préparation du breuvage sacré pour s'y attendre."

J'exagérais bien sûr.

Tandis qu'elle s'échappait je regardai l'heure et fronçai les sourcils, à peine dix minutes avant l'ouverture du bar et Alex n'était toujours pas revenu. J'espérais qu'il ne tarderait pas sinon nous serions bien embêtés à l'arrivée des clients, d'habitude nous nous débrouillions pour avoir toujours tout mais là...

- "De rien, je t'abandonne le temps de ranger tout ça."

Je jetai les emballages et les compresses usagées dans la poubelle, me lavai les mains puis rangeai la trousse et la remis à sa place à l'étage. Une longue journée commençait et une plus longue journée encore s'annonçait pour le même jour et déjà des clients pénétraient le seuil du bar en riant et discutant.


Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
 
[CLOS] [Matt/Angie] Lapin... vous avez dit "lapin" ?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Children of Lux Aeterna :: MEGALOPOLIS :: Ville basse :: "MAGIC ALICE" Bar et Night Club-